Netanyahou contre ses chimériques « nazis antijuifs éternels », Bennett allié de l’extrême-droite occidentale: le passé et le futur d’Israël?

Alors qu’en Occident les partis d’extrême-droite sont très mal vus (malgré la montée de l’Alt-Right pro-Trump), ce sont plutôt les antiracistes qui sont mal vus en Israël.

L’unique différence entre l’attitude fondamentale d’un Netanyahou et d’un Bennett, est que ce dernier affiche ouvertement son racisme, sans complexe. Le parti Jewish Home de Bennett est peut-être plus marginal, étant plus extrémiste que le Likoud de Netanyahou, mais ses valeurs ne sont pas du tout marginales en Israël, elle reflètent de plus en plus fidèlement l’attitude fondamentale de la société israélienne, c’est pourquoi l’activiste David Sheen admet (dans la conférence qui suit) que le parti Jewish Home a raison de prétendre représenter « l’avenir d’Israël ». Mais ça n’empêche pas les membres de ce dernier groupe de rejoindre le parti plus important de Bibi, le Likoud, lorsque l’occasion leur permet.

Enfin, dans un autre ordre d’idées, soulignons que ce n’est pas parce que Netanyahou en a contre les nazis — car il en voit partout — que ça veut nécessairement dire qu’il va combattre le parti fasciste qui est au pouvoir actuellement en Inde… Au contraire ils sont copains, la condition étant d’être unis dans leur haine de l’islam…

Netanyahu’s New Normal [FULL]

Voir cette conférence en multisegments :

Media on Trump and on Netanyahu

Netanyahu makes Nazi comparisons

Israel’s War on Africans 6

Bezalel Smotrich and his Decision Plan

What Israelis feel for Barack Obama

[NNN-5] The Harshest Criticism

[NNN-4] Israeli Discourse on Nazi Germany

[NNN-3] Daring to Compare

[NNN-2] Netanyahu’s *Next* Normal

[NNN-1] No Longer Apologizing

Relevance of Rape Culture

Anti-semitism + Anti-zionism

Is integrating Israel*Palestine possible?

Room for Jews in Palestine

Defining Zionism

Lured by Liberman, Tempted by Bennett

 

Documentation citée dans la conférence:

PDF – Le jugement du nouveau Sanhédrin officiel d’Israël prononcé contre les pires antisémites au monde :  

1- Le Pape François, 

2- Le Président Obama, 

3- Le Secrétaire d’État John Kerry (admin. Obama), 

4- Les nations signataires de l’accord iranien (USA, Grande-Bretagne, Russie, Allemagne, France, Chine), 

5- Le Conseil de sécurité des Nations Unies, 

6- L’Unesco, 

7- La Cour suprême des États-Unis, 

8- La Cour pénale internationale de La Haie, 

9- La Cour internationale de justice de la Haie, 

10- L’Union européenne

PDF – Le TOP TEN des antisémites du Centre Simon Wiesenthal (le même centre juif qui a consacré et béni l’inauguration de la présidence Trump !) en 2016:

1- Obama et l’ONU, 

2- Le parti Labor britannique, 

3- La France , 

4- BDS (incluant ses supporteurs les syndicats canadiens et allemands, ainsi que l’Église chrétienne unie), 

5- Les néonazis, 

6- Le leadership palestinien,

7- Les Pays-Bas, 

8- La Suède,

9- Les sports (hooliganisme), 

10- La Pologne

 

 

Sur ce blog:


Trump et Netanyahou sur la même ligne anti-Iran, anti-Onu et anti-Unesco

De colombes libérales pour la justice sociale et contre la guerre du Vietnam à faucons néocons pro-guerre sans fin pour Israël : le mythe de la guerre de Six Jours, à la base de l’insécurité et de la droitisation chez les juifs

Sanders fait un retour en force contre la politique étrangère, complice de l’occupation criminelle des Palestiniens par Israël, menaçant des États qui ne nous ont rien fait. Sanders mettrait un terme à l’aide militaire à Israël et améliorerait les relations avec l’Iran. Comme Jimmy Carter, il accuse les États-Unis d’être une véritable oligarchie.

« Netanyahou m’a personnellement confirmé que ça marche ». Le président Trump cite le président israélien Benjamin Netanyahou pour défendre son idée de mur auprès du président mexicain.

Pour Stephen Bannon et l’Alt-Lite de Breitbart et co., « anti-Israël » rime avec « contrôlé par les juifs ». Infowars (Alex Jones) en renfort pour nous convaincre que Bannon a raison…

Victoire du KKKahanisme en Israël

En Israël, la pègre juive dite « russe » favorise le sionisme le plus extrémiste, représenté par Avigdor Li(e)berman, leader du daech judaïque (« Jewish ISIL »)

Alex Jones et Infowars: leur combat contre la Palestine, aux côtés de la prétendue « seule démocratie au Moyen-Orient »

Bibi l’a dit et ceux qui voient des complots partout sont d’accords: c’est toujours la faute des nazis! Pour les complotistes Israël est nazi, pour Bibi c’est la Palestine et les arabes musulmans qui sont nazis. Pour les complotistes Hitler a créé Israël grâce à la Shoah, pour Bibi la Palestine veut envoyer Israël aux fours dans une seconde Shoah…

Du mythe de l’appui inconditionnel des juifs pour le communisme et les droits civiques des noirs… Quand la branche américaine de la LDJ travallait avec la CIA pour promouvoir la guerre du Vietnam, et avec le FBI pour traquer et attaquer les groupes noirs, les diplomates soviétiques et des arabes

Le rôle disproportionné des juifs et des sionistes dans les réseaux islamophobes de la droite américaine, dans les années qui ont suivi le 11 septembre 2001

Israël intensifie sa guerre contre le mouvement de boycott (BDS), assurant ainsi la victoire à long terme de ce dernier

Rapport censuré et démission au Conseil des droits l’homme de l’Onu : preuve qu’Israël réussit à grand-peine à garder l’Onu sous son contrôle

Israël accuse l’UNESCO de négationnisme, plus précisément de « fausse histoire », pour avoir reconnu que d’autres religions que le judaïsme sont également reliées à Jérusalem

Manchester: La propagande sioniste accuse la gauche de Corbyn de légitimer le terrorisme, pour avoir simplement attiré l’attention sur la responsabilité de l’Occident (spécialement ses guerres sans fin au Proche-Orient) dans la montée du terrorisme international. Pendant que la propagande sioniste cherche à amalgamer la résistance palestinienne avec le terrorisme de Daech, les médias admettent de plus en plus la connivence, voire l’alliance objective de Daech avec Israel.

Dans la série des terroristes juifs dont vous n’avez jamais entendu parler: un terroriste juif, fervent supporteur de la campagne de Ted Cruz à la présidence US, ne suscite aucune controverse en félicitant les extrémistes juifs responsables de l’incendie qui tua un bébé palestinien. Comme ce fut le cas pour l’assassin d’Yitzhak Rabin ou pour le meurtrier de masse Baruch Goldstein, les proches d’un des individus inculpés pour le meurtre du bébé palestinien clament son innocence et en font même un martyr héroïque…

Les nouveaux « nationalistes »: néo-FN, Finkielkraut, Zemmour, Taguieff et… Murdoch! Guillaume Weill-Raynal avait sonné l’alarme dès 2005. Ils sont la preuve que si le sionisme a longtemps préféré la gauche libérale antiraciste, elle préfère aujourd’hui la droite ostensiblement « nationaliste »! C’est l’essence même de la révolution néoconservatrice. Fox News, le 11 septembre et la mouvance anti-islam: cooptation, canalisation et récupération du nationalisme par le sionisme international sous couvert de lutte nationaliste contre des armées d’envahisseurs et infiltrateurs musulmans.

Les nouveaux « nationalistes » vont tomber en amour avec le projet de Bibi: entourer Israël de hautes clôtures pour protéger la cité et sa haute culture contre les hordes barbares d’animaux sauvages. Comme disait Zemmour, « ça ne me gêne pas ». Bibi pourra citer l’exemple de Calais pour se justifier et narguer l’Europe.

Vote du Conseil de sécurité de l’Onu sur l’illégalité de la colonisation israélienne: Trump et Israël condamnent Obama comme étant un désastre pour Israël. Obama n’a pas apposé son veto, réitérant que la politique officielle du gouvernement américain est de condamner la colonisation illégale israélienne. Israël se trouve de plus en plus irrésistiblement exposé à des poursuites devant la cour internationale de justice de La Haye.

La colonisation des consciences américaines: La guerre médiatique israélienne aux États-Unis. Vostf de « The Occupation of the American Mind » (Eng Sub 2016). Narré par Roger Waters, l’homme que le lobby juif pro-israélien qualifie de « leader du mouvement antijuif mondial ».

Les politiciens se taisent et les médias n’osent pas trop lever la voix quand Colin Powell mentionne les « 200 bombes nucléaires » qu’Israël garde « pointées vers l’Iran ».

Documentaire ZERO DAYS (Eng Sub 2016): Le virus informatique Stuxnet (« Olympic Games ») a-t-il déclenché une guerre cybernétique mondiale? L’opération « Nitro Zeus » contre l’Iran comme acte de guerre.

Médias européens antijuifs? Selon un nouveau documentaire de Arte, si le projet impérial du Grand Israël se réalise et qu’Israël devient une puissance mondiale, ce sera grâce aux colons juifs israéliens.Les médias européens antijuifs? Un reportage d’Arte lève le voile sur le combat politique et terroriste du messianisme juif extrémiste

L’Europe et surtout la Suède antijuives? L’Union européenne condamne les colonies illégales israéliennes, permet l’étiquetage obligatoire de leurs produits. Tout est en place pour le faux Armageddon prophétisé par le sionisme chrétien, prédisant l’avènement d’une Europe antijuive faisant la guerre à Israël.

Des rabbins jugent que le cancer de l’antijuif Jimmy Carter est une punition divine pour ses péchés contre Israël et les juifs

La télé publique américaine antijuive? Dans la tête de Bibi Netanyahou le psychopathe : un nouveau documentaire de PBS décrit son obsession de l’éternel retour de la Shoah et de la menace nazie, et explique comment il a réussi à rendre la paix impossible et à s’aliéner la quasi totalité de la planète, incluant même son plus grand allié officiel, les États-Unis.

L’administration Obama antijuive? Israël dénonce les propos de l’ambassadeur des États-Unis en Israël, Dan Shapiro, qui s’inquiète du « deux poids deux mesures » systématique d’Israël dans son traitement des droits des juifs et des non-juifs dans les territoires occupés. (En référence aux récentes violences de colons juifs envers des Palestiniens.) Le département d’État renchérit en décidant que l’étiquetage obligatoire des produits des colonies illégales est acceptable et n’est pas synonyme de boycott.

Avant de parler de boycott anti-Israël, une mise au point s’impose concernant le boycott des non-juifs par Israël

En Israël, traiter ses ennemis politiques de « nazis » est chose courante, voire banale. Ce qui n’empêche pas les extrémistes d’être plus que jamais réellement en train de s’emparer du pouvoir.

Le grand rabbin Yitzhak Yossef, fils du célèbre défunt grand rabbin Ovadia Yossef, rappelle qu’en principe les non-juifs ne devraient pas pouvoir vivre en Israël, et cautionne l’assassinat préventif des « terroristes », les controversés assassinats extrajudiciaires d’Israël dénoncés même par les États-Unis. Loin d’être une anomalie, ce type de discours témoigne–au même titre que la ségrégation dans les maternités–du racisme de l’ensemble de la société israélienne.

Pourquoi vous ne verrez jamais Goldnadel, Finkielkraut et Elisabeth Lévy s’offusquer des propos de Zemmour… même lorsque celui-ci flirte avec le révisionnisme.

Médias juifs antijuifs? Netanyahou rappelle au Mossad qu’Israël est voué à devenir une superpuissance mondiale, révélant que le sionisme est un projet mondialiste et pas que nationaliste. Le PM Yitzhak Rabin, assassiné par un extrémiste juif de la mouvance kahaniste, qualifiait de « cancer » la colonisation illégale israélienne et mettait en garde contre l’ « Apartheid ». Tout cela est admis dans les médias juifs israéliens.

RAPPEL: Vendeurs de guerre | Un laboratoire de guerre à ciel ouvert (v.f. de « The Lab », Yotam Feldman, 2013), film documentaire sur l’industrie militaire israélienne, révèle entre autre l’hypocrisie de l’Occident qui s’en prend de plus en plus vertement à Israël pour ses violations incessantes des droits de l’homme, mais continue à acheter les armes israéliennes garanties « testées sur les Palestiniens ».

RAPPEL: Le film-documentaire à voir « Route 181: Fragments d’un voyage en Palestine-Israël » (Eyal Sivan et Michel Khleifi, 2003), qualifié d’ « appel au meurtre des juifs » par Alain Finkielkraut, avait suscité une levée de bouclier dans le camp sioniste d’une ampleur et d’une violence sans comparaison avec la controverse récente entourant la diffusion sur M6 du reportage « Jérusalem: quand la ville sainte se déchire »

Le dernier jour d’Yitzhak Rabin (RABIN, THE LAST DAY. Amos Gitai, 2015): « Tu ne tueras point »? 10 commandements à géométrie variable: la mise à mort des « mosers » selon la loi juive…

« La conférence de l’ONU sur le racisme est organisée par des racistes »

Le sionisme contre l’Onu

« Je ne suis pas Charlie » (Max Blumenthal et James Kleinfeld, 2015) sur la montée de la réaction philosémite, sioniste (BDS interdit, toute critique bâillonnée) et anti-islam en France.

Palestine: Peace Not Apartheid (2007), New York Times Bestseller. Le livre « négationniste » de Jimmy Carter a soulevé l’ire des organisations juives sionistes et mémorielles

51 Documents : Zionist Collaboration with the Nazis (L. Brenner, 1983). Un des rares livres sérieux pour comprendre de manière juste l’histoire réelle des relations entre sionistes et nazis, selon Michael Collins Piper. Relations qui ont pris fin dès 1936, rappelons-le.

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.