Le rabbin Shapira, auteur d’un livre qui approuve le meurtre des non-juifs, est soutenu par une douzaine de rabbins israéliens importants

Des douzaines de rabbins signent une déclaration condamnant l’arrestation du rabbin Yitzhak Shapira, l’auteur principal du livre « La Torah des Rois » (King’s Torah).

Ces rabbins attestent que Shapira a énoncé une vérité de la loi juive (« Halakha »), une vérité que plusieurs tiennent cependant à maintenir sous le boisseau. (« Tu ne tueras point » serait donc un commandement qui ne s’applique qu’entre juifs!)

La franchise du rabbin Shapira lui vaudra-t-elle la prison?

Rabbis oppose Yitzhak’s arrest Dozens of rabbis, National Religious figures sign condemnation of Rabbi Yitzhak Shapira’s arrest over book. Rabbi Aviner tells Ynet: I am opposed to book, but religious laws governing killing non-Jews outlined in it are legitimate, must be dealt with halachically’

Top settler rabbi arrested for allegedly inciting to kill non-Jews

A leading rabbi of the settler movement was arrested for writing a book that says Jewish law allows the killing of non-Jews

Police release rabbi arrested for inciting to kill non-Jews
Rabbi Yitzhak Shapira, head of the Od Yosef Hai Yeshiva, released from police custody hours after being arrested for encouraging the killing of non-Jews.

Shapira to rabbis: Don’t be afraid

‘Rabbis must speak freely’ Religious leaders rally for rabbis who endorsed book permitting violence against non-Jews

Jonathan Cook: Israeli Rabbi Preaches « Slaughter » of Gentile Babies

« La Torah du roi »: Il faut tuer les non-juifs, même les bébés

‘Don’t interrogate rabbis’ Ynet poll: Most religious Israelis believe rabbis should not be subjected to police interrogation

Rabbis can apparently say whatever they want

PressTV – Israeli court releases racist rabbi

Le rabbin d’Yitzhar, entre les mains de la police

Par YAAKOV LAPPIN

La police a arrêté le rabbin d’Yitzhar, Yossef Elitzur-Hershkowitz, dans la nuit de mercredi. Elle le soupçonne d’incitation à la haine raciale et de possession de textes racistes.

Cette arrestation s’inscrit dans une enquête plus large sur le livre Torat Hamelech (La Torah du roi), co-écrit par Elitzur-Hershkowitz et le rabbin Itzhak Shapira de l’implantation d’Yitzhar, en Judée-Samarie. Le livre traite des règles de guerre et notamment des conditions dans lesquelles des non-Juifs peuvent être tués sans enfreindre les lois religieuses.

Entre liberté de religion et incitation

Depuis sa publication en 2009, l’ouvrage suscite la controverse. La police a interrogé Shapira le mois dernier. Elle a également confisqué des copies du texte, dans la yeshiva d’Yitzhar.

Le rabbin Dov LIOR

Les rabbins Dov Lior de Kiryat Arba et Yaacov Yossef, fils du leader spirituel du parti Shas, Ovadia Yossef, soutiennent l’ouvrage et ses auteurs. Ils ont toutefois refusé de répondre aux questions de la police.

Pour le représentant du ministère public, Shaï Nitzan, s’en est trop : « Le fait d’être rabbin en Israël ne donne pas l’immunité. Ils tombent aussi sous le coup de la loi », a-t-il expliqué à la radio de l’armée. « La liberté de religion ne permet pas de faire n’importe quoi. Si quelqu’un incite à la haine raciale, une enquête doit être ouverte contre lui. Il y a des limites à ne pas dépasser. »

Des centaines de rabbins d’extrême-droite ont pris part, mercredi, à un séminaire « en l’honneur de la Torah et de son indépendance ». Sans être d’accord avec tout ce qui est écrit dans l’ouvrage controversé, ils demandent à l’Etat de « ne pas se mêler des affaires des religieux ». Des figures tutélaires, comme le rabbin de Ramat Gan, Yaacov Ariel, et le rabbin Haïm Druckman étaient également présents lors de l’événement.

NDLR – Les communiqués diffusés dans certaines synagogues d’Israël, démentent les implications des rabbins Dov Lior et Yaakov Yossef, et indiquent même que les préfaces publiées en leur nom dans ce livre seraient des faux. Un grand nombre de rabbins du mouvement sioniste pour la plus part ont signé des motions de soutien aux rabbins Dov Lior et Yaakov Yossef, qui sont des sommités de la Torah. D’autre part la question posée serait la suivante :

Est-ce qu’un rabbin qui enseignerait les lois de la guerre en se basant sur les textes du corpus rabbinique serait en infraction avec la loi ?

Un grand nombre de rabbins affirment que non, et que ce serait là une ingérence de la politique dans le rôle du rabbin dont la mission est la transmission du savoir rabbinique.

pour exemple nous soumettons un verset qui peu faire débat : nombre chapitre 33 verset 55.

Soirée de solidarité à l’Hotel Rmamada de Jérusalem, avec le rav Lior et Yaakov Yossef.

Près de deux cents rabbins, du courant sioniste-religieux, se sont réunis jeudi soir à l’hôtel Ramada de Jérusalem pour exprimer leur soutien à leurs confrères, menacés d’être soumis à une enquête policière pour ce qu’on pourrait appeler un « délit d’opinions ».

Des poursuites ont en effet été engagées contre certains d’entre eux en raison du soutien qu’ils auraient apporté à un livre, Torat Hamelekh, dans lequel il serait écrit notamment qu’il est permis de tuer des non-juifs mettant en danger la paix d’Israël. Les rabbins concernés ont refusé de répondre à la convocation de la police, arguant du fait qu’il s’agissait d’une enquête politique et que la Torah ne pouvait en aucun cas faire l’objet d’investigations ».

Lors de cette soirée de solidarité, le Rav de Kiriat Arba Dov Lior, qui est l’une des personnes impliquées dans cette affaire, a notamment déclaré « qu’il n’était pas question de laisser quelques fonctionnaires donner des directives et décréter ce qui est permis et ce qui est interdit ».

Le Rav Lior a encore souligné que « c’était le rôle des rabbins de rappeler les règles de la loi juive sans craindre les répercussions de leurs propos ». A ce stade, on ne sait pas encore si la police entamera une procédure contre les rabbins ou si elle renoncera à son enquête. Rappelons que l’auteur du livre, le Rav Itsik Shapira, de la localité de Itshar, a été arrêté à son domicile et soumis à un interrogatoire. Après lui, le Rav Itshak Ginsbourg, directeur de la Yeshiva Od Yossef Haï, a également dû répondre aux questions des enquêteurs.

Settlement rabbi arrested on suspicion of incitement to racism Rabbi Yosef Elitzur co-authored the book ‘The King’s Torah’ which condones the murder of non-Jews.

voxnr.com

[AFP] Dans son livre intitulé La Torah du roi, le rabbin israélien justifie le meurtre de non-juifs pour « freiner leurs inclinations malignes ».

Un rabbin colon auteur d’un livre justifiant le meurtre, dans certaines circonstances, de goys (non-juifs), y compris des enfants, a été arrêté jeudi 19 août par la police israélienne, a annoncé la radio militaire.

Ce rabbin, Yossef Elitzur, résidant dans la colonie d’Yitzhar dans le nord de la Cisjordanie et co-auteur d’un ouvrage intitulé La Torah du roi, est soupçonné d’incitation à la haine raciale et à la violence.

Dans cet ouvrage publié au début de l’année, les rabbins Elitzur et Yitzhak Shapira affirment que les non-juifs ne sont pas, « par nature, sujets à la compassion » et que les attaquer « peut freiner leurs inclinations malignes« , selon des extraits publiés par le quotidien Haaretz.

Les deux auteurs estiment également qu’il peut être licite de tuer les bébés et les enfants des « ennemis d’Israël car il est clair qu’ils nous porteront préjudice lorsqu’ils auront grandi« .

« Partout où l’influence de goys constitue une menace pour la vie d’Israël, il est permis de les tuer, même s’il s’agit des Justes parmi les nations« , soulignent ces rabbins en faisant allusion à ceux qui ont sauvé des juifs durant la Deuxième Guerre mondiale.

L’ouvrage a été publié avec l’imprimatur de deux autres rabbins plus connus, Dov Lior et Yaakov Yossef, fils du rabbin Ovadia Yossef, fondateur et chef spirituel du Shass, un parti ultra-orthodoxe représenté au gouvernement. Ces deux rabbins ont refusé de répondre à une convocation de la police qui voulait leur demander des explications.

Mercredi soir, plusieurs dizaines de rabbins, d’éducateurs et d’activistes d’extrême droite se sont réunis à Jérusalem pour les soutenir dans leur refus de voir « l’Etat se mêler de la Torah« .

Israël: Un rabbin ultra nationaliste, arrêté puis relâché quelques heures plus tard
http://www.kipa-apic.ch/index.php?pw=&na;=0,0,0,0,f&ki;=211118
Il est soupçonné de racisme envers les non juifs

Jérusalem, 20 août 2010 (Apic) Un rabbin ultra, soupçonné de racisme envers les non juifs, a été arrêté jeudi pour être libérer quelques heures plus tard. Yossef Elitzur, rabbin colon, s’était fait remarquer par son livre dans lequel il justifiait le meurtre, dans certaines circonstances, de personnes non juives. Il est permis de tuer les bébés et les enfants des ennemis d’Israël, écrit ce religieux juif.

Yossef Elitzur, rabbin résidant dans la colonie d’Yitzhar dans le nord de la Cisjordanie occupée et co-auteur d’un ouvrage intitulé « La Torah du roi », est soupçonné d’incitation à la haine raciale et à la violence, indique vendredi l’Agence France presse.

Le tribunal de Rishon Le Zion, au sud de Tel-Aviv, a pourtant ordonné sa libération reprochant à la police de ne pas l’avoir convoqué auparavant pour interrogatoire, selon un communiqué de l’association de juristes ul …

Un rabbin justifie le meurtre : il est relâché

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=G6lTHBnti9w]

FLASHBACK:

Sur ce blog:

Petit manuel d’exterminateur

La morale juive

The Ugly Truth: King’s Torah

PBS: Israel’s Next War (Israël et le problème des colons fanatiques terroristes

God’s Jewish Warriors

Les militaires étaient en mission à Gaza pour chasser les non-juifs de la terre sainte

Le conseil talmudique a statué: en temps de guerre on peut tuer des enfants

Les ultra-orthodoxes veulent aller au front

Le massacre de Baruch Goldstein à la mosquée de Jérusalem

Propos trop honnêtes provenant de gens qui ne le sont pas…

Qui est Amalek?

Israël, B’nai Brith: serait-ce le KKK des Rothschild?

L’ancien testament et le génocide à Gaza

Abattage casher de l’économie et holocaustes des nations

Y a-t-il un terrorisme juif?

La plus pieuse armée au monde

Qu’est-ce que le judaïsme?

L’Ancien testament et le génocide à Gaza

Recherchés pour crimes de guerre

Sénateur Schumer: « Il faut étrangler économiquement » la Palestine car « ils ne croient pas en la Torah »

VIDEO – Une religion de haine

Israel considers restricting citizenship for some who convert to judaism

[American Free Press] The King’s Torah: Kill All Who Endanger a Chosen One

RABBI YITZHAK SHAPIRA, who is a “spiritual leader” for extremist Jews, is making headlines around the world for his new book, The King’s Torah, which sanctions killing non-Jews, even children and babies, in any situation in which “a non-Jew’s presence endangers Jewish lives.” This is acceptable, says Shapira, even if “the gentile” is “not at all guilty for the situation that has been created.” According to journalist Jonathon Cook, Shlomo Aviner, another of the settlement movement’s spiritual leaders, is defending the book’s points as a “legitimate stance . . . that should be taught in Jewish seminaries.” [AFP]

In the 230-page book, ‘The King’s Torah’, Rabbi Yitzhak Shapira and his co-author, Rabbi Yosef Elitzur argue that Jewish law permits the killing of non-Jews in a wide variety of circumstances. The terms ‘gentiles’ and ‘non-Jews’ in the book are widely understood as references to Palestinians, notes Jonathan Cook.

THE KING’S TORAH, ISRAELI « BEST SELLER » JUSTIFIES TERROR

wide variety of circumstances. They write that Jews have the right to kill Gentiles in any situation in which “a non-Jew’s presence endangers Jewish lives” even if the Gentile is “not at all guilty for the situation that has been created”.

The book sanctions the killing of non-Jewish children and babies: “There is justification for killing babies if it is clear that they will grow up to harm us, and in such a situation they may be harmed deliberately, and not only during combat with adults.”

The rabbis suggest that harming the children of non-Jewish leaders is justified if it is likely to bring pressure to bear on them to change policy. The authors also advocate committing “cruel deeds to create the proper balance of terror” and treating all members of an “enemy nation” as targets for retaliation, even if they are not directly participating in hostile activities.” (false flag terrorism)

Source: GORDON DUFF: FALSE FLAG NUKE ATTACK ON U.S. JUSTIFIED….”KING’S TORAH”

Rabbis refuse questioning over war book
by YAAKOV LAPPIN 08/10/2010 02:02

« Our holy Torah will not be subject to interrogation! »

Two prominent rabbis from the national-religious camp refused police requests on Monday that they undergo questioning for their endorsements of a controversial book authored by Rabbi Yitzhak Shapira of the West Bank settlement of Yitzhar.

The book, Torat Hamalech (The King’s Torah), discusses the rules of war and states that in certain situations, non-Jews can be killed. The book has attracted a firestorm of controversy since being published in 2009, and police questioned Shapira over the text last month while raiding his yeshiva, Od Yosef Chai, in Yitzhar in order to confiscate copies.

Rabbi Dov Lior of Kiryat Arba and Rabbi Yaakov Yosef, son of Shas spiritual leader Rabbi Ovadia Yosef, endorsed the book and were summoned by the police’s National Serious and International Crimes (NSCIC) Unit for questioning at its Lod Headquarters.

But in a joint statement issued on Monday, the rabbis said they would not show up for questioning.

‘Our holy Torah will not be subject to interrogation!” the statement read. “The attempt to prevent the rabbis of Israel from expressing their opinion, the opinion of the Torah, through intimidation and threats is a most severe act and will not succeed. Authorities that act this way join the authorities of evil that have banned the study of Torah and lifted up their hand against the Torah of Israel.”

The rabbis defended the book, describing it as “the real instruction guide on the rules of warfare according to our holy Torah.”

Responding to the statement, a police spokesman told The Jerusalem Post on Monday evening that the authorities would “not discuss an ongoing investigation.”

Tovah Lazaroff contributed to this report.

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.