REPÉRÉ: Un saboteur à la tête du « mouvement » pour la vérité

 Alex Jones est repéré et il le sait!


AUDIO – Alex Jones: « They Are Devil-Worshipping Nazis! »
Alex Jones voit des nazis partout.

 
 
  • Ses avocats, les mêmes que ceux des sionistes juifs multimilliardaires Bronfman, sont juifs.
  • L’immense réseau satellite qui diffuse ses simagrées est dirigé par des juifs.
  • Ses plus importants commanditaires sont juifs.
  • Son ex-épouse (divorceé au printemps 2015), qui est la mère de ses deux enfants, est juive, ce qui fait que ses enfants ont le droit de retour en Israël.
Ici, Alex Jones propage le plus gros bobard du siècle!


VIDEO – Alex Jones says that Hezbollah is on US-Mexico border advising Cartels


VIDEO – ALLER DIRECTEMENT @ 43:40
Ici, le soi-disant fondateur du mouvement Trutheret leader auto-proclamé du mouvement patriote américain explique sa position sur Israël. 

On peut voir dans quels milieux conspirationnistes SoraI prend ses idées sur les nazis : 
« Israël a été créé par la Banque et le petit peuple israélien est une victime de la Banque. » « Les Rothschild ont financé les nazis au début. » 
« L’Amérique (la Banque) a financé les fascistes, elle a financé les nazis, comme elle finance les islamistes radicaux; on ne doit pas choisir son camp entre ces deux fausses propositions du conflit des civilisations. » 
« Ce sont des lucifériens illuminati… Ils dressent les groupes les uns contre les autres, juifs contre musulmans… » 
FAITS: les Israéliens approuvent dans une majorité écrasante le massacre et l’oppression des Palestiniens. Les fascistes et nazis n’ont pas été financés par l’élite cosmopolite. Les Rothschild n’ont jamais financé les nazis (on est censé croire qu’un gouvernement contrôlé par les Rothschild créerait des films les dénonçant, tels Jud Süß, Der Ewige Jude, Die Rothschilds Aktien auf Waterloo?). Le soi-disant conflit de civilisation est conçu par et pour les juifs pour faire durer la guerre entre le monde chrétien et musulman, et non pas par des satanistes illuminati pour « pousser à la ratonnade ».

 Bob décrit parfaitement SoraI, et cette description vaut également pour Alex Jones : « C’est exactement ce qu’on appelle un semeur de semi-vérité, qui protège et entretient systématiquement le mythe du « méchant nazi » sans lequel le règne du juif ne serait pas possible. Sans « méchant nazi », plus de shoahnanas, plus d’Israël, plus de juif oppresseur, plus de lois antiraciste, plus d’immigration imposée, plus de crise, etc etc etc. »

 

 

 Autre point de comparaison entre SoraI et Jones: tous deux se proclament « leaders du mouvement patriote », insistent qu’ils sont tellement BIG, que tout le monde les écoute, et répètent – toujours à tort – qu’ils ont été les premiers à parler de tel ou tel sujet…
À lire: Propagandes.info – JEU : trouvez qui est Monsieur Mystère qui parle d’Hitler


Écoutez Alex Jones pendant quelques temps pour voir comment il traite ceux qui osent remettre en question sa Parole, son Logos! Ses tactiques d’intimidation de la dissidence (dissidence face à son propos) font penser à celles utilisées par l’ « Empire » lui-même. Comme Alex Jones, à part s’écouter parler constamment, signature du douchebag, SoraI fait dans l’intimidation pour obtenir ce qu’il veut. Quand on le critique, qu’on le confronte, il ne prend pas la critique, il monte le ton et agresse verbalement, il use d’intimidation, fait des menaces en faisant son dur (« si t’es un homme bas-toi »), essaie d’écraser psychologiquement son adversaire pour l’empêcher de parler, EXACTEMENT comme le fait Alex Jones depuis plusieurs années. 
VIDEO – Alex Jones Wood Shed II post Peirs Morgan side show  Il fait dans l’intimidation à la SoraI: on peut aller se battre quand tu veux. Jones veut même boxer.



çSouvenez-vous-en lorsque vous reverrez des vidéos de Jones sur ER…

 

Un swastika à peine subliminal en page 3 du magazine Infowars (Nov 2012)

 

 
Alex Jones Confronted on Gas Chambers/HoloHoax Fraud

VIDEO – Alex Jones : « Bilderberg is a nazi plan »

Michael Collins Piper begs to differ : Three current news stories—taken together—illustrate that things are not always as they seem. Take, for example, a new revelation about the Bilderberg group released by Internet voice Alex Jones in the wake of last week’s Bilderberg meeting in Virginia, where Jones joined a crowd jeering the assembled would-be world rulers.(…) WWII-era German National Socialism—Nazism —of course, was very much nationalist in every sense, and the fact nationalism was denounced at Bilderberg gives a clear picture of the real Bilderberg point of view, rumors notwithstanding. Jones mentions Bilderberg’s founder, Prince Bernhard of the Netherlands, had been a Nazi Party member. But what Jones does not mention is that Bernhard left the party in 1934, a year after Hitler came to power, and by 1940 was a top leader of the anti-Nazi resistance in Europe. So by the time Bernhard became Bilderberg chief, he had undergone a serious political transformation. What’s more, as careful historians know, Hitler held Bernhard in contempt. In his recorded Table Talk and in the memoirs of his valet, Hitler is recalled scoffing satirically at Bernhard, and questioning his intelligence, integrity and loyalty. The forces leading Bilderberg are anti-Nazi, particularly the Rothschild dynasty, whose assets were seized by the Nazis, belying a popular myth that “the Nazis never touched the Rothschilds.”(…)

 

 

Mask of Zion Report Nov 26, 2012

Just when you think the Mask of Zion Report can’t get any better ladies and gentleman, it does, it does, it does! The one and only Jonathan Azaziah starts off with a bang by unleashing hell on disinfo agent Alex Jones, exposing him as a Zionist mouthpiece and putting him in a coffin once and for all, and closes the program with some critical info on the recent Israeli-American coup attempt in Sudan and the ongoing struggle of the Palestinian hunger strikers. Another must-listen!

Download Here

THANK YOU FOR ASSISTING WITH THE COSTS ASSOCIATED WITH PRODUCING THIS PROGRAM


VIDEO – Alex Jones ‘Israel fingerprints all over 911’ for those who say Jones is a Zionist (THIS IS CALLED LIMITED HANGOUT FOR DAMAGE CONTROL PURPOSES. HE IS OUTRIGHT DENYING HE CALLED ISRAEL-CRITICS « SCUM »!!)


VIDEO – Alex Jones Removes Mossad 9/11 Connection From Title


AUDIO – The Best Of Alex Jones – « Folks, I’ve done the research: Israel could not carry out these attacks » (« Israël ne peut pas être derrière le 11 septembre! » -Alex Jones mp3)


Alex Jones tries to downplay Israel’s role in the USS Liberty attack


VIDEO – Qu’est-ce que Cointelpro: EX: Alex Jones V.O. s-t fr.

Joseph Farah, un sioniste et fauteur de guerres juives
http://ep.yimg.com/ca/I/infowars-shop_2239_26497975
De l’auteur de « La guerre secrète contre les juifs »… Offert à la boutique Infowars
http://infowars-shop.stores.yahoo.net/amnase.html

VIDEO –  John Loftus: Holocaust Remembrance « America’s Nazi Secret » « The Secret War Against The Jews »
il sortira bientôt des « révélations » sur  » les familles américaines qui ont financé Hitler ».
Il a participé à des opérations secrètes avec les forces israéliennes dans la guerre de Yom kippour… Il est rien de moins que VICE-PRÉSIDENT DU COMITÉ EXÉCUTIF DU MUSÉE DE L’HOLOCAUSTE DE FLORIDE! Benon il a surtout pas de « chien dans la course ». C’est un fanatique de la guerre au terrorisme !! Et Alex Jones en fait la promotion, il vend son livre « America’s Nazi Secret ».

Les origines nazies d’al Qaida Et non ce n’est pas un ouvrage d’Alain SoraI (« sionistes=nazis=al-qaida » faulsavoir!). C’est de John Loftus qui nous a donné aussi America’s Nazi secret: An Insider’s History of How the United States department of Justice obstructed congress by: blocking congressional investigations into famous American families who funded Hitler, Stalin and Arab terrorists (2010)
John Loftus est un ancien procureur du ministère de la Justice qui vit à St-Petersburg, en Floride. Jeune soldat américain, il a participé à l’entraînement d’Israéliens lors d’une opération secrète qui changea le cours de la guerre du Kippour en 1973. Pendant les administrations Carter et Reagan, il a mené des enquêtes sur des affaires de la CIA et sur les criminels de guerre nazis pour le procureur général de s États-Unis. En tant qu’avocat privé il a plaidé à titre gracieux afin d’aider des centaines d’agents secrets à obtenir des permissions légales pour déclasser et publier les secrets de notre époque. Loftus est vice-président du comité exécutif du musée de l’Holocauste de Floride. Il a coécrit avec Mark Aarons The Secret War against the Jews (St Martin’s Press, 1994) et Unholy Trinity : The Vatican, the Nazis and the Swiss Banks (St Martin’s Press, 1992, 1998). Son livre à paraître s’intitule Prophets of Terror : Jona than Pollard and Peace in the Middle East.
John Loftus est un de ces auteurs tels que Mae Brussell et Dave Emory qui propagent le bobard du complot nazi à l’origine de la subversion de l’Amérique par le nouvel ordre mondial. Or même John Loftus admet que les transfuges nazis qui ont travaillé autour du nazi Gehlen pour l’OSS avaient des liens étroits avec des agents israéliens (Gehlen travaillait pratiquement pour les services du Mossad!). John Loftus est un ancien des services secrets impliqué dans la traque aux criminels nazis et qui a également présidé le musée de l’Holocauste de Floride. Est-il besoin de préciser qu’il est pro-Israël? Il prétend débusquer le complot ultime trouvant sa source dans le transfert des nazis réaffectés à divers projets du gouvernement américain. Pour en savoir plus sur Loftus:

Wikipedia John Loftus:

“John Joseph Loftus (February 12, 1950) is an American author, former U.S. government prosecutor and former Army intelligence officer. He is a president of The Intelligence Summit and, although he is not Jewish, a president of the Florida Holocaust Museum. Loftus also serves on the Board of Advisers to Public Information Research.(…)
He began working for the U.S. Department of Justice in 1977 and in 1979 joined their Office of Special Investigations, which was charged with prosecuting and deporting Nazi war criminals in the US. Loftus’ now-expired Web site claimed, “As a young U.S. Army officer, John Loftus helped train Israelis on a covert operation that turned the tide of battle in the 1973 Yom Kippur War.”(…)
He also writes regularly for Ami, an Orthodox Jewish weekly news magazine.
On August 7, 2005, he provided the United States address of an alleged terrorist named Iyad K. Hilal on Fox News. Only afterwards was it revealed that Hilal had left the address three years previously and the home was now owned by a family, which was then subjected to threats and vandalism and required police protection as a result of Loftus’ words. Fox terminated Loftus’s contract to commentate after the event. Loftus said “I thought it might help police in that area now that we have positively identified a terrorist,” but he did not say why he did not contact police in a more direct manner. Loftus apologized for the mistake and expressed frustration about “one federal [agency’s]” inaction on an earlier tip he had given them years ago due to the same address. » [Wikipedia.org]

Piper rapporte au sujet de Loftus dans son livre Final Judgment, sur l’assassinat de JFK:

John Loftus – Author of The Secret War Against the Jews, a new book which claims that anti-Israel partisans in the American intelligence community have sought to sabotage the state of Israel. (Loftus is a former attorney with the Nazi-hunting Office of Special Investigations.)

Note: Mis à part ses délires philosémites sur les nazis, John Loftus a tout de même pointé du doigt le rôle des sionistes dans la guerre contre FDR et contre Nixon, ce qu’Alex Jones n’est certainement pas prêt d’admettre!

FDR:

In fact, two authors known for their devotion to the Zionist cause — John Loftus and Mark Aarons — have stated candidly that many friends of Israel do believe that FDR’s death was quite fortuitous: « Although American public opinion was favorable toward Jews, few Zionists trusted Roosevelt entirely . . . As several lead ing Zionists admitted, if Roosevelt had lived, it is unlikely that Israel would ever have been born. They knew what they were talking about.”

NIXON:

According to pro-Israel Nixon critics, John Loftus and Mark Aarons, Nixon’s staff « had at least two days advance warning that an attack was coming . . . but no one in the Nixon White House warned the Jews until the last few hours on the day of the attack. » Loftus and Aarons say that, « Although our sources think that incompetence, not mali ce, was the reason for delaying the warning, Nixon certainly had a motive for revenge . . . Nixon was well aware that, apart from J. Edgar Hoover, only the Israelis knew enough about his past to cause him major political damage.
« As the Watergate tape – recordings show, Nixon was terribly afraid of the Jews. He made lists of his enemies and kept track of Jewish Americans in his administration . . . Whatever the motive, during September and October 1973 the Nixon White House turned a blind eye toward Sadat ‘s plans for a consolidated sneak attack against the Jews. »

Mae Magnin Brussell
Certains nous disent que c’étaient les nazis qui ont assassiné John F. Kennedy! L’une de ces personnes, Mae Brussell, a eu une grande influence sure John Judge et Dave Emory, ainsi que sur une grande partie du mouvement « patriote », à cause de l’influence d’Alex Jones et autres obsédés du « grand complot nazi ». Mae Magnin Brussell est née dans une riche famille juive de Berverly Hills propriétaire d’une grande chaîne de magasins (I. Magnin Dept. Store). Son père Edgar Magnin était le rabbin le plus influent de la communauté juive d’Hollywood. Dans son article « The Nazi Connection to the John F. Kennedy Assassination: Evidence of link between Nazis still in operation after World War II to the still unsolved murder of John F. Kennedy », elle identifie Reinhard Gehlen comme étant un de ces nazis qui aurait ensuite été engagé par les États-Unis pour travailler à l’Office of Strategic Services (OSS), soit l’ancêtre de la CIA. Or le fait est que ce Reinhard Gehlen était un agent des services secrets israéliens! De par sa position au sein de l’OSS, il a contribué à établir de nombreux ponts avec Israël. Son rôle alla plutôt dans le même sens que la traque des nazis réfugiés un peu partout dans le monde. Loin de faire entrer des nazis au gouvernement américain, il contribua de par ses liens avec Israël dans la traque aux nazis, à purger les institutions américaines de tous les sympathisants nazis qui s’y trouvaient, contribuant ainsi plus que quiconque à la sionisation intégrale de l’appareil gouvernemental et de l’appareil de renseignement américain. C’est ainsi que l’OSS devint un véritable nid d’espions sionistes. Comment peut-être alors accuser la CIA d’être un repaire de nazis?

VIDEO – Ry Gets a « Gift » in LA Alex Jones VS the German Death Cult of the Lucferian Illuminati


Michael Savage on Alex Jones

Alex Jones has crossed YET ANOTHER Rubicon in his appeasing of organized Jewish interests, this time by having on his program the Zionist shill, warmongering Michael Weiner Savage, an agent of Israel and a confirmed traitor to America.

What’s next Jones? Pamela Geller, warning of the dangers of ‘Islamo-Fascism? How about Wolfowitz, Perle, or Feith?

Quand David Icke a signalé à Alex Jones que c’est Rothschild qui est aux commandes ultimes et qui donc « dirige tout », Alex Jones a sorti un autre lapin de son chapeau: les Saxe-Coburg et Gotha!  Il dit que les Saxe-Coburg et Gotha sont plus puissants que les Rothschild. Écouter: http://www.alexjonespodcasts.com/ccount/click.php?id=225
7 octobre 2009, 2e heure, 19:20min (mp3) –  « So you’re saying that Rothschilds are bigger than Saxe-Coburg and Gotha family? » (« quoi, tu dis que les Rothschilds sont plus « gros » que la famille Saxe-Coburg et Gotha? »)

Les Rothschild du Nouveau Monde, ce sont les Bronfman

Jamie Kelso est un nationaliste blanc qui a sa propre émission de radio internet pas mal en vue. Il dit souvent qu’Alex Jones est le grand « leader du mouvement indépendant et dissident aux USA », que c’est lui qu’il faut suivre vers la victoire. Kelso a déjà été dans la scientologie, une propriété des Bronfman depuis le début des années 80

Alex Jones est-il lié au juif-sioniste Bronfman ?
By Brother Nathanael (REAL JEW NEWS)
Trad: News of Tomorrow
http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article6035

LA CONTROVERSE AUTOUR D’ALEX JONES « LE PORTE-VOIX » (« BULLHORN »), accusé d’être complice des sionistes s’étend maintenant aux connexions juives-sionistes évidentes de son 1) Équipe personnelle 2) Des annonceurs de son site 3) Du lien avec le président de la Time Warner, Edgar Bronfman Jr.

L’allégeance apparente sioniste de Jones, qui explique pourquoi il ne vise quasiment jamais les juifs sionistes ou l’état voyou sioniste raciste d’Israël dans ses harangues et attaques bien connues, pourrait bien naître d’un système de croyance protestant-sioniste, et les rapports qui ont largement circulé et qui indiquent que sa femme est juive – – ce qui place ses deux enfants sous la loi talmudique et les rend éligibles à la Loi du Retour israélienne. Puisque la femme de Jones est d’origine juive, elle et ses enfants auraient automatiquement la double citoyenneté… Alex ne répond pas aux conditions requises.
Avec les informations supplémentaires sur Jones que désormais ce site fournit, les liens entre Alex Jones et les sionistes -d’où proviennent sa réticence à révéler le sionisme mondial-, deviennent de plus en plus évidents.
Et pour ajouter couronner le tout, Jones a récemment interviewé un professeur juif-sioniste, un “Dr Jonathan Levy,” qui s’est insurgé de façon typiquement juive contre l’Église Catholique qui jouerait un rôle dans le Nouvel Ordre Mondial. Cependant, pas un mot de Jones ni de ses invités juifs sur la communauté juive sioniste, la vraie force derrière le Nouvel Ordre Mondial.
A commencer par son équipe personnelle, les employés clés de Jones sont juifs :
Rob Jacobson : le caméraman de Jones. Jacobson fait aussi des films et vidéos éditant le travail pour Alex Jones.
Aaron Dykes : Il fait du webmastering et du travail vidéo pour les sites de Jones, Infowars et Prisonplanet.
Jason Bermas : Il anime l’émission de radio de Jones, The Alex Jones Show, quand Jones est en vacances. Bermas a récemment attaqué les personnes critiquant les juifs, les qualifiant “d’antisémites” et déclarant qu’elles devraient toutes périr.
Alex Jones a également une multitude d’annonceurs juifs qui le finance :
Henri-James Tieleman : Président d’EcoloBlue Life & Energy. Tieleman fait des publicités en direct, de 10 minutes, dans l’émission radion d’ Alex Jones, et les publicités habituelles sont déclamées par Alex Jones lui-même. Tieleman a aussi une grande bannière publicitaire animée en flash en haut au coin droit de la page principale du site Prisonplanet d’Alex Jones.
Steve Shenk : Directeur du Groupe Michael Stevens. Shenk fait la publicité de sa filiale, eFoods Direct, dans l’émission radio d’Alex Jones. Voir Shenk dans The Alex Jones Show ici.
Allen L Schultz : Propriétaire de Pre-Paid Legal Services, Inc. Schultz utilise souvent une bannière publicitaire animée en haut à droit de la page principale du site Prisonplanet d’Alex Jones. Voir tous les annonceurs juifs de Jones ici.
UN LIEN JONES-BRONFMAN ?
HOLLY BRONFMAN LEV est la sœur d’Edgar Bronfman Jr. En tant que fondatrice de la Bet Lev Foundation et propriétaire à 100% de Lev Group Ltd, les affaires juridiques de Holly Bronfman sont conduites par l’avocate haut-placée, Elizabeth Schurig, qui s’occupe également des affaires juridiques d’Alex Jones.
Le cabinet d’avocat de Schurig est situé au 100 Congress Avenue, 22ème étage, Austin Texas 78701. Important à savoir : le 3 janvier 2008, Schurig a changé Jones Productions LLC à la même adresse que son cabinet juridique, au 100 Congress Avenue.
L’“Autorité gouvernante” d’Infowars LLC et le Report LLC de Jones sont aussi à l’adresse des cabinets juridiques de Schurig.
Le site The Alex Jones Machine formule tout cela ainsi — “Alors maintenant les adresses des entreprises d’Alex sont à une adresse de l’avocate de Bronfman ?” Voir toute l’histoire ici.
Tout au moins, les flux de revenus de Jones venant de ses sponsors juifs présentent de loin bien trop d’obstacles pour parler du sionisme mondial de façon réaliste. En dehors des revenus apportés par les sponsors, les liens juifs de Jones sont, en effet, profonds, étendus et bien trop nombreux pour qu’il puisse oser de rapporter les faits et les mécanismes du contrôle, de l’influence, et de l’asservissement sioniste de la majeure partie de la planète… même s’il le voulait.
Je pense qu’Alex Jones a BIEN TROP de liens avec les juifs pour rapporter les faits ‘sionistes’ tels qu’ils sont réellement…
Pour plus d’infos, voir : Alex Jones est-il un complice des sionistes ? Des rebondissements dans la controverse Cliquer ici [en anglais]
Et : Confessions d’un journaliste antisioniste Cliquer ici [en anglais]

http://leschroniquesderorschach.blogspot.ca/2011/06/alex-jones-grande-gueule-la-tele-valet.html

 
Alex Jones est un rigolo. Il a une femme juive qui se nomme Kelly Rebecca Nichols
 
http://img81.imageshack.us/img81/9436/alexjoneskellynicholsma.jpg


et qui est la fille de Edmund Lowe Nichols et de Sandra Kay Heiligman

http://img81.imageshack.us/img81/5237/kellyrebeccanicholsbirt.jpg

Sandra Kay Heiligman est la fille de Haskell Heiligman et de Velma Ruth Lattimer

http://img257.imageshack.us/img257/4561/sandrakayheiligmanbirth.jpg


Haskell Heiligman est juif

http://img81.imageshack.us/img81/4354/velmaruthheiligmanjewis.jpg

Ici : après 8 mn, il avoue que sa femme possède des racines juives polonaises : http://www.youtube.com/watch?v=LGhJbEGnJyA

A ce titre, ils ont donc tous le titre de citoyen israélien.

Ses collaborateurs sont tous juifs : Le cameraman s’appelle Ron Jacobson, l’envoyé spécial à Bilderberg s’appelle Aaron Dykes, et celui que l’on voit au début de la vidéo que je vous ai mis ci-dessus s’appelle Jason Bermas.

La station de radio où travaille Alex Jones s’appelle KLBJ AM et se trouve à Austin, Texas. Elle est la propriété de Emmis Communications, basé à Indianapolis, Indiana, dont le Président est le binational israélo-américain Jeffrey H. Smulyan. Le show radiophonique de Alex Jones est diffusé sur Sirius XM Radio dont le Président du Conseild’administration est Mel Karmazin

http://www.siriusxm.com/karmazin
et le Président Scott Greenstein

http://www.siriusxm.com/greenstein

Les sponsors et publicitaires de Alex Jones sont tous juifs. Nommons entre autres Henri James Tieleman, President of EcoloBlue Life & Energy, Steve Shenk, Director of efood direct, Michael Stevens Group,

Voici la pub faite par Alex Jones : http://www.youtube.com/watch?v=p9-PFrbZ_JI

Allen Schultz, propriétaire de Pre-Paid Legal Services, Inc, Marty Schachter, propriétaire de Cal Ben Soap company
La pub faite par Alex Jones : http://www.youtube.com/watch?v=a6fTdGEYiBA


Bob Chapman, propriétaire the international Forecaster
l’interview chaque vendredi de Bob Chapman : http://www.youtube.com/watch?v=iwx52Tvfl4g&feature=player_embedded#at=24
etc… Il y en a plus d’une vingtaine comme ça et ils sont tous juifs.
Enfin, l’avocat de Alex Jones est juive et s’appelle Elisabeth M. Schurig. C’est le même avocat que Holly Lev Bronfman, la soeur de Edgard bronfman Jr., descendant de la famille juive mafieuse du même nom.

source: http://alexjonesexposed.wordpress.com/

What Really Happened Wiki 
ALEX JONES

Who is this man ?

TreblinkaAdded by Treblinka

Zionist shill with Zionist-Jewish connections 

1) on his Personal Staff

Jones’ Key Employees Are Rob Jacobson: Jones’ cameraman. Jacobson also does film and video editing work for Alex Jones.
Aaron Dykes: He does web-mastering and video work for Jones’ Websites, Infowars and Prisonplanet.
Jason Bermas: He hosts Jones’ radio show, The Alex Jones Show, when Jones is on vacation.

2) on his Website Advertisers

Henri-James Tieleman: President of EcoloBlue Life & Energy.
Steve Shenk: Director of the Michael Stevens Group.
Allen L Schultz: Owner of Pre-Paid Legal Services, Inc.

3) and Linked To Time Warner President, Edgar Bronfman Jr. 

Elizabeth Schurig is Holly’s ( Bronfman) lawyer and Elizabeth Schurig is Alex and Kelly Jones’ lawyer. HUH? — Read full story at http://www.alexjonesmachine.com/round2.htm — Why do the Joneses have the same attorney as little ‘ol Holly Bronfman-Lev? Schurig probably doesn’t give many discounts, I mean once you’re working for the Bronfmans, I doubt there’s a sliding scale to accomodate less wealthy clients, but I could be wrong. Jones begs for money all the time. Does the money bomb money help pay for Jones’ high priced Bronfman lawyer? Hmmmm?
Sponsor revenues aside, Jones’ Jewish connections are, indeed, profound, wide-ranging and number far too many for him to dare report the facts and dynamics of the Zionist control, influence and subjugation o f much of the planet…even if he wanted to.
Even so Jones told his guest Rev. Ted Pike off the air that he had heard Rev. Pike the previous morning on another program criticizing Jewish supremacists as authors of the hate bill. Alex said that what he was about to tell was « off the record. »
He said his broadcasting empire has « gotten so big » with many mainline affiliates that he cannot afford to lose those stations by criticizing Jews.

Alex Jones Quotes

  • « Hollywood is owned by the Arabs, and the Israelis for some reason. But the actual financing is mainly Saudi and Jordanian and the folks from Dubai and Qatar and a few other places and the British of course. »
  • He will not « wear Nazi armbands » by criticizing Zionism or Judaism’s racial/religious goals. He will not associate with the « mentally ill » who express such concern.
  • Jones says too much truth about Israeli and Jewish misdeeds will « radicalize » the Tea Party movement and destroy its ability to win elections (talk show host Alex Jones describes himself as the most influential leader of the Patriot/Tea Party revolt, next to Rep. Ron Paul).
  • « What I want to say is this. I support Israel. It is their land »
  • « I watch these Nazi and anti-Israel groups. They’re a bunch of scum. »
  • They [anti-Israel groups] are « weak-minded idiots » and « Israel-bashers »

Du regretté site web alexjonesexposed.wordpress.com

Alex Jones and Jewish Money


Alex Jones and Elizabeth Schurig

Alex Jones’ Jewish Lawyer Works for the Bronfman Family

 
Alex Jones employs a high powered Jewish attorney named Elizabeth M. Schurig. One of Elizabeth Schurig’s other clients is a woman named Holly Lev Bronfman. Holly Lev Bronfman is the sister of Edgar Bronfman, Jr.:
http://www.alexjonesmachine.com/family.htm
http://www.alexjonesmachine.com/betlev.htm
http://www.sjbt.com/internal.html?dst=attorneys.html
http://www.freedomhaters.org/content/alex-jones-his-secret-masters-revealed?page=show
http://www.veromi.net/Summary.asp?fn=alex&mn=&ln=jones&vw=Business&Search=Business&Input=Name&city=austin&state=TX
Ms. Schurig represents a wide array of clients faced with multi-jurisdictional tax, estate, and business planning issues. She is experienced in the design of complex estate and business plans for U.S., non-U.S., and dual-citizen clients, and in assisting such clients with their pre-immigration and expatriation tax planning. Ms. Schurig frequently advises clients on the resolution of international tax and treaty issues in connection with their estate and business planning, and serves as outside counsel to several high net worth family offices. She has formulated and administered estate and business plans for individuals and entities with ties to Australia, the Bahamas, Canada, the Channel Islands of Jersey and Guernsey, China, Costa Rica, the Czech Republic, Dubai, France, Germany, India, the Isle of Man, Israel, Italy, Liechtenstein, Mexico, Nepal, the Netherlands, New Zealand, Oman, Panama, Portugal, Spain, Switzerland, and the United Kingdom. In addition to her expertise in the design, administration, and tax compliance of both inbound and outbound foreign trust and business structures, she has an extensive background in traditional probate, trust, and estate administration. A frequent author and speaker in the areas of domestic and international estate planning, asset protection, and foreign trust planning and tax compliance, Ms. Schurig has been quoted in various publications, including Practical Accountant and Bloomberg Wealth Manager. She is a contributing author (since 1995) and co-editor (since 2000) of the four-volume treatise, Asset Protection: Domestic and International Law and Tactics (Thomson/West Group, updated quarterly). Ms. Schurig is Board Certified in Estate Planning and Probate Law (Texas Board of Legal Specialization), is a member of STEP (Society of Trust and Estate Practitioners), was named a Texas Super Lawyer in 2003 through 2009 by Texas Monthly and Law & Politics magazines, is listed in The Best Lawyers in America, and was named in Worth Magazine’s Top 100 Attorneys list for 2006, 2007, 2008, and 2009. Ms. Schurig graduated from The University of Texas School of Law in 1988 after receiving her B.A. in English from Baylor University in 1984.

Alex Jones’ Flagship Radio Station is Jewish Owned

KLBJ AM
The Alex Jones Show

Alex’s mainstay is his nationally syndicated news-talk show from his studio in Austin and broadcast on the Genesis Communication Network, based in Minnesota. The Alex Jones Show airs on over 60 AM, FM, and shortwave stations across the United States Monday through Friday from 11:00 a.m.—3:00 p.m. Central Standard Time. As well, Alex’s show is the largest draw for the talk genre on Shoutcast and the Internet. As of April 2008 a fourth hour has been added to the show, running between 2 p.m.—3 p.m. CST. In addition, Alex does a syndicated and nationally broadcast Sunday show on Emmis Communications’ KLBJ 590 AM in Austin, Texas.
Veteran broadcaster Alex Jones brings his unique perspective to the KLBJ team with a brand new, hard-hitting news and information program unlike any other on the air.

With this powerful new program, Jones brings more of the same dynamic interviews and insightful commentary that he presents on his nationally syndicated radio broadcast Monday through Friday to folks in Central Texas every Sunday afternoon from 4:00-6:00pm.
Emmis Communications
KLBJ AM is owned by a company called Emmis Communications:
One of the nation’s most respected diversified communications companies, Emmis Communications (NASDAQ: EMMS) owns and operates radio and magazine entities in large and medium sized markets throughout the U.S. Emmis is the 9th largest radio group in the U.S (based on listeners) and has been voted the Most Respected Radio Company in a poll of industry CEOs.
Emmis (the Hebrew word for “truth”) went public in 1994 and now owns and operates radio stations in the nation’s largest markets, including: WRKS-FM (98.7 KISS FM), WQHT-FM (HOT 97) and WRXP-FM (101.9 RXP) in New York City; KPWR-FM (Power 106) in Los Angeles; and WKQX-FM (Q101) and WLUP-FM (The Loop) in Chicago.
Emmis Radio also owns and operates: KDHT-FM, KBPA-FM, KGSR-FM, KLBJ-AM, KLBJ-FM, and KROX-FM in Austin; KSHE-FM (KSHE95), KPNT-FM (105.7 The Point), KFTK-FM (97.1 FM Talk) and KIHT-FM (K-Hits 96) in St. Louis; WLHK (Hank FM), WIBC (93.1 FM), WFNI-AM (1070 The Fan), WYXB (105.7 FM), and Network Indiana in Emmis’ hometown of Indianapolis; and WTHI (99.9 FM) and WWVR (105.5 FM) in Terre Haute, IN. The company’s international division operates Sláger Rádío, the #1 radio network in Hungary, three networks in Bulgaria, and Radio Expres in Slovakia.
Among its peers, Emmis is as well-known for its vitally creative corporate culture as its operations. Aggressive, knowledgeable and deeply committed to each of the communities in which it operates, Emmis promotes a company-wide “Open Door” attitude that encourages the sharing of opinions and perspectives. The company’s logo – a large “e” pushing outside the boundaries of a box – exemplifies the company philosophy of encouraging creativity and new approaches.
Emmis Communications Corporation (formerly Emmis Broadcasting) was incorporated in Indiana in 1979 when Founder and Chairman Jeff Smulyan purchased WSVL, a small and largely unused FM station in Shelbyville, Indiana. From the outset, Smulyan’s intent was to build a tower near Indianapolis and broadcast a competitive signal into the market. After difficulty and delays, his vision was realized when the station went on the air July 4, 1981 with new call letters – WENS – and an adult contemporary format. Immediately successful, WENS, Emmis’ flagship station, continues to be a strong competitor in the Central Indiana market.
Building on his WENS success, Mr. Smulyan went on to create the nation’s first 24-hour all-sports radio station (New York City’s WFAN); the first rhythmic Top 40 station (KPWR 106 in LA); and the first adult classic soul station (KISS-FM in New York). Emmis also became the first company to own the top-rated radio stations in LA and New York simultaneously. In 1997, Emmis became the only American company awarded a national license to operate in Hungary. The resulting network, Sláger Rádío, now reaches 4 million of Hungary’s 11 million citizens.
In 1998, EMMIS jumped into the television business with the creation of Emmis Television. Emmis Television’s 15 stations include: WKCF-TV, WB 18 in Orlando, FL; KOIN-TV, CBS 6 in Portland, OR; WVUE-TV, FOX 8 in New Orleans; KRQE-TV, CBS 13 in Albuquerque NM; WSAZ-TV, NBC 3 in Huntington/Charleston WV; WALA-TV, FOX 10 in Mobile, AL; KSNW-TV, NBC 3 in Wichita, KS; WLUK-TV, FOX 11 in Green Bay, WI; KGUN-TV, ABC 9 in Tucson, AZ; KGMB-TV, CBS 9 and KHON-TV, FOX 2 in Honolulu; KMTV-TV, CBS 3 in Omaha, NE; WFTX-TV, FOX 4 in Ft. Myers, FL; KSNT-TV, NBC 27 in Topeka, KS; and WTHI-TV, CBS 10 in Terre Haute, IN.
Emmis Publishing, created in 1988 with the purchase of Indianapolis Monthly, produces award-winning regional and specialty magazines: Indianapolis Monthly, Atlanta, Cincinnati, Texas Monthly, Los Angeles and Country Sampler. In addition, the company operates Emmis Publishing National Sales, a publisher’s representative firm.
Emmis also owns Revenue Development Systems (RDS), the largest and most experienced non-traditional revenue development company in media; and jobcityusa.com, the premier minority recruitment website in the New York Tri-State area.
Jeffrey Smulyan
The founder, chairman, president, and chief executive officer of Emmis Communications is a Jew named Jeffrey H. Smulyan:
Jeffrey H. Smulyan, 60, serves as Chairman of the Board of Emmis Communications Corporation, an Indianapolis-based radio, TV and magazine publishing company with operations in 10 U.S. markets, as well as Hungary, Belgium, Bulgaria and Slovakia. A cum laude graduate of the University of Southern California with a B.A. in History and Telecommunications, Smulyan earned a Juris Doctor degree from USC School of Law, where he served as note and comment editor of the USC Law Review.
After operating two radio stations – WNTS in Indianapolis and KCRO in Omaha – Smulyan formed and became principal shareholder of Emmis in 1980. A public company since 1994, Emmis owns and operates 21 FM and 2 AM radio stations in the nation’s largest markets; six local, regional and national magazine operations; and the No. 1 radio network in Hungary and nine radio stations in the Flanders region of Belgium. Emmis is currently in the process of selling its 16 television stations and has announced the sale of 15 of them. In 1995, Emmis became the first company to own top-rated stations in New York and Los Angeles simultaneously.
A former director of the National Association of Broadcasters and former Chairman of the Board of Directors of the Radio Advertising Bureau, Smulyan serves as past chair of the Central Indiana Corporate Partnership, a consortium of CEOs from central Indiana’s largest corporations, sits on the Board of Trustees of the University of Southern California and the Board of Directors of Finish Line, Inc., an athletic apparel company. He is a member of the American, Indiana and Federal Communications bar associations, and has served on numerous civic boards and committees. As principal shareholder, he led a group that purchased the Seattle Mariners baseball team in 1989, selling the club three years later. During that time, Smulyan served on the Major League Baseball owner’s Ownership and Television committees.
In 2000, Smulyan was honored with the American Women in Radio and Television’s Silver Satellite Award, the National Association of Broadcasters’ National Radio Award, and as Radio Ink’s “Radio Executive of the Year.” In 1995, the radio industry newspaper, R & R, voted Smulyan one of the 10 most influential radio executives of the past two decades. He received the American Women in Radio and Television’s Star Award in 1994 and the Entrepreneur of the Year Award from Ernst & Young the following year. In 2004, he was inducted into the Broadcasting & Cable Hall of Fame. Other honors include the Cystic Fibrosis Foundation’s Breath of Life Award; the Jewish National Fund’s Tree of Life Award; the Indianapolis Business Journal’s Entrepreneur of the Year Award; the Leukemia Society Diamond of Hope Award; the State of Indiana’s “Sagamore of the Wabash”; and he has been inducted into the Indiana Business Hall of Fame.
In 1994, Smulyan was named by The White House to head the U.S. Delegation to the Plenipotentiary Conference of the International Telecommunications Union. As a United States Ambassador, he represented the U.S. in various bilateral meetings, negotiating a landmark agreement between Israel and the PLO.
In 2005 Emmis was named one of FORTUNE magazine’s “100 Best Companies to Work For” and for the last two years Emmis has been named one of the Best Places to Work in Indiana.
Smulyan, who enjoys sports, politics and reading, resides in Indianapolis with his wife, Heather. He has three children: Samantha, Cari and Bradley.

Alex Jones’ Show is Broadcast on Jewish Run XM Radio
Alex Jones’ radio show is now being broadcast on XM Radio every Saturday from 6:00pm to 9:00pm on Channel 165 – Talk Radio:
http://www.xmradio.com/onxm/index.xmc
http://www.xmradio.com/onxm/channelpage.xmc?ch=165

XM Satellite Radio merged with Sirius Satellite Radio on July 29, 2008:
SIRIUS and XM Complete Merger
NEW YORK, July 29, 2008 /PRNewswire-FirstCall via COMTEX News Network/ — SIRIUS Satellite Radio (Nasdaq: SIRI) and XM Satellite Radio today announced that they have completed their merger, resulting in the nation’s premier radio company. The new company plans to change its corporate name to SIRIUS XM Radio Inc. The combined company’s stock will continue to be traded on the Nasdaq Global Select Market under the symbol “SIRI.”
SIRIUS XM Radio begins day one with over 18.5 million subscribers, making it the second-largest radio company, based upon revenue, in the country; and, based upon subscribers, the second largest subscription media business in the U.S. With under 10% penetration of the home and car market, the opportunity for continued growth is significant.
“I am delighted to announce the completion of this exciting merger between SIRIUS and XM,” said Mel Karmazin, CEO of SIRIUS XM Radio. “We have worked diligently to close this transaction and we look forward to integrating our best-in-class management teams and operations so we can begin delivering on our promise of more choices and lower prices for subscribers.”
“Every one of our constituencies is a winner. Combined, SIRIUS XM Radio will deliver superior value to our shareholders. By offering more compelling packages and the best content in audio entertainment, we are well positioned for increased subscriber growth. Our laser focus on subscribers will continue and listeners can be assured that there will be no disruption in service. We also believe that the completion of the merger will eliminate any confusion that has been lingering in the marketplace,” added Karmazin.
The chief executive officer of Sirius XM Radio is a Jew named Mel Karmazin:


The president and chief content officer of Sirius XM Radio is a Jew named Scott Greenstein:
http://investor.sirius.com/governance/management.cfm

The chairman of Sirius XM Radio is a Jew named Eddy W. Hartenstein:
http://investor.sirius.com/governance/directors.cfm

 

Alex Jones’ Advertisers and Sponsors are Jewish

Alex Jones has at least twenty-one(21) different radio and website sponsors that are Jewish owned and operated. Please note that this is only a partial list. Please also note that some of the hyperlinks in this list may no longer be operative, but they were at the time that the list was compiled.
Alex Jones’ Jewish Advertiser #1
This Alex Jones radio and website sponsor is a company called EcoloBlue Life and Energy. This company has live on air 10 minute commercials on Alex Jones’ radio show voiced by Alex Jones himself, and it also has a large flash animation banner advertisement at the top right-hand corner of the main page of Alex Jones’ Prisonplanet website. Here is the EcoloBlue Life and Energy website:
The president of EcoloBlue Life and Energy is a Jew named Henri-James Tieleman:
Henri-James Tieleman; 39; Miami, FL – What I do: I am the co-founder and CEO of EcoloBlue, Life and Energy.
Alex Jones’ Jewish Advertiser #2
This Alex Jones radio and website sponsor is a company called eFoods Direct. This company has live on air 10 minute commercials on Alex Jones’ radio show voiced by Alex Jones himself, and it also has a large flash animation banner advertisement at the top left-hand side of the main page of Alex Jones’ Prisonplanet website. Here is the eFoods Direct website:
The director of eFoods Direct/J. Michael Stevens Group is a Jew named Steve Shenk:
The J. Michael Stevens Group, with Steve Shenk as its director, has been the premier emergency and storable food organization for over 25 years.
Here is a video of Steve Shenk promoting his products:
Alex Jones’ Jewish Advertiser #3
This Alex Jones website sponsor is a company called The Self Defense Company. This company has animated banner advertisements in several different places on the main page of Alex Jones’ Prisonplanet website. Here is the Self Defense Company website:
The CEO of The Self Defense Company is a Jew named Damian Ross:
The Self Defense Training System (SDTS) was developed by Master Instructor Damian Ross, CEO of The Self Defense Company.
Alex Jones’ Jewish Advertiser #4
This Alex Jones website sponsor is a company called ProtoGrow/Grow Like Crazy. This company has an animated banner advertisement at the top right-hand side of the main page of Alex Jones’ Prisonplanet website. Here is the ProtoGrow/Grow Like Crazy website:
The owner and operator of the ProtoGrow/Grow Like Crazy website is a Jew named Jerry Greenfield:
From: Jerry Greenfield, “America’s Garden” Consumer Reporter, Monday, 7:15 a.m.
Alex Jones’ Jewish Advertiser #5
This Alex Jones website sponsor is a company called Pre-Paid Legal Services, Inc.. This company has an animated banner advertisement at the top right-hand side of the main page of Alex Jones’ Prisonplanet website. Here is the Pre-Paid Legal Services, Inc. website:
The owner and operator of the Pre-Paid Legal Services, Inc. website is a Jew named Allen L. Schultz:

ALLEN L SCHULTZ, Independent Associate
https://www.prepaidlegal.com/assocapp/Initialization?siteOwner=als

Alex Jones’ Jewish Advertiser #6

This Alex Jones website sponsor is a company called Raw Organic Vegan Superfoods. This company has an animated banner advertisement at the top right-hand side of the main page of Alex Jones’ Prisonplanet website. Here is the Raw Organic Vegan Superfoods website:
The Raw Organic Vegan Superfoods website is a promotion for a book written by a Jew named David Wolfe:
David Wolfe’s new book – Superfoods: The Food and Medicine of The Future, is due to hit shelves April 28th, 2009.

http://www.raworganicvegansuperfoods.com/?p=158


Alex Jones’ Jewish Advertiser #7

This Alex Jones website sponsor is a company called The Anti-Christ Identity Report. This company has a text advertisement disguised as a news headline at the bottom of the “Money Watch” section on the main page of Alex Jones’ Prisonplanet website. The text of the advertisement reads:
OBAMA’S NEW WORLD ORDER? Frightening 150 Page Report into Obama’s New World Order. Report is Under Threat of being Taken Offline. Must See Now. Click Here!
Here is The Anti-Christ Identity Report website:
The owner and operator of the The Anti-Christ Identity Report website is a Jew named Mel Sanger:
Mel Sanger MSc – Author, The Antichrist Identity Report, Head of the Antichrist Identity (AI) Research Team
Alex Jones’ Jewish Advertiser #8
This Alex Jones radio sponsor is a company called Cal Ben Soap Company. This company has live on air 10 minute commercials on Alex Jones’ radio show voiced by Alex Jones himself. Here is the Cal Ben Soap Company website:
The owner and spokesman of the Cal Ben Soap Company is a Jew named Marty Schachter:
Alex also talks with Marty Schachter of Cal Ben Soap
Here are two recent audio clips of Alex Jones doing live 10 minute radio commercials for Cal Ben Soap Company, with Marty Schachter calling in on the telephone:

The growing complexity of Alex Jones’ Israeli Connections

Mossad, Stratfor, a Jewish Hedge-Fund Investor, and a Saudi Arms Dealer Working for Israel
kasghoggijonesmossad 

By Timothy Fitzpatrick
So much has been written and said about Texas radio host Alex Jones’ whoring for the Zionist establishment that one could write a fair-sized book about it. If people haven’t yet been convinced that he is an outright shill and operative for the Jewish money power in this world, then I am not sure what will. Even so, here are yet more compromising connections that implicate Alex Jones in this never-ending rabbit hole of counter-intelligence, and, coupled with the already damning information available on him, conclusively show that he is not a legitimate patriot fighting against the New World Order but a Zionist shill.
The Khashoggi Connection
Saudi billionaire arms dealer Adnan Khashoggi has been implicated in almost every major conspiracy in the last 50 or so years. The average person would never suspect a rich Saudi of being involved with Israeli intelligence, let alone being a paid agent of Israel’s sophisticated (spy) terror organization, Mossad. But that’s exactly what Khashoggi is, according to at least one former Mossad case officer, Victor Ostrovsky, and two Jewish journalists, Dan Raviv and Yossi Melman. The Mossad has a term for people like Khashoggi—an Arabist, a Mossad field agent who poses as a Muslim. Aside from these three sources on Khashoggi and the Mossad, most of the available information linking Alex Jones and the 9/11 Truth movement leadership with Khashoggi (and the Mossad) has been compiled by investigative journalist Daniel Hopsicker.
Hopsicker makes the first connection through 9/11 truth leader John Gray (Texas born) and another self-proclaimed truth movement patriot in these October 2004 articles,

A MadCowMorningNews investigation into allegations that “Mars & Venus” author John Gray and Saudi Billionaire Adnan Khashoggi’s bankrupt GenesisIntermedia.com has been used in an effort to spread disinformation about the 9/11 attack on the Internet uncovered evidence last week that the firm had numerous underworld connections….[I]
Here’s what happened:  Men Are From Mars was not an instant hit when it was first published. Almost ten months after its release, Gray’s flagship book had received little acclaim and climbed no best seller lists.
Enter Adnan Khashoggi and lieutenant Ramy El Batrawi, who, we learned, has also used the nom de guerre “Remy Al-Batswani,” while running an air carrier for Khashoggi used in illegal shipments of arms to Iran which was eventually placed on the State Department’s list of “unsavory” companies and barred from doing business with any agency of the U.S. Government.
“It took a year to get on the best-seller list,” said Jack McKeown, president and publisher of HarperCollins trade group, in an interview.’ John Gray is the beneficiary of a turbocharged marketing campaign, in which the author is an active partner.”
Illuminati agents-Jones-Khashoggi0-Gray
So John Gray owes his huge success and resulting fortune to Khashoggi’s “Saudi Genesis,” an intricate web of rapidly changing corporate fronts and dummy corporations with the word “Genesis” in their name, involved in wholesale criminal fraud that looks to be a textbook example of a Continuing Criminal Enterprise.
Saudi money picked up John Gray’s book (and Gray himself) and ran with it; creating infomercials that drove sales of until they became a worldwide publishing phenomenon. Michael C. Ruppert and the phony 9/11 ‘Truth Movement’ are defending taking money from owes his fame and success to Saudi money from Adnan Khashoggi, provided through a company incorporated by Barry Seal’s attorney, the same man currently suing us for ‘emotional distress.’
No doubt this is just a freak coincidence.
Gray is even alleged to be involved, in papers filed in a major lawsuit in Federal Court in Minneapolis, in the recent $200 million looting the Genesis principals engaged in while on their way out of town. His trading account was used in the scheme, alleges the suit.
But apparently that doesn’t make him a close associate of Adnan Khashoggi…not at least for purposes of taking money from him. Not in Michael Ruppert’s book. But then proof is something the former detective appears to disdain, as witness his incessant pushing of 9.11 Red herrings from “Bush Knew” to “No Pilots” to “No Planes” to “Peak Oil,” his latest “the end of the world as we know it” pulpit-pounder.[II]   

Speaking of Michael Ruppert (Mr. Peak Oil), in his book Crossing the Rubicon (2004), he claims Deutsche Bank head Mayo Shattuck III was involved with Khashoggi in an insider-trading scandal just before 9/11. Deutsche Bank is a Rothschild bank that also has a stake in Zions Bank, which was involved in a failed Khashoggi venture in Utah in the mid-1980s.

Adnan Khashoggi, perhaps the best-known Saudi billionaire, controls his investments through Ultimate Holdings Ltd. and in Genesis Intermedia, which was reported to have been connected to suspicious stock trades around the time of the September 11 attacks.[III]

Ruppert, who became a prominent 9/11 “truther” around the same time as Alex Jones, has also had personally dealings with Jones.[IV] It’s troubling enough that the Mossad, through Khashoggi and Genesis Intermedia, were possibly involved in insider trading with prior knowledge of the September 11, 2001 attacks. But what about Alex Jones and his prior knowledge?[V] Was it just an educated guess, or was Jones, and his handlers, in the know as well? And what about Genesis Intermedia and Alex Jones’ network Genesis Communications? Was Khashoggi and friends the Mossad informants who tipped Jones off? According to Hopsicker, possibly.

“From their base in Tampa Florida, Khashoggi and El Batrawi controlled a network of companies, all using the word “Genesis” in their name. The number of Khashoggi-owned Genesis companies we’ve found keeps growing. There is, or was, Genesis Aviation, Inc., Genesis Aviation II, Genesis Diversified Investments, Genesis Studio and Production Corp., Genesis Media Group, Genesis Properties, Genesis Intermedia; GenesisIntermedia.com.; Genesis Delaware; Genesis Florida… The list, it do go on. And on.”…
And then there’s the Genesis Communications Network. There’s actually two of them, seemingly unrelated, but they’re so extremely similar in the fraud department to each other and to “Saudi Genesis” that the relationship appears strongly familial. We’re still uncertain as to how close they all are; kissing cousins, at the very least.
The first GCN is a so-called “patriot” network hosting Alex Jones and Dave Van Kliest, the, ah, the individual fronting for the latest See the Flash extravaganza, advertisements for which are spamming the Internet at a rate that must be causing concern among conservationists of our digital landscape of ‘1’s and ‘ 0’s.’
VanKliest is our pick for Disinfotainer of the Year… an especial honor, considering that there was some fierce competition. Of course, “See the Flash Dave” from the powerhour, like Alex Jones, is part of the GENESIS Communications Network.

Hopsicker doesn’t give us anything really substantial here, and since the Khashoggi dummy corporations have disappeared so quickly, we may never find the proof linking the various Genesis companies. However, the dealings of Khashoggi’s Genesis dummies bear a striking resemblance to Alex Jones’ Infowars and PrisonPlanet infomercials, dozens and dozens of which belong to Jewish-owned companies.  (See Alex Jones’ Jewish Sponsors)
Hopsicker continues,

The “Saudi Genesis” companies specialized in marketing to the masses, through infomercials and on the internet. Everything from Plastic Surgeons Crème to ab-energizers to fraudulent get rich quick schemes like “Trade Your Way to Riches,”  created after Ramy El-Batrawi of Genesis approached Jake Bernstein at a seminar in Burbank, California about the possibility of marketing Bernstein’s futures trading products through the creation of an infomercial.
Jake Bernstein billed himself as the world’s foremost authority on pattern recognition and cycles and author of over 25 trading books. (He must be pretty good at recognizing when its time to leave town, at least, cause he hasn’t gone to prison recently.( Bernstein website )  “Jake found an easier way to get rich. Instead of trading futures he would trade on investor gullibility,” wrote a whistleblower.

Hopsicker points out that the same shady dealings of Khashoggi’s Genesis have occurred with Alex Jones’ Genesis and the John Joseph Gray (different from the 9/11 truther John Gray) and his family.

Christian Media has repeatedly sought to expose the treachery at the Genesis Communications Network for several years now. They stole their original equipment from another patriot network named Republic Radio. Fraudulently claiming they had purchased the network, the management of Genesis literally backed up a U-Haul, and loaded up the broadcasting equipment while the rightful owner was out of town![VI]

Hopsicker sayst the executive vice president at Genesis Communications Network in Minnesota is Michael@midasreport.com (Midas Report) shares the same address as another website called “BRIDGES FOR PEACE,” where you can “VISIT ISRAEL WITHOUT LEAVING YOUR COMPUTER.” It appears to be a Christian Zionist organization. Keep in mind that Alex Jones has admitted on air to being a Zionist and claims that his Jewish-born wife, Violet, is a Christian—obviously of the Zionist-based Protestant strain. Jones is surrounded by Jews in his daily life, whether it’s by his sleazy Jewish friends in Hollywood like Charlie Sheen or Joe Rogan, or his Jewish lawyer Elizabeth Schurig, who also represents the ultra-Zionist Bronfman dynasty, one of the most powerful families in the world. The Bronfmans are also connected to Khashoggi in several ways, including through the Iran-Contra affair and Barrick Gold, the world’s largest gold mining corporation, founded in 1983 by Khashoggi and Peter Munk (Jewish).
Interestlingly, Alex Jones got wind of the accusation that he and Khashoggi may be in cahoots. Foolishly, Alex Jones publicly commented and revealed some of his cards.
There is absolutely no way on God’s green earth that Jones doesn’t know who Khashoggi is. He is the conspiracy king, right? He should know who all the big players are.
Here’s a look at some of Khashoggi’s other disturbing connections. Is he not a big player?
  • Adnan Khashoggi’s father, Mohammed Khashoggi, was Mohammed Bin Laden’s (Osama’s father) family physician
  • Adnan Khashoggi attended college in Alexandria, Egypt, with some of Osama Bin Laden’s siblings.
  • Joseph A. Ball — the principal author of the Warren Commission report — represented Khashoggi in his 1980 divorce from Soraya Khashoggi. Author Michael Collins Piper, in his book Final Judgment, makes a good case for the JFK assassination being orchestrated by Israel and the Mossad.
  • After the death of her second husband, Jackie Kennedy was romantically involved with Khashoggi.
  • Khashoggi secretly contributed to Richard Nixon’s 1968 presidential campaign. He attended Nixon’s funeral in 1994. Remember that Nixon also attended the Bohemian Grove. Alex Jones first became famous allegedly crashing the Bohemian Grove and publishing video footage from one of the rituals.
  • Khashoggi was implicated in the Iran-Contra scandal as a key middleman in the arms-for-hostages exchange along with Iranian arms dealer Manucher Ghorbanifar during the administration of US President Ronald Reagan.
  • Convicted in absentia of fraud in Thailand over the 1996 collapse of the Bangkok Bank of Commerce
  • Khashoggi’s daughter Nabila, his former wife Lamia Khashoggi (formerly Laura Biancolini) and Ali Khashoggi are high level members of the Church of Scientology. Alex Jones’s PrisonPlanet website is a Scientologist term. He is also friends with Hollywood Scientologists like the half-Jewish Charlie Sheen (See: Alex Jones Promotes Scientology-Affiliated Leaders)
  • Theresa LePore was supervisor of elections in Palm Beach County during the disputed 2000 election. In the 1980s, when she was chief deputy supervisor of elections, she moonlighted as a “flight attendant” on private planes owned by Adnan Khashoggi.
  • Robert G. Morvillo was the lawyer who got Khashoggi aquitted for siphoning money to Ferdinand and Imelda Marcos. (Morvillo was not so lucky with Martha Stewart). In the 1960s and 1970s, Morvillo served in the U.S. attorney’s office for the Southern District of New York where he mentored a young assistant U.S. attorney named Rudolph Giuliani.
  • While Manhattan U.S. Attorney, Giuliani once tried (unsuccessfully) to prosecute Adnan Khashoggi for fraud in connection with a real estate venture.
  • Khashoggi met with Richard Perle shortly before the American invasion of Iraq in 2003. Perle was a member of the Jewish-dominated PNAC, the Project for the New American Century, which is widely believed to have been intimately involved in carrying out the 9/11 attacks. (See 9/11 PNAC perps still whining for US to fight Israel’s wars)

Carl Icahn

The Jewish Hedge Fund Connection
Now things get even weirder and more suspicious. Seventy-seven-year-old Jewish billionaire Carl Icahn was in the press in April this year for defending a multi-level marketing company called Herbalife, which hedge-fund investor Bill Ackman called a “pyramid scheme.”[VII] You may have heard of it advertised on Alex Jones’ radio programs. It’s one of Jones’ major Infowars sponsors. As of February, Icahn owned approximately 13.6 per cent of Herbalife’s shares. In 2001, before the 9/11 attacks, Icahn gave Khashoggi a $100-million line of credit for the money-losing Genesis Intermedia.[VIII]
Icahn is also loosely linked to 9/11 truther John Gray, who is linked to Khashoggi, through the 1990s Heaven’s Gate Cult. “The cultists threw themselves a final going-away-to-Hale Bopp party in January of 1997; they held the bash at Icahn’s Stratosphere Casino in Vegas, which he was then in the process of purchasing out of bankruptcy,” Hopsicker says. Gray personally knew cult leader Marshall Applewhite, and Khashoggi’s networks may have provided internet service to Applewhite.[IX]
Stratfor
Enter the Israeli intelligence front Stratfor (Strategic Forecasting, Inc,), which purports to be a global intelligence company, founded and headed by Zionist George Friedman. It was founded in Austin, Texas in 1996. Alex Jones, also from Austin, basically started his radio and TV career in 1996. On November 20, 2012, a YouTube account holder by the name of MsSherrieLea revalead that Alex Jones and Infowars had hired a former Stratfor intern named Molly Maroney as editor. Given Jones’ Zionist sympathies and his multiple Jewish connections, it’s difficult to believe that Stratfor is not more intimately involved in the Infowars media empire as well as with Gray’s 9/11 Truth movement, which also avoids anything Israeli like the plague. American journalist David Chase Taylor believes Infowars and Jones’ affiliates are not only spreading disinformation but also gathering intelligence, data on patriots and have been since Stratfor’s founding in 1996 (See: Alex Jones Cancels Speaking Tour 3 Days After Exposure As Possible STRATFOR Double Agent).  Needless to say, there certainly seems to be a lot of “patriot” leaders coming from the Texas area, a hotbed of Israeli intelligence activity.
Thus the saga of Zionist shill Alex Jones continues. I expect there will be a lot more coming out on this topic. Recently, Alex Jones has been dropping hints that he may be ducking out of the patriot scene, like Michael Ruppert did. This will become more and more likely as the pieces of this puzzle fall into place.

[I] COINTELPRO 9.11: John Gray and Saudi Genesis http://www.madcowprod.com/mc6712004.html
[II] COINTELPRO 9.11 pt III: Khashoggi, Cults, Cover-ups, & Mars and Venus Doing Lunch http://www.madcowprod.com/MC6812004.html
[III] Michael Ruppert, Crossing the Rubicon: The Decline of the American Empire At the End of the Age of Oil,, page 144, Gabriola Island, Canada, New Society Publishers, 2004
[IV] Ibid, pg. 198.
[V] 9/11 CONSPIRACY: ALEX JONES PREDICTS 9/11 IN JULY 2001 (YouTube) http://www.youtube.com/watch?v=a8Hk1-BpXO8
[VI] The Alex Jones Affair: A Christian Patriot Family Betrayed http://www.christianmediaresearch.com/jones.html
[VII] Ackman, Icahn Hurl Accusations, Insults http://www.cnbc.com/id/100408431
[VIII] Icahn to Be Paid $275,000 by Genesis, Los Angeles Times, July 4, 2001 http://articles.latimes.com/2001/jul/04/business/fi-18508
[IX] COINTELPRO 9.11: John Gray and Saudi Genesis http://www.madcowprod.com/mc6712004.html
Publicité « V pour victoire » pour le site d’Alex Jones, en référence à la campagne pour l’effort de guerre contre les nazis






 http://bluenred.files.wordpress.com/2010/11/winston_churchill_01.jpg
Churchill, tueur à gages des Rothschild, sous contrôle
du petit groupe de financiers juifs « The Focus ».

In depth comment:

Alex Jones is a modern day Balsamo. Balsamo, aka Cagliostro, was a propagandist during the French Revolution who engineered the “Diamond Necklace” scandal. His purpose was to cause the French people to loose confidence in their government.
Likewise, Alex Jones’ purpose is to destroy his listener’s confidence in the American government. This corresponds precisely with the agenda of the globalists who wish to destroy all national governments in order to institute their NWO. It is they who have packed their looters into powerful positions at all levels of government and business in order to totally destroy our current system.
“But Alex Jones tells the truth!” Yes indeed he does. He may direct away from certain topics such as the Zionist conspiracy, but by and large, most of what he says can be substantiated with facts. However, what many do not understand about propaganda is that the best propaganda is factually based. One must ask oneself, what is the object of this propaganda?
Along with causing mass disenchantment with the current system, he is also helping to bring about the “Externalization of the Hierarchy.” In the book by the same name, written by Alice A. Bailey, the author elucidates the need to eventually bring about the realization in the minds of the masses the hidden power structure of the world as it already secretly exists. Bailey believes this “externalization of the hierarchy” to be a necessary precondition for the coming of the new age messiah.
Alex Jones also plays a major role in the continuing, but soon to be phased out, period of openness encouraged by a largely free internet. This period is similar to the method of the “Hundred Flowers” used by the Nazis in 1943. According to Jacques Ellul in his book “Propaganda,”:
“There was a period of apparent liberalism when expressions of all sort of criticism, deviationism, idealistic and religious inclinations, and so on, were tolerated, authorized, even encouraged. Then after all opponents had spoken, the wave of repression hit them: arrests, jail sentences, and, above all, political re-education took place. The purpose of the ‘Hundred Flowers Campaign’ was to make opponents come out in the open so they could be arrested and eliminated.”
Alex Jones worshipers should take note of history.
Alex Jones disseminates propaganda. His SHOW is very seductive to those seeking the truth.
Though his PROGRAM is more factually based than most propaganda, it serves the same purpose, to attract loyal believers. His listeners are subconsciously looking for a way to avoid the hardship of doing their own research, and more than that, their own thinking; therefore, they become “true believers” in Alex Jones and begin to allow him to do their thinking for them.
This is a precarious situation indeed for while he may seem harmless enough at this point, no one knows where he will lead them when the chips are down. It is dangerous to become loyal to a personality. Too many revolutions have been usurped during the heat of the battle by counteragents of the enemy. Make no mistake about it, a revolution is coming. It must come for the NWO itself is a revolutionary concept.
Another element involved with this sort of propaganda, in addition to the desensitization described by Brother Nathanael, is the tendency to separate thought from action. His listeners project the struggle outside of themselves and onto the shoulders of Alex Jones.
The Alex Jones program satisfies the need for his listeners to escape from the oppression of the NWO, but only in their minds. They go about their daily lives as usual in every other way as if nothing unusual was happening, even though, as they listen to Alex Jones, they are constantly informed of the impending doom awaiting them and their way of life.
A sort of double mindedness manifests itself reminiscent of the double mindedness among many professed Christians these days. The Bible teaches that faith without works is dead. One can’t truly believe something without changing the way one acts in relationship to that belief.
Most people that listen to Alex Jones style themselves as patriots. In fact they are lifeless patriots, patriots in their own minds. So many people are looking for a savior, but they are not looking for Jesus Christ, so they attempt to replace him with government, or people. Alex Jones destroys the god of government in the minds of his listeners, so many of them attempt to fill that void with Alex Jones, in much the same way as others have filled it with Obama.
The Alex Jones show serves the same purpose as a baby sitter. He now broadcasts seven hours of programming per day. One could spend all of their time going to work and listening to Alex Jones.
Taking time to analyze the content of the show, more than half of the air time is used for advertising, considering the infomercials, plugs, and commercial breaks. Alex spends a great deal of time being dramatic and ranting about himself, often debating invisible yuppies. All this must be endured by the listener in exchange for a few precious moments with a good guest, that is, if they are allowed to finish a sentence. The show is a sublime waste of time.
Alex Jones is running a business. People tend to forget about that. His first priority is making money. Some will argue that money is required to get the word out. Of course that’s true, there is no denying that fact; however, there is a difference between making money in order to finance the operation, and creating an operation in order to make money.
No one can listen to Alex Jones and not discern that his operation has been developed for the primary purpose of making money, getting the word out is secondary; therefore, care must be taken by Jones to provide a certain amount of entertainment value in order to keep them coming back, and of course, he will never want to offend a sponsor or potential sponsor.
I can’t help but wonder if he’s been backed by big money, at least in the beginning. I know the show brings in thousands of dollars; however, during a time when most people who speak the truth are getting by on a shoestring, Alex Jones is doing well.
Let’s face it, if Alex Jones was a threat, he could be easily neutralized by the powers that be. They allow him to exist because he serves a useful purpose. Is he working for the other side?
There is no hard evidence, only circumstantial. Is he a Christian? Lukewarm at best. Is he using propaganda techniques? Definitely. Is he telling the truth? Yes, for the most part, with the exception of his exaggerations, mostly numerical in nature (everything is “hundreds and hundreds”).

Does he have informative guests? Occasionally.

More Than Meets the Eye?

Why Bilderberg isn’t Nazi

Michael Collins Piper

American Free Press

Three current news stories—taken together—illustrate that things are not always as they seem. Take, for example, a new revelation about the Bilderberg group released by Internet voice Alex Jones in the wake of last week’s Bilderberg meeting in Virginia, where Jones joined a crowd jeering the assembled would-be world rulers.

Although Jones has insisted Bilderberg is some sort of remnant of the Nazi regime of Adolf Hitler devoted to a modern-day Nazi agenda, a report on Jones’s own website effectively admits Bilderberg’s program is distinctly anti-Nazi.

Citing the papers of former Sen. Fred Harris (D-Okla.), who attended Bilderberg’s 1966 meeting in Wiesbaden, Germany, Jones points out that Harris recorded the remarks of top Bilderberg figure, labor leader Walter Reuther, who outlined Bilderberg’s underlying agenda: “Nationalism is dangerous.”

WWII-era German National Socialism—Nazism —of course, was very much nationalist in every sense, and the fact nationalism was denounced at Bilderberg gives a clear picture of the real Bilderberg point of view, rumors notwithstanding.

Jones mentions Bilderberg’s founder, Prince Bernhard of the Netherlands, had been a Nazi Party member. But what Jones does not mention is that Bernhard left the party in 1934, a year after Hitler came to power, and by 1940 was a top leader of the anti-Nazi resistance in Europe. So by the time Bernhard became Bilderberg chief, he had undergone a serious political transformation.

What’s more, as careful historians know, Hitler held Bernhard in contempt. In his recorded Table Talk* and in the memoirs of his valet, Hitler is recalled scoffing satirically at Bernhard, and questioning his intelligence, integrity and loyalty.

The forces leading Bilderberg are anti-Nazi, particularly the Rothschild dynasty, whose assets were seized by the Nazis, belying a popular myth that “the Nazis never touched the Rothschilds.”

(…)
——

*Hitler’s Table Talk is available fromTBR BOOK CLUB for $35 plus $5 S&H. Softcover, 8.5 x by 11, 320 pages, #621. Call 1-877-773-9077 toll free to charge or send payment to TBR, P.O. Box 15877, Washington, D.C. 20003. Outside U.S. please email sales@barnesreview.org for foreign S&H.

——

Michael Collins Piper is an author, journalist, lecturer and radio show host. He has spoken in Russia, Malaysia, Iran, Abu Dhabi, Japan, Canada and the U.S. He is the author of Final Judgment, The New Jerusalem, The High Priests of War, Dirty Secrets, The New Babylon, Share the Wealth, The Judas Goats, Target: Traficant and The Golem. You can order any of these books by calling 1-888-699-6397.

moustachemasquee écrit:

Le « patriote-attardé » Alex Jones
ment au sujet d’Hitler


http://zioncrimefactory.com/2012/03/12/the-latest-nazi-bashing-effort-from-jew-shill-alex-jonestein/

Le dernier brûlot anti-nazi du complice des juifs: Alex Jone$tein
Par Zander C. Fuerza
Comme prévu, le dernier « documentaire » du théoricien kasher de la conspiration Alex Jones, intitulé: « New World order. Blueprint of Madmen » est truffé de références et d’images d’Adolf Hitler et de l’Allemagne nazie. Faisant son beurre de la vache à lait la plus lucrative du Hollywood juif, Alex Jones n’en perd pas une goutte, invoquant Hitler et nazisme à chaque instant. Non seulement parce que ça se vent bien, mais aussi parce qu’il a été chargé de répandre les mensonges et tromperies historiques de la tribu diabolique dont il est l’employé: la juiverie internationale.
Tout au long du film, nous sommes bombardés d’extraits montrant Hitler faisant le salut nazi, accompagnés par la voix grave et éraillée de Jones parlant du mal, de la corruption et dépravation de l’élite régnante actuelle. L’association mentale qui doit s’en suivre est que la mystérieuse « élite mondiale » dénoncée par Jones « fait pareil qu’Hitler » ou  » les Nazis », renforçant ainsi le mythe de propagande enjuivée du « méchant nazi ». A la 19ème minute de la vidéo: Alex Jones l’explique en disant:
« Le gouvernement mondial est mis en place comme une camisole de force sur la planète pour que les mondialistes puissent poursuivre leur génocide. Il n’est pas juste de les qualifier de Nazis, parce qu’ils sont pires que les Nazis. Ils sont les fondateurs de l’idée nazie… »
Alex s’est engagé depuis des années à associer toute forme de tyrannie, mauvaise et malfaisante, aux Nazis et Hitler. Reprenant le cri de ralliement du Hollywood hébreu, AJ scande jour et nuit le slogan kasher du « méchant nazi » jusqu’à en avoir le visage rougi.
Alex depuis des décennies maintenant, a essayé de dépeindre Adolf Hitler et les Nazis comme faisant partie de la « cabale mondialiste du Nouvel ordre mondial », qui asservit actuellement la planète.
Son sujet principal est que le monde est dirigé par un  » culte de la mort anglo-germanique ».
Les termes « juif » ou « sioniste » ne font même pas partie dans son vocabulaire.
Ces absurdes calomnies et diffamations kasher proférées par le « patrio-tard (NDT :Comprendre Patriot et Retard qui signifie débile en anglais) » contre Adolf Hitler et son parti sont risibles. Démonter ces mensonges est un jeu d’enfant pour tout individu éduqué ayant étudié la véritable histoire du IIIème Reich et de la 2ème guerre mondiale. Alex Jones répète verbatim le scénario des vainqueurs de la 2ème guerre mondiale.
Ce bouffon a-t-il jamais entendu l’adage:  » les vainqueurs écrivent les livres d’histoire » ? L’ironie de tout ça est qu’AJ doute systématiquement de tout ce que disent les gouvernements occidentaux sur d’innombrables questions et événements de l’histoire. Il récuse quasiment tout ce que disent les médias mainstream . Il dit constamment à ses auditeurs de ne jamais croire aux mass-media, car ils ne savent que générer mensonges et propagande. Pourtant, curieusement, quand on en vient à Hitler, au National socialisme, la 2ème guerre mondiale et le soi-disant Holocauste ?, Alex Jones mord à l’hameçon, et avale le bouchon et le fil avec et tout le scénario conçu par les médias mainstream et l’establishment – pour ensuite le régurgiter comme un perroquet sous « mind control ». Qu’est-ce que cela vous dit de la sincérité d’Alex Jones ?
Tout d’abord, Adolf Hitler était un Allemand patriote nationaliste qui avait entrepris de créer une Allemagne réservée aux seuls Allemands; Soit plutôt l’opposé d’un mondialiste du N.O.M. Deuxièmement, Hitler et son mouvement National socialiste étaient d’ardents anti-marxistes/communistes/bolcheviques, et donc anti-internationalistes et anti-mondialistes. Le sinistre projet du communisme (et non pas du National socialisme) était l’internationalisme- le renversement et la conquête de tous les Etats-nations existants dans le but d’établir un super Etat mondial despotique communiste. La folie pathologique criminelle connue sous le nom de communisme était, dès sa création, une conspiration juive internationale pour la destruction et l’assujettissement du monde des gentils, sur lequel serait imposé un imperium juif tyrannique mondial.
Le communisme n’était rien d’autre que l’expression et manifestation des doctrines haineuses et suprémacistes du talmud juif, qui déclare: « même les meilleurs de gentils doivent être tués » (Minor tractates, solferim, 15 règle 10) Alex projette l’héritage malfaisant et destructeur du blochevisme juif sur Hitler et l’Allemagne nazie.
La simple logique et le bon sens permettent de saper la rhétorique absurde d’Alex Jones sur Hitler et le Nazisme. Si Hitler et les Nazis faisaient vraiment partie du « Nouvel ordre mondial » alors pourquoi est-ce que le monde capitaliste et communiste (USA, GB, France, URSS etc.) se sont associés pour détruire totalement l’Allemagne nazie lors de la 2nde guerre mondiale ? Si Hitler avait participé à ce système du Nouvel ordre mondial, pourquoi la 2ème guerre mondiale aurait-elle même été nécessaire ? Si Adolf Hitler et le National socialisme étaient si avantageux pour les « mondialistes et l’élite », alors pourquoi ont-il été soumis à une telle diffamation et diabolisation dans les médias occidentaux d’information et de divertissement depuis 67 ans et la fin de la 2ème guerre mondiale ? Alors qu’en même temps les transgressions horribles et sanglantes du communisme ont toujours été blanchies, minimisées ou cachées par la presse et l’université occidentales.
Si Hitler et le national socialisme sont si souhaitables pour les élites qui nous dirigent aujourd’hui, alors pourquoi Mein Kampf, est interdit en Allemagne, Autriche, Russie et plein d’autres pays européens ?
Pourquoi le swastika hitlérien est un symbole banni dans des dizaines de nations européennes ? Pourquoi est-ce que le scepticisme/ révisionnisme de l’holocauste est un délit passible d’amendes importantes et même d’emprisonnement dans plus d’une dizaine de pays en Europe si les « mondialistes » sont pour le nazisme ou si des reliquats du nazisme exercent une quelconque influence ? Bien sûr, rien de tout ça n’aurait le moindre sens si Alex Jones avait raison sur Hitler et le National socialisme. La seule conclusion à tirer de cette idiotie est qu’Alex Jones raconte des mensonges colossaux sur Hitler et l’Allemagne nazie pour le bénéfice de la juiverie !
La raison pour laquelle Hitler et l’Allemagne nazie furent visés pour une annihilation complète par les alliés en 1939 est précisément parce qu’ils ne se conformaient pas au « Nouvel ordre mondial », mais parce qu’ils en étaient de vaillants et courageux adversaires.
La raison pour laquelle Hitler et l’Allemagne nazie sont si férocement calomniés par les historiens et si brutalement insultés par les mass médias, est qu’il luttaient précisément contre ce système de contrôle habituellement désigné sous le nom de Nouvel ordre mondial. Les nations participant vraiment à ce nouvel ordre mondial furent obsédées à l’idée de s’opposer à Hitler et l’Allemagne nazie, parce que le Nouvel ordre mondial est un ordre mondial juif et qu’Hitler avait libéré l’Allemagne de l’étreinte mortelle des juifs. Hitler faisait quelque chose qui déclencha contre lui un important effort de propagande venant d’Hollywood. Cette chose, c’était sa campagne pour briser le carcan juif sur l’Allemagne.
Hitler retira les juifs de tous les postes d’influence dans la banque/ finance /les médias, le divertissement/ la politique/et l’administration, les professions libérales, la médecine, l’éducation, etc. qu’ils avaient monopolisés jusqu’alors. Et il fit tout cela de façon pacifique et non violente. Il n’arrêta pas des juifs pour les fusiller, il rendit simplement illégale la possession par les juifs de journaux allemands ou de stations radio. Il leur interdit de pratiquer le droit ou d’enseigner dans les écoles ou universités etc. Donc les juifs commencèrent à quitter l’Allemagne.
En plus de libérer l’Allemagne de toute influence juive, Hitler supprima quasi entièrement le chômage dans le pays. Avec les politiques national-socialistes, le chômage passa de 30,1 % en 1932 à 2,1 % en 1938. (Folsom, Burton W. « New deal or Raw deal ? comment l’héritage economique de FDR a ruiné l’Amérique. New York: Treshold editions, 2008 p.243) Hitler institua d’ingénieuses réformes économiques où il établit sa propre banque centrale d’Etat et une monnaie qui n’était pas assujeties aux métaux précieux ou le commerce étranger, mais sur le travail productif allemand. Le résultat des politiques économiques national-socialistes fut une économie florissante. Hitler libéra l’Allemagne de l’esclavage de la dette imposé sur des hommes libres par l’usure des dynasties de banquiers juifs d’Europe, menés par les Rothschild.
Adolf Hitler sauva et libéra l’Allemagne et son peuple ! C’est pourquoi, lorsqu’ Hitler devint Chancelier en 1933, la juiverie internationale déclencha une perfide guerre économique au IIIème Reich, dans un effort concerté pour abattre Hitler et son glorieux gouvernement National socialiste qui avait osé se libérer de la domination juive.
Ce sont des faits qu’Alex Jones ne va pas vous dire, parce qu’Alex Jones travaille justement pour ceux qu’Adolf Hitler et d’autres avant lui, avaient dit de se méfier.
A 26:35 de la vidéo, Alex Jones affirme:
« c’est le partisan de l’eugénisme et de la réduction de population Adolf Hitler qui a dit: ‘plus le mensonge est gros, plus grand sera le nombre de gens à y croire‘ ».
Montrons au grand jour le premier gros et irréfléchi mensonge d’Alex. Hitler n’était pas un « partisan de l’eugénisme et de la réduction de population ». Au contraire, le parti d’Hitler, le NSDAP- encourageait fortement les femmes du IIIème Reich à créer leurs foyers pour pouvoir entretenir de grandes familles. Le NSDAP donnait des incitations financières aux couples et jeunes mariés pour qu’ils puissent avoir plus d’enfants:
» Le 5 juillet 1933 la loi pour l’encouragement du mariage fut adoptée. Cette loi donna à tous les couples de jeunes mariés un prêt de 1000 Marks dont le remboursement était réduit de 25 % à chaque enfant. Si le couple avait 4 enfants, le remboursement était annulé.
Le jour de l’anniversaire de la mère d’Hitler, le 12 août, les Croix de la maternité étaient remises aux femmes qui avaient donné le plus d’enfants. Une croix d’or était donnée aux mères de 8 enfants et plus, d’argent pour les mères de 6 enfants et de bronze pour les mères de 4 enfants. (Allemagne nazie – le rôle des femmes). http://www.historyonthenet.com/Nazi_Germany/women.htm
Hitler cherchait à bâtir une nation plus saine, plus forte et plus unie, et était le héraut de la croissance démographique allemande, et non sa réduction. C’est le juif américain : Theodore Kaufman, qui , en 1941 publia un traité intitulé : « L’Allemagne doit périr ! » dans lequel il appelait à l’extermination complète de la race allemande toute entière dans une « solution finale » par stérilisation et dissection territoriale. Kaufman proclama :
« Une solution finale… car nous savons qu’il n’y a pas de voie intermédiaire ; pas d’acte de médiation, pas de compromis à trouver, pas d’échange politique ou économique à considérer. Il n’y a, in fine, il n’y a d’autre solution que celle-ci : l’Allemagne doit disparaître à jamais de cette Terre ! » (Germany must perish ! Newark, NJ : Argyle Press, 1941)
Si quelqu’un doit être traité de « partisan de l’eugénisme et de la réduction de population », c’est le juif Theodore Kaufman.
Pourtant, et sans surprise, Kaufman et son livre génocidaire n’apparaissent pas dans le soi-disant « documentaire » d’Alex.
Le menteur Alex Jones refuse de reconnaître la vérité contenue dans ce livre.
Le second gros mensonge répugnant d’Alex est son assertion qu’Hitler aurait dit : « Plus le mensonge est gros, plus il y aura de gens pour y croire ». C’est une variation du « si vous répétez suffisamment un mensonge, les gens finiront par y croire. » Où et quand Adolf Hitler a-t-il dit ça ? Alex ne donne pas la source de sa citation. Vous savez pourquoi ? Parce que Hitler ne l’a jamais dit. Ca n’est qu’une des innombrables citations fabriquées imputées aux Nazis par des juifs menteurs. Si Alex Jones avait lu Mein Kampf, il aurait su qu’Hitler avait identifié et condamné la technique du « gros mensonge » déclarant en fait que ses ennemis, les juifs et les marxistes, étaient les pro géniteurs et maîtres de cette stratégie :
Mais il incombait aux Juifs, avec leur habitude de mentir jusqu’à l’extrême, et à leur organisation
de combat marxiste, d’imputer précisément la responsabilité de cet effondrement à l’homme qui, seul,
doué d’une force surhumaine de volonté et d’action, essayait d’épargner à la nation l’heure de
l’affaissement complet et de la honte. (…)On partit à cet égard de ce principe très
juste que, du plus grand des mensonges, l’on croit toujours une certaine partie : la grande masse du
peuple laisse en effet plus facilement corrompre les fibres les plus profondes de son coeur qu’elle ne
se lancera, volontairement et consciemment, dans le mal : aussi, dans la simplicité primitive de
ses sentiments, sera-t-elle plus facilement victime d’un grand mensonge que d’un petit. Elle ne
commet elle-même, en général, que de petits mensonges, tandis qu’elle aurait trop de honte à en
commettre de grands.
Elle ne pourra pas concevoir une telle fausseté et elle ne pourra pas croire, même chez d’autres, à la
possibilité de ces fausses interprétations, d’une impudence inouïe : même si on l’éclaire, elle
doutera, hésitera longtemps et, tout au moins, elle admettra encore pour vraie une explication
quelconque qui lui aura été proposée.

(Adolf Hitler. Mein Kampf. P. 119)
Hitler dans Mein Kampf, dit que les juifs ont « . une habitude mentir jusqu’à l’extrême » Hitler dit que le juif par le médium de ses journaux , « répand toujours des mensonges » et que Même quand un Juif dit la vérité, c’est dans le
but précis de couvrir une plus grande tromperie
.(p. 184)
Hitler proclama que : « Le Juif est
un grand maître en mensonges : mensonge et tromperie sont ses armes de combat. » (p. 184)
Parfois, cette citation frelatée « plus le mensonge est gros, plus le nombre de gens à y croire sera important » est attribuée au Ministre de la Propagande du IIIème Reich : Joseph Goebbels. La réalité est que ni Goebbels ni Hitler n’ont fait cette déclaration. En fait, Goebbels a dit l’inverse Soulignant que la meilleure propagande est celle qui ne fait autre chose que servir la vérité :
« La bonne propagande n’a pas besoin du mensonge, en effet, elle ne devrait mentir. Elle n’a aucune raison de craindre la vérité. C’est une erreur de dire que les gens ne peuvent recevoir de vérité, ils le peuvent. La qeustion est simplement de présenter la vérité au peuple de telle manière qu’elle leur soit compréhensible. Une propagande qui ment est la preuve qu’elle a une mauvaise cause. Elle ne peut continuer sur le long terme ». (Goebbels à un rassemblement à Nuremberg, 1934)
Juste avant sa mort en 1945, le vertueux diseur de vérité Joseph Goebbels a pu dire :
« Il viendra un jour où tous les mensonges s’effondreront sous leur propre poids, et la vérité triomphera à nouveau » (Heiber, Helmut. Goebbels. New York : Hawthorn 1972, print. p.350)
De plus, le manuel détaillant les méthodes de propagande national-socialiste, indique sans équivoque que le principe fondamental et suprême de la propagande National-socialiste est la vérité :
« …nous ne faisons pas de propagande mensongère ou contre-véridique, comme le fit l’Angleterre durant la guerre, à la place, nous prêchons la liberté et la prospérité, le socialisme et le patriotisme à notre peuple confus. Notre combat et notre propagande n’ont qu’un suprême principe : prendre la vérité et la seule vérité comme fondement de notre propagande ». (Manuel du propagandiste NS. Munich: Reichs-Parteileitung der N.S.D.A.P., 1927, p.5
Une fois encore, Alex Jones, étant un menteur talentueux et colporteur de fausseté ridicules parvient à projeter les tactiques traîtresses des juifs sur les ennemis des juifs. En fait, c’était le leader communiste crypto-juif Vladimir Lénine, le boucher de millions de gens ! – qui était partisan de tout le mal imaginable, encourageant mensonges et déception, terrorisme et le massacre de populations entières !
Lénine est celui qui dit un jour :
« Un mensonge répété souvent, devient une vérité. »
Lénine continua sans honte :
« Nous devons utiliser toutes les ruses et méthodes illégales possibles, nier, et cacher la vérité »
(“The Present Stage of Soviet Global Expansion,” U.S. Army Institute for Advanced Russian and East European Studies, p.29)
Le terrorisme dans l’esprit de Lénine était une action bonne et justifiée :
« …une terreur véritable, à l’échelle d’une nation, qui revigore le pays. »
Lénine afficha ouvertement sa génocidaire soif de sang, évoquant souvent l’extermination de toute la population de Russie pour assurer la victoire du communisme :
« Peu importe si périssent 90 % du peuple russe, pourvu que les 10 % de survivants accomplissent la révolution mondiale ?
; (Time Magazine – February 11, 1924)
Un autre leader Bolchevique juif : Grigory Zinoviev, souhaita la disparition de 10 millions de Slaves déclarant :
« pour vaincre nos ennemis, nous devons avoir notre propre militarisme socialiste. Nous devons rallier aux soviets 90 millions d’habitants sur 100 millions en Russie. Pour les autres, nous n’avons rien à leur dire, ils doivent être annihilés ». (A Collection of Reports on Bolshevism in Russia. Great Britain: Foreign Office, (1919), p. 99)
Je me demande pourquoi aucune de ces atroces citations juives n’ont atterri dans le documentaire de Jones ? Je me demande pourquoi Jones ne cite jamais la pourriture que l’on peut trouver dans le Talmud, le Tanakh ou le Zohar ? (voir : Judaism’s Strange Gods by Michael Hoffman II). Je me demande pourquoi Jones ne mentionne jamais les déclarations de rabbins juifs haineux du gentil – Comme Ovadia Yosef et Manis Friedman- qui ont appelé à l’annihilation et l’asservissement des non-juifs ?
A 13 :12 dans le documentaire : nous voyons un graphique représentant les démocide,

et Oh quelle surprise ! Alex Jones croit fermement au conte de fée et au culte quasi religieux de l’Holocauste?. Il cite comme étant un fait la responsabilité des Nazis pour 20 946 000 morts entre 1933 et 1945. Même les historiens d’establishment ne sont pas d’accord sur ce chiffre. C’est une pile fumante de foutaises de « guerre désinformationnelle ».
Les années précédant la 2ème guerre mondiale, (1933-1939), les Nazis n’arrêtaient pas les gens par milliers pour les abattre à la façon des juifs communistes en Russie, Ukraine, Hongrie et ailleurs. Hitler ne fusillait personne, même pas de juifs. Ses troupes SS ne violaient ni ne terrorisaient quiconque. Un film montrant la vie quotidienne au cœur de l’Allemagne nazie, révèle une image totalement différente de celle de l’historiographie officielle disséminée dans les écoles. Dans ce film on voit des Allemands heureux pleins de jovialité- des hommes, des femmes, adolescents et enfants appréciant la vie, engagés dans des activités sociales, jouant, buvant de la bière, dansant ou faisant la fête. Difficile de trouver un film de ce genre dans l’ abysse infernal et despotique sous contrôle juif connu sous le nom d’Union soviétique- une authentique maison de l’horreur et de la misère humaine. L’Allemagne nazie accueillit les Jeux olympiques d’été en 1936 bon sang ! L’Allemagne d’Hitler était un bastion de liberté , une magnifique société pourvue de quantités d’avantages sociaux. Les Nazis étaient vraiment en avance sur leur temps.
Ca n’est qu’après que la guerre eut été déclarée par la Grande Bretagne et la France en 1939 que les nazis durent renforcer leur sécurité intérieure pour appliquer la loi et l’ordre. Ca n’est qu’alors que les nazis ont commencé à interner ceux qu’ils considéraient comme une menace à la sécurité et les saboteurs, comme les juifs, communistes et autre citoyens déloyaux dans des camps de concentration (comme le firent toutes les puissances majeures impliquées dans la 2ème GM).
Ca n’est qu’après que la guerre contre l’Allemagne eut commencé que les nazis ont commencé à arrêter les juifs pour les placer dans des ghettos et des camps de travail. Ca n’est seulement après que la guerre eut été déclarée par la Grande Bretagne et la France (- à la demande de la juiverie internationale- ) que les nazis sont devenus plus durs dans leur traitement des juifs, dont les cousins démoniaques à Paris, Washington et Londres étaient les instigateurs de ce conflit sanglant et qui avaient conduit une incessante guerre économique et de propagande contre l’Allemagne nazie dès l’arrivée d’Hitler au pouvoir en 1933.
Après six années d’intense agitation et d’agressions contre l’Allemagne nazie, les juifs ont réussi à engager deux puissances occidentales ainsi que leurs colonies dans leur guerre contre l’Allemagne, les USA devant bientôt suivre. Joseph Goebbels, dans un brillant article qu’il écrivit en 1943 intitulé : « La guerre et les juifs » déclara :
« La juiverie voulait cette guerre. Que l’on regarde le camp ploutocrate ou bolcheviste de l’ ennemi, nous voyons des juifs au premier plan, comme instigateurs, agitateurs, et dresseurs d’esclaves : ils organisent l’économie de guerre de l’ennemi et encouragent des plans pour exterminer et détruire les puissances de l’Axe. L’Angleterre et les USA recrutent parmi eux des agitateurs assoiffés de sang et de vengeance ainsi que des malades politiques, et ils sont la sources des commissaires de la terreur du GPU. Ils sont le mortier qui maintient la coalition ennemie.
Dans le Reich national-socialiste, ils voient une puissance qui résiste à leur campagne de domination mondiale, à la fois sur le plan militaire et intellectuel. Ceci explique leur rage et leur profonde haine. Ne pensez pas que les tirades sorties de l’Ancien testament dans leurs journaux et radios ne soient qu’une propagande politique. Ils les appliqueraient à la lettre s’ils en avaient l’opportunité .
»
Une lettre adressée au Premier ministre Neville Chamberlain en 1939 par une figure majeure du sionisme : Chaim Weizmann (qui deviendra le 1er président d’Israël) est un témoigne de la vérité contenue dans chaque mot de Goebbels :
« J’aimerais confirmer, de la façon la plus explicite, les déclarations que moi et mes collègues avons faites ces derniers mois, et spécialement, la semaine dernière, que les juifs sont au côté de la Grande Bretagne et combattront au côté des démocraties ».
The Times, “Jews To Fight For Democracies,” September 6, 1939)
Hitler, comme Goebbels comprenait la réalité du bellicisme juif contre le Reich et décida que la seule solution au problème juif en Europe était une séparation par une déportation forcée. Les Nazis préparèrent ainsi un plan en 4 ans pour déporter 4 millions de juifs européens sur l’île de Madagascar. Une fois installés là bas, les juifs seraient en auto-gestion, mais sous surveillance allemande pour contrôler leur liens malveillants avec les Etats Unis.
Un article publié dans le St.Petersburg Times le 8 août 1940 cite un responsable SS disant que si les puissances de l’axe étaient victorieuses, tous les juifs seraient forcés de quitter l’Europe :
« Une paix allemande signifiera une paix moins juive, a proclamé hier Das Schwarze Korps, l’organe de la garde d’élite SS d’Adolf Hitler.
Une fois la guerre remportée, certaines zones éloignées d’Europe seront réservées à la colonisation juive explique le journal, puis le continent sera vidé entièrement de ses juifs…
L’argument de Das Schwarze Korps d’une « paix sans les juifs » repose sur le fait que les juifs avaient coopéré avec la Grande Bretagne dans le but convertir toute l’Europe en un champ de bataille chaotique et sanglant ; ‘en conséquence, ils doivent payer la facture ‘.
La victoire germano-italienne, explique le journal, sécurisera un espace éloigné des travailleurs et de la culture européens, où le déchet de l’humanité essaiera de gagner sa vie de son propre labeur ou aura la mort qu’il mérite.’ »
Maintenant, je vais répondre au gargantuesque mensonge d’Alex Jones dans son documentaire. Il prétend que les nazis sont responsables de la mort d’environ 20 millions de personnes entre 1933 et 1945. Tout d’abord, l’Holocauste? tel qu’on nous l’a servi,
est une arnaque colossale, un canular de proportion quasi planétaire. Le légendaire révisionniste français, Robert Faurisson, a succinctement résumé le canular dans cette courte déclaration :
« les prétendues chambres à gaz hitlériennes et le prétendu génocide des juifs constituent un seul et unique mensonge historique, qui a permis une gigantesque escroquerie politique et financière dont les principaux bénéficiaires sont l’Etat d’Israël et le sionisme international et dont les principales victimes sont le peuple allemand, mais pas ses dirigeants, et le peuple palestinien tout entier. »

Le ridicule conte de fée selon lequel exactement 6 millions de juifs furent tués dans les chambres à gaz ou d’autres moyens par Hitler et ses forces est déjà mort, pour ce qui est de l’histoire officielle.
Raul Hilberg, un suprémaciste juif considéré comme un « expert » en pointe sur le soi-disant Holocauste? et auteur éminent dans la littérature exterminationniste avec « la destruction des juifs européens », admit sous serment, lors du premier procès spectacle de Zündel en 1985, qu’il n’y a aucune preuve scientifique que les juifs avaient été gazés et qu’il n’y a pas un seul document nazi ordonnant ou allouant un budget financier pour l’extermination de la juiverie (Il dut même réviser une ancienne édition de son livre où il prétendait faussement qu’il y avait un ordre d’Hitler). Au contraire, tous les documents portant sur la solution nazie de la question juive portent sur l’émigration.
En 1990, le Musée d’Etat d’Auschwitz a revu le nombre de morts de 4 millions à 1 million, une réduction de 3 millions. Pendant 45 ans, gouvernements, historiens, journalistes, professeurs, etc. ont, tels des perroquets, répété le chiffre frauduleux de 4 millions comme une réalité, pourtant, ils confessent maintenant que c’était un mensonge géant ! Vous attendriez-vous à trouver une piscine (équipée d’un plongeoir), un terrain de football, un cinéma, un théâtre, une maison de passe, des hôpitaux, des lieux de prière, un sauna, un studio d’artiste, des cuisines, des dentistes, etc. dans une dangereuse « usine de la mort » ? Toutes ces choses existaient dans camp de concentration d’Auschwitz.
Bien d’autres réductions « officielles » du nombre de morts dans plusieurs camps de concentration nazis ont été faites. Par exemple, les juifs menteurs ont affirmé que « 2 millions de personnes, principalement des juifs » avaient été « exterminées » au camp de Mauthausen, un camp en Autriche, mais ils disent maintenant que seulement 14 000 juifs y ont péri. Il était au départ affirmé que 1,5 millions de juifs avaient été exploités à mort à Majdanek, un camp en Pologne. Ce chiffre fut officiellement abaissé à 79 000.
Inclus dans le chiffre absurde de 20 millions de morts figurent vraisemblablement les prétendus « 5 millions de non-juifs » qui seraient aussi selon les affabulateurs, morts entre les mains des nazis. Pour déboulonner cette affirmation, je citerai simplement un des plus importants camelots de l’Holocauste? : la juive ultra sioniste Deborah Lipstadt :
« Pourquoi est-ce que Segev est si magnanime avec les nombreuses erreurs de Simon Wiesenthal ? Peut être que l’on peut trouver un début de réponse en regardant la plus flagrante distortion de faits historiques et la réponse de Segev à cela.
Dans les années 70, Wiesenthal commença à faire référence aux « 11 millions de victimes » de l’Holocauste, 6 millions de juifs et 5 millions de non-juifs, mais ce dernier chiffre n’avait pas de fondement dans la réalité historique.
…Le nombre de morts inventé par Wiesenthal, avec sa symétrie quasi parfaite, est devenu un « fait » largement accepté. L’ordre exécutif de Jimmy Carter, qui a servi de base à l’établissement du Musée de l’Holocauste , fait référence aux « 11 millions de victimes de l’Holocauste ». J’ai assisté à beaucoup de cérémonies Yom Hashoah , dont celles des synagogues et communautés juives, où 11 chandelles étaient allumées. Quand je dis aux organisateurs qu’ils sont en train de faire du révisionnisme historique, leur réaction varie du scepticisme à l’indignation. Des inconnus m’ont pris en grippe dans des courriers en colère, pour m’être focalisée uniquement sur les morts juives et en ignorant les 5 autres millions. Quand je leur explique que ce chiffre est simplement inexact, et en fait, fabriqué, ils sont encore plus convaincus de mon ethnocentrisme et incapacité à ressentir la douleur de ceux qui ne sont pas de mon peuple.
Quand les historiens israéliens Yehuda Bauer et Yisrael Gutman défièrent Wisenthal sur ce point, il avoua avoir inventé ce chiffre de 11 millions de victimes dans le but de stimuler l’intérêt porté à l’Holocauste aprmi les non-juifs. Il choisit 5 millions parce que c’était très proche, sans dépasser les 6 millions. Quand Elie Wiesel qui étaient ces 5 millions de prétendues victimes, Wiesenthal explosa en l’accusant de souffrir de « judéocentrisme ». (Lipstadt, Deborah E. Simon Wiesenthal and the Ethics of History. Jewish Review of Books)
Donc, on le tient directement de la source, il s’avère que les « 5 millions de victimes non-juives » des nazis sont sortis du chapeau du menteur pathologique Simon « chasseur de nazis »Wiesenthal, comme stratagème pour stimuler l’intérêt des non-juifs à ce bizarre culte de la chambre à gaz. Une pure fiction !
Quand vous additionnez toutes ces réductions officielles du nombre de morts du HoloHoax, y compris les 5 millions de gentils inventé par Wiesenthal , vous obtenez 11 326 000 victimes des nazis qui sont inventées, fabriquées, mythiques et fictives !
Après des décennies de recherches méticuleuses et d’étude approfondie, les universitaires ont déterminé qu’entre 300 et 500 000 personnes, à la fois juives et goyim, ont péri dans les camps allemands, largement à cause de malnutrition et maladie, résultat , non d’une politique nazie d’extermination, mais quasi exclusivement des barbares bombardements alliés de saturation sur l’Allemagne et ses lignes d’approvisionnement qui empêchèrent l’acheminement de nourriture ,médicaments et autres nécessités vitales dans les camps.
Bien que ces chiffres monstrueusement gonflés ont été révisés depuis des décennies, bizarrement, le chiffre magique de 6 millions demeure inchangé. C’est parce que le chiffre de 6 millions a une signification religieuse pour les juifs. Il trouve son origine dans une ancienne prophétie de la Torah qui déclare que 6 millions de juifs périront dans un holocauste de feu en sacrifice à leur tribal dieu juif Yahweh, avant que les juifs puissent faire leur vaillant retour à la « terre promise ». (voir: The Holocaust Dogma of Judaism by Ben Weintraub and History and Scriptural Origins of the Six Million Number by John Bryant)
En effet, la fable kabbaliste des « 6 millions de juifs morts ou agonisants » a accompagné les campagnes de propagande sionistes depuis la fin du XIXème siècle ; (voir: The First Holocaust by Don Heddesheimer and The “Six Million” Myth)
Il y a un stupéfiant nombre de 147 références aux « 6 millions de juifs » sévèrement persécutés ou en danger d’être exterminés entre 1900 et 1945. Cette propagande rusée fut conçue et disséminée par les juifs sionistes , (peu après le 1er congrès sioniste à Bâle, en Suisse en 1897) pour susciter sympathie soutien à la création d’un Etat juif en Palestine, sur les cendres des indigènes arabes, ce qui fut fait grâce à ce répugnant judéoCanular? en 1948. C’est pourquoi en 1900, le rabbin archi-sioniste Stephen S. Wise proclama :
« il y a 6 millions d’arguments soufflant, versant leur sang et souffrant, en faveur du sionisme » :
(“Rabbi Wise’s Address,” New York Times, 1900)
En plus de cette astronomique arnaque de l’histoire de l’holocauste?, les nazis ont été les boucs émissaires pour les atrocités sanguinolentes que les communistes soviétiques ont commises contre leur propre peuple et les peuples d’Europe de l’Est durant la 2ème GM. Bien sûr, durant la 2ème GM, les Allemands ( entourés d’ennemis assoiffés de sang, incités par la haine talmudique de commissaires juifs au Kremlin et des propagandistes juifs à Hollywood), menaient une guerre pour la survie raciale. Ils ont tué leurs ennemis comme l’aurait fait tout soldat entraîné à faire dans une guerre. Et qui pourrait les en blâmer ? C’était un bain de sang chaotique d’obscènes proportions. Des millions et millions de gens furent tués dans chaque camp.
Toutefois les médias occidentaux depuis la fin de la 2ème GM ont répété comme des perroquets que 20 millions de Russes avaient été tués par les forces de l’axe lors de la 2nde guerre mondiale. Ceci s’avère également être une arnaque monstrueuse.
Dans un livre remarquable intitulé : « la guerre secrète de Staline » l’historien russe Nikolai Tolstoy, démontre qu’une majorité de citoyens soviétiques tués lors de la 2nde GM , ne l’ont pas été par les forces nazies, mais furent en fait les victimes de Staline et de ses sbires au NKVD dans sa campagne sans merci de violence féroce et d’assassinats de masse contre sa propre population, pour qu’elle reste soumise et servile au règne communiste. La critique par Charles Lutton de « la guerre secrète de Staline » décrit ainsi cette sombre réalité :
Dans ‘la guerre secrète’, Tolstoy fait une éclatante description de la virulente campagne que Staline mena contre la population russe, une lutte qui prit souvent la priorité sur des problèmes militaires pressants. Par exemple, Staline, réserva l’essentiel du réseau ferroviaire en Russie occidentale pour des trains remplis d’esclaves venant des Etats baltes au lieu de consacrer tous les wagons au renforcement des frontières.
A Lvov, où luttait désespérément la 4ème armée pour ne pas se rendre, la préoccupation majeure de Staline était que le NKVD finisse de liquider les potentiels opposants ukrainiens au lieu d’ordonner aux forces locales de sécurité de rejoindre la bataille contre les forces en marche de l’Axe.
Pendant que Staline demandait aux Britanniques d’accélérer leur aide et leur action, le nombre de gardes de camp du NKVD doubla de 500 000 à 1 million d’hommes lourdement armés.
Le traitement classique de cette période historique affirme toujours que l’Union soviétique a perdu plus de 20 millions de personnes durant la 2ème guerre mondiale.
Tolstoy fait une démonstration convaincante montrant que le chiffre réel est peut être plus proche de 30 millions, peut être encore plus, avec 1 tiers de ces morts attribuables aux forces de l’Axe. La responsabilité des 23 millions de morts incombe à Staline et ses sbires du NKVD.
Le nombre de victimes pour le front de l’est a été estimé ainsi : 2,5 millions de soldats allemands sont morts à l’Est. On dit que 3 soldats de l’armée rouge sont morts pour chaque soldat allemand tué. Sur ces 7 500 000 morts militaires, environ 3 millions sont morts comme prisonniers de guerre.
L’analyse par Tolstoy de ces statistiques aide beaucoup à revoir notre compréhension de la guerre sur le front de l’est, car il démontre que ce grand nombre de victimes militaires russes est largement dû aux méthodes sauvages qu’avaient les soviets de faire la guerre. Des « bataillons disciplinaires » composés « d’ennemis du peuple » (c’est à dire, de détenus , de paysans malchanceux, des femmes et des enfants) furent lancés par vagues contre les positions défensives allemandes. Souvent désarmés et privés d’uniformes de camouflage pour mieux attirer le feu de l’ennemi, ils étaient aussi souvent utilisés pour nettoyer les champs de mines ; Avec des mitrailleurs du NKVD postés derrière eux, on les forçait à franchir les champs de mines jusqu’à ce qu’un chemin soit dégagé. Les blessés étaient achevés par le NKVD. Le général Ratov, chef de la mission militaire soviétique en Grande Bretagne déclina une offre de détecteurs de mines, faisant remarquer : « qu’en Union soviétique, nous utilisons des gens ».
« SMERSH » (shmert shpionom, mort aux espions), la branche spéciale d’assassins du NKVD rendue célèbre par Ian Fleming dans ses romans James Bond, fut créé en 1942 comme garde supplétive pour les troupes de front. Le NKVD plaça des formations lourdement armées sur les arrières des unités soviétiques pour décourager la retraite et ramasser les traînards et les « lâches ». Dans de nombreux cas, les unités du NKVD menèrent de dures batailles avec des détachements de l’armée rouge essayant de battre en retraite face à un ennemi supérieur. Staline continua les purges dans ses forces armées alors même qu’avançaient les forces de l’Axe. Il est vraisemblable que des centaines de milliers de Russes furent tués dans ces actions.
Pour ce qui est des prisonniers de guerre, morts en captivité allemande, Tolstoy rappelle au lecteur que le gouvernement soviétique avait refusé de signer la Convention de Genève sur les prisonniers de guerre, refusé de coopérer avec la Croix rouge internationale (les Nazis permettaient à la Croix rouge de visiter leurs camps de concentration), et renvoya les demandes allemandes transmises via des pays neutres et portant sur le respect de la Convention de la Haye.
Une directive de 1941 ordonnait aux hommes de l’armée rouge de se suicider plutôt que de se rendre et la loi soviétique considérait les prisonniers de guerre soviétiques comme des traîtres. Et en plus de leurs « bataillons disciplinaires » les Russes utilisaient occasionnellement des prisonniers de guerre pour dégager les champs de mines.
L’attitude des Allemands à l’égard des Russes fut aussi le résultat des preuves de massacres par le NKVD trouvées à des endroits tels que Lvov, Vinnitsa et Katyn. Ils ne trouvèrent pas que des piles de cadavres, mais des instruments de torture produits en masse, dont des instruments pour serrer le crâne, un autre pour les testicules, et d’autres instruments pour écorcher vif les prisonniers. Des pics à glace, des bouteilles brisées, ou tout autre objet à portée de main était utilisé. Tolstoy observe que la « cruauté soviétique dépassait de loin celle du national socialisme… La torture en URSS était (et est) employée sur une vaste échelle comme moyen de punition pour impressionner une population pleine de ressentiment ». Il continue en expliquant que ces répugnantes scènes de dépravation couvertes par l’Etat confirmèrent la vision allemande selon laquelle la Russie bolchevique était irrémédiablement sauvage et arriérée. »
Considérant comment étaient traités les civils et prisonniers de guerre par les communistes, les Allemands n’eurent aucune considération pour les prisonniers de guerre russes. Selon l’auteur, il y avait un but derrière toute cette cruauté :
« Staline eut cette attitude pour inciter les nazis au mauvais traitements et plus tard l’extermination des prisonniers de guerre…Il est donc assez clair que la mort de plus de 3 millions de Russes prisonniers des Allemands résulta d’une politique soviétique délibérée , dont le but était la liquidation des hommes automatiquement considérés comme traîtres politiques, tout en dirigeant la colère du peuple soviétique contre les auteurs du crime. .. Il ne faut pas oublier que la cruauté soviétique a fortement prolongé le conflit, causant des millions de morts à toutes les nations belligérantes …
Ces preuves sur la manière des soviets de traiter leur propre peuple, associée au dur traitement infligé aux prisonniers de guerre, furent les raisons principales de l’obstination et de la détermination de l’Allemagne à combattre jusqu’à la fin, bien après qu’il fut devenu clair que son destin était scellé.
Ayant compté 7,5 millions de pertes militaires, Tolstoy déclare que 4 millions de civils russes furent tués par les Allemands (bien que cela compte ceux impliqués dans les opérations anti-partisans, le siège de villes telles que Leningrad et 750 000 juifs). Cela laisse de 18 à 20 millions de Russes tués au cours de ‘la guerre secrète de Staline ‘ contre ses propres sujets. (Lutton, Charles. Book Review — Stalin’s War: Victims and Accomplices, Journal of Historial Review)
D’un autre côté, il est dit des Allemands qu’ils furent les participants les plus humains au bain de sang que fut la 2nde guerre mondiale. Dans son étude des crimes de guerre des alliés, Michael Walsh nous informe :
« Par contraste, les forces armées allemandes se comportèrent de façon impeccable avec leurs prisonniers de guerre. Les plus surprenant sur les atrocités de cette guerre est qu’il y en ait eu si peu. J’ai rencontré très peu de cas où les forces allemandes n’avaient pas traité les prisonniers conformément aux règles, et respecté la Croix rouge » rapporta le journal respecté The Progressive 4 février 1945
Allan Wood, le correspondant au London Express était d’accord : « Les Allemands même aux heures les plus désespérées obéirent à l’essentiel de la Convention. Il est vrai qu’il y ait eu des atrocités sur la ligne de front, dans le flot de la passion, mais il s’agissait d’incidents, pas de pratiques, et la mauvaise administration des camps de prisonniers américains était très rare ». Le lieutenant Newton L Margulies confirma ces propos.
Le magistrat militaire américain Jefferson Barracks , affirmait le 27 avril 1945 : « il est vrai que le Reich a emplyé de la main d’œuvre forcée étrangère, mais il est aussi vrai qu’elle était pour la plupart payée et bien nourrie. »
« Je pense que certaines personnes ont connu des conditions meilleures que dans leur vie précédente » ajouta le Jame K. Pollack, Gouvernement militaire allié. « Qu’ont fait les Allemands pour avoir une production suffisante de leur travailleurs forcés et qu’ils ne pouvaient faire avec les Allemands travaillant à la mine ? Ils les ont nourris et plutôt bien nourris. » Max H. Forester, chef de la division charbon et mines du Gouvernement militaire allié, juillet 1946.
Quelqu’un peut-il croire qu’Alex Jones est simplement mal informé ou « ignorant » de ces faits irréfutables exonérant les allemands de crimes qu’ils n’ont jamais commis ? Ne soyez pas naïfs, Alex connaît parfaitement le révisionnisme de l’holocauste.
Et beaucoup de gens ont appelé lors de son émission pour le confronter sur ce sujet. Il n’est pas seulement une grande gueule ignorante, il cache délibérément ces vérités à ses partisans et auditeurs.
Est-ce qu’Alex Jones croit vraiment que le « Nouvel Ordre mondial » est une conspiration nazie et qu’Adolf Hitler en est le progéniteur ? Arrêtez de plaisanter s’il vous plaît. Le scénario est si grotesque et ridicule et scandaleux que même un authentique paranoïaque schizophrène ne le goberait pas. Alex Jones ne croit pas à sa propre rhétorique sur Hitler et le « Nouvel ordre mondial nazi », il est payé en shekels pour diffuser ces mensonges flagrants pour la juiverie !
De plus, les preuves , faits et informations illustrées ci-avant, démontrent le caractère illogique et malicieusement fallacieux des calomnies d’Alex Jones sur Adolf Hitler. Un seul article d’un journal de propagande juive : le New York Times suffit à totalement démolir les mensonges d’Alex sur le N.O.M. nazi. Dans un article daté du 6 octobre 1940 intitulé : « Un Nouvel ordre mondial promis aux juifs » on nous informe d’un accord verbal fait par Arthur Greenwood, membre du War Cabinet britannique lors de la 2è GM :
« dans une première déclaration publique sur la question juive depuis le déclenchement de la guerre, Arthur Greenwood, membre sans porte feuille du War Cabinet , a assuré aux juifs des Etats Unis que quand la victoire sera obtenue, un effort sera fait pour fonder un nouvel ordre mondial basé sur les idéux de « justice et de paix ».
M. Greenwood qui l’adjoint du chef du parti travailliste britannique, a déclaré que dans le nouveau monde, la ‘conscience de l’humanité civilisée exigerait que les torts endurés par le peuple juif dans tant de pays soient compensés. ‘
Il ajouta qu’après la guerre, une opportunité serait donnée aux juifs partout pour qu’ils ‘fassent une contribution distincte et constructive, dans la reconstruction du monde’. (“NEW WORLD ORDER PLEDGED TO JEWS.” New York Times. 06 Oct, 1940.)
En plus de cette étonnante citation d’une importante autorité britannique, prônant la mise en place d’un nouvel ordre mondial sous égide juive immédiatement après la 2ème GM, voici une citation d’un franc maçon du B’nai B’rith Canada (une société secrète maçonnique juive) :
« la mémoire de l’holocauste est centrale au Nouvel ordre mondial… Réussir notre quête d’un ‘nouvel ordre mondial’ dépend de notre capacité à apprendre les leçons de l’holocauste’ ».
(Ian J. Kagedan. Toronto Star. November 26, 1991)
Cette déclaration effrontée est en substance une confession disant que la fiction de l’holocauste? dont sont inondés et inoculés les occidentaux depuis 1945 sera utilisé comme véhicule au pouvoir et à la domination mondiale juive.
Dans une démonstration de franchise, le premier ministre israélien David Ben Gourion, nous a remis toutes les preuves, fussent-elles encore nécessaires, démontrant la quête juive à la domination mondiale. En 1962, Ben Gourion déclara ouvertement qu’un gouvernement mondial gouverné par les juifs depuis Jerusalem serait bientôt formé et que cela était prédit par le prophète génocideur Isaïe dans l’Ancien testament :
« A l’exception de l’URSS, comme Etat eurasien fédéré, tous les autres continents seront unis dans une alliance mondiale, qui disposera d’une force de police internationale. Toutes les armées seront abolies et il n’y aura plus de guerres. A Jerusalem, les Nations unies (les nations vraiment unies) bâtiront un lieu de pèlerinage dédié à tous les prophètes pour servir l’union de tous les continents fédérés. Cela sera le lieu où sera la Cour suprême de l’Humanité, pour réglker toutes les controverses entre continents fédérés tel que prophétisé par Isaïe ».
(David Ben-Gurion and Amram Duchovny. David Ben-Gurion, In His Own Words. Fleet Press Corp., 1969, p. 116; also quoted in Look Magazine, January 16, 1962, p. 20)
Tout ce matériel incroyablement incriminant montre bien que c’est la juiverie internationale, (pas Hitler et les nazis) qui est le cerveau criminel derrière le projet mondialiste de Nouvel ordre mondial, qui est bien évidemment méprisé par le judéo-apologète Alex Jones. Pas même une mention Des Protocoles des sages de Sion, l’incarnation moderne de l’antique plan juif de domination mondiale aperçu la première fois il y 2500 ans dans la Bible (Tanakh) . La religion juive a toujours fondamentalement reposé sur la suprématie ethnique, insinuant que les juifs sont une « élite », des « élus », un « peuple choisi de Dieu » qui sont destinés à gouverner sur Terre, et asservir leurs adversaires non-juifs, c’est à dire, les « goyim inférieurs ».
Dans Isaïe 61 :5-6 il est déclaré :
Des étrangers se présenteront pour paître vos troupeaux, des immigrants seront vos laboureurs et vos vignerons.
Mais vous, vous serez appelés prêtres de Yahvé, on vous nommera ministres de notre Dieu. Vous vous nourrirez des richesses des nations, vous leur succéderez dans leur gloire.
Isaïe 49: 23: Des rois seront tes pères adoptifs, et leurs princesses, tes nourrices. Face contre terre, ils se prosterneront devant toi, ils lècheront la poussière de tes pieds. Et tu sauras que je suis Yahvé, ceux qui espèrent en moi ne seront pas déçus.
Isaïe 60-12: Car la nation et le royaume qui ne te servent pas périront, et les nations seront exterminées.
Voilà ce qui nous attend dans le cauchemar infernal de « l’utopie juive » sur Terre. Vous aurez été prévenus ! Maintenant la seule question est : qu’allez-vous faire pour mettre un terme à cette folie ?

Satan the Father of All Lies
-THE WAY I SEE IT-
By Willis Carto
for American Free Press

Despite all the historical truth that is available from AMERICAN FREE PRESS and our history journal, THE BARNES REVIEW, there is still a surprising number of seemingly good patriots who believe certain fabrications—much of it old war-time propaganda—that circulate in the mass media today. It is as if these folks don’t believe much of anything the media tells them except when it comes to the subject of World War II, and Adolf Hitler, in particular.
There are more than a few hustlers who are guilty of this but one who recently came to my attention is Donald Mc Ilvaney, who sells precious metals from what he calls an “explicitly Christian, conservative” perspective. A recent McIlvaney newsletter, relating to Hitler, was so full of nonsense I was moved to write the author and tell him so.
McIlvaney referred to Hitler’s “seizure of control” in Germany. I reminded him Hitler had the backing of over 90 percent of the German people. Cautioning him that his criticisms of Hitler were hardly a position for a professed “anti-communist” to take, I pointed out it was Hitler who turned back communist leader Josef Stalin’s plan to invade and occupy Europe. Without Hitler’s leadership, all of Europe would have fallen to Stalin. The fact is that the West therefore owes Hitler a great debt.
Mc Ilvaney suggested that Hitler started World War II. In fact—as I explained to this self-styled “intelligence advisor”—the record clearly shows Hitler did literally everything to avoid war with England and the United States. It was England that declared war on Germany, not the other way around. And even after war erupted, Hitler still hoped for peace and sought to avoid further bloodshed, even permitting nearly 200,000 English soldiers to evacuate Dunkirk—men the Germans could easily have killed or captured.
Unfortunately, Hitler was forced to deal with the drunken Winston Churchill and the mentally sick Franklin D. Roosevelt, who lusted after war, knowing it would bring him a third and fourth term.
Prior to FDR, all presidents—following the example of George Washington—restricted their tenure to two terms.
Here’s how I assessed the matter for McIlvaney: “FDR and Churchill wanted war and they got it. Everyone who died in that unnecessary and destructive struggle was killed needlessly—at least 27,226,000 innocent Europeans. The piling up of debt to pay for it is something you should be interested in. American taxpayers are still paying for that and will be so long as the dollar lasts. You, with your enchantment with numbers, should know that.”
I told Mc Ilvaney he needs to study authentic, Revisionist history, not Establishment, Jewish propaganda. As a Bible-believing Christian, Mc Ilvaney surely realizes no one may serve two masters—that Satan is the father of lies.
If Mc Ilvaney—and a lot of other “patriot” writers and broadcasters I won’t mention by name just now—intend to talk about history, they need to get their facts straight and stop passing on hallucinations and flat out lies.

VIDEO – Red Ice Radio: VKC vs Nazi Conspiracy Theories

VIDEO – (Youtube)- RIC -WKC – The Gleiwitz Incident Hour 1 (RIC website Hour 1) – Hour 2

VIDEO – Realist Report – WKC – Debunking Anti-Nazi Lies

VIDEO – Dawson and WKC – ANC Report – Nazi Myths Busted (full)

VIDEO – Spingola + WKC – Hitler Mythbusted

VIDEO – Martinez + WKC – Debunking Anti-NS Myths

VIDEO – Spingola + WKC – Reichstag Fire

VIDEO – Spingola + WKC – The Reichstag Fire (short)

VIDEO – Spingola + WKC – Crystal Night a Zionist Black-Op?

VIDEO – Spingola + WKC – Warsaw Uprising

VIDEO – Spingola + WKC – Half-Blooded Hitler

VIDEO – Spingola + WKC – Hitler-Bashing or Hitler-Understanding

VIDEO – Spingola + WKC – Hitler not a Rothschild – Part 1Part 2

VIDEO – Spingola + WKC – NS Germany Economics

VIDEO – WKC + Heink – Hyenas of HlGH FlNANCE

VIDEO – Spingola + WKC – The Pan-Anglo supremacism

VIDEO – WKC on Brizi-Jewzi World Menace

VIDEO – WKC – The Union Jack (Pub)

VIDEO – WKC – The Union Jack (Reading)

VIDEO – Spingola + WKC – The Union Jack

VIDEO – WKC – Pan-Germanist Ideology

VIDEO – VKC – Nazis don’t « rule the world »

VIDEO – WKC – Nordicism Debunked – The Hutton Thesis

VIDEO – Race and the Reich (Christopher Hutton) Part 1Part 2Part 3Part 4Part 5

VIDEO – WKC Commenting on German Race Purity

VIDEO – WKC – Race Theory in NS Germany

VIDEO – Spingola + WKC – NS Race Relations

VIDEO – WKC on Dr. A. J.Gregor – Fascism & Race

VIDEO – Spingola + WKC – Lawrence Dennis + Fascism

VIDEO – Spingola + WKC – Lawrence Dennis

VIDEO – WKC – Aryans + Others in NS Germany

VIDEO – WKC – Nazi Race Science and Theories

VIDEO – Max French + WKC – The Victory Hour – Nazi Racism

VIDEO – Spingola + WKC – Hitler’s Diverse Armed Forces

VIDEO – BIack Wolf, Whlte Reich – Tetralogy on Race Relations + Theory in Nazi Germany

VIDEO – WKC – Hitler’s Jewish Soldiers – Part 1Part 2

VIDEO – WKC – Deep Thoughts Vlog on « Nazis and Slavs »

VIDEO – WKC – BIack Nazis

VIDEO – WKC – BIack WoIf, WhiIe Reich: Nation and Race (Reading)

À propos de ces conspirationnistes qui gardent l’oeil fixé sur les technicalités… chez les Truthers du 11 septembre!
While the researchers have preoccupied themselves with how the assassination was accomplished, there has been almost no systematic thinking on why President Kennedy was killed. »
–Vincent J. Salandria, Attorney Philadelphia, Pa. Based on an address at the conference of the New
England Branch of the Women’s International League for Peace and Freedom, Cambridge,
À propos du conspirationnisme nuisible, qui évite de trop insister sur l’identité des commanditaires du crime, en focalisant par exemple sur des détails techniques (appelés « incohérences de la version officielle »), se propageant partout et très rapidement sur le Net, polluant, intoxiquant le mouvement de vérité. C’est comme ça que les contrôleurs de l’info peuvent continuer à contrôler l’info à  l’intérieur du mouvement de vérité et ce, tout en faisant passer le mouvement de vérité pour des gens crédules et stupides (ex: théorie des acteurs de crise à Boston et Sandy Hook), voire même potentiellement dangereux (ex: Tsarnaev-Boston, etc.), ça ils adorent! Les vrais « acteurs de crise » sont les professionnels en gestion de crise et en ingénierie sociale qui ont lancé ces rumeurs et intox telles que ces théories sur les « acteurs de crise » à Boston et Sandy Hook, afin de porter atteinte à la crédibilité mouvement de vérité…
mcp1
The sloppy ‘research’ done by so many in the ‘truth movement’ and how it is utilized by our enemies against us.
THANK YOU FOR ASSISTING WITH THE COSTS ASSOCIATED WITH PRODUCING THIS PROGRAM

The Piper Report Jan 3, 2011 
January 3rd, 2011

nazis3.jpg
In the words of the inimitable Van Loman, « Nazis here! Nazis there! Nazis, nazis everywhere! Michael Collins Piper goes into the assinine logistics of those in the « patriot » movement who constantly harp on the Nazis as being the preeminent evil that all must fight while the real enemy goes undetected and unopposed.

Listen Now:

icon for podbean  Standard Podcasts: Play in Popup | Download | Embeddable Player | Hits (2473)

share image

The Piper Report Dec 31, 2010 
December 31st, 2010

jones3.jpg
« Shape up or ship out »–Michael Collins Piper of www.americanfreepress.net continues with his previous discussion concerning Alex Jones and how all discussion–as well-intentioned as it may be–if not honed against the whetstone of the truth ultimately works in the service of the very enemies the « Truth Movement » purports to be fighting.

Listen Now:

icon for podbean  Standard Podcasts: Play in Popup | Download | Embeddable Player | Hits (4190)

share image

Category: Uncategorized | Comments |

The Piper Report Dec 29, 2010 
December 23rd, 2010
jones1ab.jpg
Alex Jones–Honest truth seeker or judas goat? Mike Piper debuts his new program asking the question all need to ask these days–‘Who IS the enemy within?’

Listen Now:

icon for podbean  Standard Podcasts: Play in Popup | Download | Embeddable Player | Hits (3777)

FLASHBACK: Jonathan Kay: Bringing paranoia to the digital masses

Jonathan Kay | 11/05/11 | Last Updated: 11/05/11 9:13 AM ET
More from Jonathan Kay | @jonkay

Book Excerpt: Among the Truthers by Jonathan Kay

« All of the tiny little islands of paranoia suddenly were linked up by virtual causeways. One result is that elaborate conspiracy theories now can be cobbled together literally overnight through the efforts of hundreds of scattered dilettante conspiracists. Another result is that conspiracists all around the world now tend to focus on the same few dozen talking points that figure prominently on the top websites.
The Internet has produced a radical democratization of the conspiracist marketplace of ideas. No longer does one have to spend years researching and writing a book to attract attention: One can simply set up a blog, or chime in on someone else’s, with some refinement of the existing collective lore. In fact, today’s conspiracists don’t even have to read books — they can pick up all their talking points from Truther websites, or, better yet, from Truther propaganda videos. (…)

This dumbing-down effect explains the downward shift in the age profile of conspiracists: While influential JFK conspiracy theorists tended to be bookish middle-aged eccentrics, many of the Internet’s noisiest Truthers are barely old enough to shave: Conspiracism is something they fit in between video gaming and Facebook surfing.

–Excerpt from Among the Truthers by Jonathan Kay © 2011.
Published in Canada by HarperCollins Publishers Ltd. All rights reserved.
« As this positive social feedback becomes addictive, the conspiracist’s network of enablers grows often to such a point that it crowds out the conspiracy theorist’s nonbelieving friends. The process resembles the formation of an electronic cocoon that envelops a conspiracist with codependents. »
-« Among the Truthers », Jonathan Kay

À propos du 9/11 et d’Israël:

« THE 9/11 EFFECT
If the Holocaust and the creation of the Jewish state jointly marked the first great turning point in the modern history of Anti-Semitism, 9/11 marked the second. Following the attacks, supporters of Israel spoke of a silver lining: The war against militant Islam suddenly was a global one. Now, the whole world would see and understand the sort of nihilistic hatred that Israelis confronted everyday. »
« America’s fight became Israel’s fight. Over the last decade, a period during which Republicans and Democrats have fought over every other subject imaginable, support for Israel has remained one of the few issues to attract virtually unanimous bipartisan support. »

« Among warhawks on the Right in particular, the sudden identification of militant Islam as America’s greatest enemy cast a startling transformation in the perception of the American Jewish community. Whereas Jews might once have treathened the American Right in their roles as Communists, Anarchists, Trade Unioners, Civil Rights leaders and Ivy League intellectuals, no Jew could ever be an islamist. Just the opposite: the Jew was the perfect anti-Islamist, whose zeal and reliability in the war on terrorism was hard-wired into his political DNA, thanks to six decades of israeli warfare against islamic terrorists in the Middle East. For the first time in the history of western civilisation, the Jews’ ‘foreignness’ and mixed-loyalties — to the United States, Israel and world Jewry — became a source of respect and trust rather than suspicion.« 

« The September 11th attacks changed America in a thousand different ways. Perhaps the most ironic, given the terrorists’ intensely Anti-Semitic ideology, was that it cemented the long process leading to the Jews’ full-fledged ascension into the America establishment. « 

— « Among the Truthers », Jonathan Kay
Sur ce blog:

Le devoir de mémoire: source de motivation pour Alex Jones, fondement du nouvel ordre mondial pour le B’nai Brith

Wikileaks révèle que Bilderberg voit le nationalisme comme étant « dangereux »… mais Infowars prétend que Bilderberg a été fondé par des nazis!

La secte de Jonestown 

Bilderberg: organisation anti-nationaliste des Rothschild 

L’empire mondial anglo-américain: une marionnette des Rothschild?

Mise au point sur la désinfo qui circule sur Hitler, les nazis, le nouvel ordre mondial, Bilderberg, etc.

FLASHBACK: Alex Jones diffuse la propagande d’une agence israélienne

Adolf le Grand diffamé par des « nationalistes »…

Le jeu des comparaisons: l’islamisme radical est-il plus proche du nazisme ou des « inglourious basterds »?

Du mythe des « nazis pro-Israël » et de ceux qui voient des complots partout…

911 shills and disinfo

Eric Hufschmid: chèvre de Judas
 
Eric Hufschmid – Zionist Disinfo Agent Provocateur


Christopher Bollyn :agent saboteur 

Le complot contre Willis Carto et les éditeurs d’histoire nationaliste et antisioniste

Tentative d’amalgame entre Von Brunn et Willis Carto

Le vrai parrain s’appelle Bronfman

L’auteur et éditeur vétéran Willis Carto révèle les rouages de la machine médiatique (Bronfman/Time-Warner, etc.)

« The growing numbers of revisionist supporters cannot be ignored. We must use every resource to stop revisionism now, before it’s too late. »
– Edgar Bronfman

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.