L’Occident « chrétien » commanditaire de l’éradication des Chrétiens du Moyen-orient par les représentants de l’Islam le plus décadent

Le Christ solaire

Le Pentagone
« Le cinq est le nombre du Mal. Partout où l’on rencontre quelque chose de maléfique, qui peut effectivement agir de sa propre initiative de façon négative, un principe à cinq éléments est en jeu (1). C’est le cas partout dans le monde entier. Simplement l’homme ne le remarque pas et la conception matérialiste actuelle n’a pas idée que l’on puisse observer le monde de cette manière. Nous verrons combien il est justifié de parler d’un principe maléfique, dans tous les sens du terme, lorsque nous rencontrons un cinq. » (R. Steiner, Signes et symboles occultes, Genève, 1998, p.246)
A l’heure où l’ensemble des pays occidentaux à la remorque des États-Unis se prostituent de plus en plus à l’Islam le plus outrancier pour accabler le seul et unique pays laïque réellement pluri-confessionnel du proche-Orient, en l’occurrence la Syrie , on peut s’interroger sur ce qu’est aujourd’hui devenu ce qui constituait naguère encore la « civilisation «  chrétienne, cette Europe aujourd’hui alliée aux monarchies islamiques les plus obscurantistes qui soient au monde dans l’unique objectif de s’approprier, une fois de plus, de richissimes gisements de gaz et de confortables terminaux pétroliers. Que reste-t-il de cette Europe désormais réduite au rang de condominium du prédateur anglo-américain pour le plus grand profit des banksters du Cartel bancaire international et des pétro-monarchies ?… Que reste-t-il enfin de la civilisation chrétienne quand ce berceau du christianisme qu’est Damas s’est vu tout récemment la proie d’innombrables bandes de tueurs et d’égorgeurs salafistes outrageusement armés et soutenus par l’Occident, dont l’Angleterre, la France et l’Allemagne ? Faut-il se taire ?
Technique éprouvée de l’Art Noir : Dresser les communautés les unes contre les autres pour mieux les asservir, n’est-ce pas cette doctrine de Balaam dont parle Steiner ; cette « doctrine de ceux qui dévorent, qui détruisent les peuples ? Ces destructeurs de peuples, ces mages noirs qui ne travaillent qu’à leur profit personnel, détruisent les communautés et engloutissent tout ce qui fait la vie d’un peuple.(2) »
Car enfin, c’est bien à la destruction systématique des pays les plus religieusement tolérants du monde islamique – à savoir l’Iraq, la Libye et la Syrie – que se conjuguent aujourd’hui, par le biais des gros émirs du Golfe, les prédateurs de l’Empire otanien pour la plus grande satisfaction d’Israël et de ses bailleurs de fonds toutes griffes dehors sur le gaz et le pétrole irano-syrien, le tout soigneusement maquillé, comme d’habitude, d’une logorrhée humanitaire qui ne trompe plus que ceux qui veulent bien l’être. Bernées lors du récent pillage de la Libye, la Russie et la Chine se dressent, cette fois-ci, de tout leur poids militaire et diplomatique en face du bloc états-unien et de ses satellites. Entre temps, l’Armée nationale syrienne achève la libération de ses villes et de ses campagnes au grand soulagement de ses populations. Mais pour combien de temps ?

Du déjà vu, me direz-vous. Mais ce qui l’est moins c’est la collusion proprement démoniaque, au sens anthroposophique du terme, de l’ensemble du bloc occidental dit cultivé avec ce que l’Islam compte de plus vil et décadent : les milices salafistes « djihadistes », aujourd’hui conjointes au rebut de toutes sortes de gangs armés par les CIA – Mossad en vue de déstabiliser, par le crime et l’assassinat ciblé, tout ce qui peut avoir le front de se mettre en travers de leurs objectifs. Cette collusion hypocrite des « démocraties » occidentales à la remorque des loges noires de Londres et Washington se finalise aujourd’hui, à grand renfort de désinformation outrancière (3), contre l’ultime rempart des dernières communautés chrétiennes du proche-Orient : en Syrie. Que cette dernière tombe et c’est tout ce pays pluriconfessionnel millénaire qui tombe, après l’Iraq, aux mains des sectateurs de la Charia. Faut-il s’en réjouir ?…
Damas, la Rue droite (quartier chrétien)
Quiconque connaît la Syrie sait combien le christianisme structure depuis des siècles ce pays dont il constitue la plus ancienne communauté religieuse en même temps que l’un des foyers culturels les plus brillants du Moyen-Orient. Faut-il dès lors s’étonner que ces Chrétiens soient aujourd’hui encore le plus fidèle soutien de l’actuel état baassiste – et non sans raison lorsqu’on connaît l’incroyable sauvagerie des djihadistes de l’actuelle ASL (4) ne reculant pas devant l’égorgement public et filmé des prisonniers : toutes horreurs qui ne firent qu’ouvrir les yeux de tous ceux, musulmans compris, qui purent hésiter un temps à se rallier à ces possédés.

Que peut-on penser cependant de ces communautés chrétiennes : ces syriaques, melkites, orthodoxes, assyro-chaldéens, maronites et arméniens divisés depuis des siècles en ces multiples écoles, sinon conflictuelles, du moins désunies ? Est-on fondés à voir encore en elles des représentants dignes de foi du Christianisme véritable, tel du moins que la Science spirituelle l’entend ? Non, certes, et l’expérience directe que j’ai de plusieurs de ces églises (entre autres syriaque et maronite) montre clairement qu’au même titre que les confessions catholique, orthodoxe ou protestante, les églises orientales, y comprise copte, ne reflètent qu’une tradition exotérique, partielle et déformée de ce que fut à l’origine l’initiation chrétienne véritable et son mystère central. Ce Mystère encore connu de l’empereur Julien et qui n’en fut pas moins cause de sa mort.
Ce n’est pas être iconoclaste que de souligner le caractère profane, à tout le moins exotérique, de ces confessions se réclamant toutes, non sans sincérité, du Christ, tant il est vrai que le Mystère chrétien s’enferme tout entier dans la vision que Saint Paul reçut précisément du Ressuscité devant Damas (Actes, 9, 3-19) :

« Je faisais route et j’approchais de Damas, quand tout à coup, vers midi, une grande lumière venue du ciel m’enveloppa de son éclat. Je tombai sur le sol et j’entendis une voix qui me disait : « Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? ». Je répondis : « Qui es-tu, Seigneur ? ». Il me dit alors : « Je suis Jésus le Nazaréen, que tu persécutes ». Ceux qui étaient avec moi virent bien la lumière, mais ils n’entendirent pas la voix de celui qui me parlait. Je repris : « Que dois-je faire, Seigneur ? ». Le Seigneur me dit : « Relève-toi. Va à Damas. Là on te dira tout ce qu’il t’est prescrit de faire ». Mais comme je n’y voyais plus à cause de l’éclat surnaturel de cette lumière, c’est conduit par la main de mes compagnons que j’arrivais à Damas. » (Actes, 22, 6-11)

C’est cette vision du Christ présent dans l’éthérique de la Terre qui révéle à Paul la vraie nature solaire du Christ et sa présence – non plus, comme tout initié le croyait jusqu’alors, dans l’orbe solaire, mais dans l’aura de la Terre elle-même, et partant perceptible aux sens internes du clairvoyant : Celui qu’il croyait mort lui apparaissait vivant en Son corps éthérique de résurrection. Autrement dit, pour l’initié Paul de Tarse, l’Esprit solaire perçut jusqu’alors dans les plans spirituels les plus élevés, vivait désormais comme Esprit de la Terre au milieu des hommes, non plus, certes, au plan physique, mais au plan de l’éther de Vie. Dès lors, c’était toute l’Initiation antique qui se métamorphosait :

« A l’époque des jours les plus courts, lorsque se déroulaient les mystères sacrés de l’Antiquité, ceux qui étaient destinés à être initiés se tournaient de toute leur âme vers le Soleil et aux environs de minuit, le jour même que nous appelons le jour de Noël, les disciples qui allaient être initiés se trouvaient, par la pratique de ces saints mystères, plongés dans un état qui les amenaient à voir le Soleil à l’heure de minuit. Ils étaient en effet entraînés pour accéder à la clairvoyance. De nos jours, l’homme n’est certes pas en mesure de voir le Soleil à minuit car il se trouve de l’autre côté de la Terre. Mais pour le voyant, la Terre physique n’est pas un obstacle l’empêchant de voir le Soleil. Ce qu’il voit est l’entité spirituelle du Soleil. Et lorsque les clairvoyants voyaient le Soleil à l’heure de minuit dans le cadre des anciens mystères, ce qu’ils voyaient était le régent du Soleil, le Christ. En effet, pour ceux qui attendaient pour communier avec Lui, il n’y avait nul doute qu’Il se trouvait encore sur le soleil.

Lorsque le sang coula des blessures du Christ sur le mont Golgotha, ce fut unévénement d’une importance significative pour toute l’évolution de la Terre. Celui qui ne comprend pas que le christianisme repose sur une réalité mystique ne peut comprendre cet événement. Une personne douée de clairvoyance, et qui aurait pu suivre l’évolution de la Terre à travers les millénaires depuis une lointaine planète, aurait vu non seulement le corps physique de la Terre, mais aussi son corps astral ; et ce corps astral lui aurait donné à voir, à travers ces mêmes millénaires, certaines lumières, certaines couleurs et certaines formes. En un instant tout cela se transforma. D’autres formes sont apparues, d’autres lumières et d’autres couleurs se sont mises à briller, et cet instant a été celui où le sang a coulé des plaies du Rédempteur sur le Golgotha. L’événement n’a pas été seulement d’ordre humain, il a été d’ordre cosmique. En cet instant le Moi du Christ, que l’on ne devait jusqu’alors chercher que sur le Soleil, a pu se transmettre et pénétrer la Terre. Il s’est uni à la Terre de sorte que l’esprit de la Terre devienne le porteur du Moi du Christ, le Moi du Soleil lui-même. Depuis le début de cette nouvelle ère, l’initié qui, au cours des mystères antiques, cherchait l’Esprit solaire sur le Soleil à l’heure de minuit la nuit de Noël, est en mesure de le percevoir dans le Christ Lui-même, en tant qu’Esprit de la Terre. » (Rudolf Steiner , Signes & symboles occultes, Genève, 1998, pp. 380-382)

C’est cette Vision-là, et non l’interprétation purement intellectuelle de l’Évangile, qui doit être recherchée : le contact direct avec le Corps du Ressuscité, car comme le souligna mainte fois Steiner, « l’essentiel n’est pas ce que le Christ a enseigné, mais ce qu’Il a donné ; c’est-à-dire Son corps », ce Corps incorruptible auquel tout homme peut choisir de se greffer par la foi. C’est cela le Mystère central du christianisme, et c’est cela qu’ont perdu les églises et qui causa leur déclin : l’oubli que le christianisme n’est pas un corps de doctrine, mais un Être Vivant.

Ceci non compris, le christianisme n’est plus qu’un judaïsme cadavérique ou un islam sclérosé, recoupé du Verbe divin. Il n’est pour cela besoin que de d’entendre tous ces « Allah wa’akbar » aboyés de nos jours à longueur de temps par tous ces islamistes à l’œuvre en Syrie. Qui ne les a pas vus égorger un homme ou une femme en éructant cette sainte pensée ne peut savoir ce qu’une religion recoupée du Fils de l’homme peut engendrer de démesure et de folie démoniaque. Tout comme la Bête s’était emparée de l’Église de Rome au temps de l’Inquisition, la même Bête a fait sa demeure aujourd’hui dans l’Islam wahhabo-salafiste et jusque chez les bouddhistes en Birmanie. L’heure est à la montée des forces noires. Si l’homme ne se réveille pas, c’est l’infra-humain qui s’éveillera en lui.

WH.

1) Il ne peut être question de développer ici ce point directement lié à l’occultisme.
2) R. Steiner, L’Apocalypse, (GA n°104), Paris, 1978, p.59. C’est évidemment la mission spécifique de la CIA dans le monde.
3) Une désinformation médiatique qui laisse pantois tant elle est visiblement omnipotente et centralisée. Mais je ne m’étendrai pas sur ce sujet.
4) Cette Armée Syrienne « Libre » (ainsi que son clone OSDH) intégralement manipulée par CIA et Mossad interposés en tant que supplétifs des basses œuvres de l’OTAN en Syrie.

Christians ‘emptied from Middle East’

Mother Mariam warns Syria conflict reporting is ‘biased’ rebels are killing civilians! 4 Oct 2012

Salafistes al-qaïdistes et élites néo-mondialistes avancent ensemble et main dans la main vers le Nouvel Ordre Mondial

War against Christianity and Islam

How Rent-a-mob Jihadis are Tormenting a Benighted Christian Minority in Bashar al-Assad’s Syria

Egypte : quatre partis nassériens s’unissent face aux islamistes

Orthodox priest kidnapped in Damascus found dead

Western-backed Terrorists in Syria Slaughter Christians in Bombing

Rebels threaten to storm 2 Syrian Christian towns

Un projet occidental pour expulser les chrétiens d’Orient !

Les rebelles menacent d’attaquer 2 villes chrétiennes

In Hezbollah stronghold, Lebanese Christians find respect, stability 

‘It’s not safe to celebrate Christmas in Syria’

Syrian rebels accused of looting Christian churches, burning them

‘People turned on Christians’: Persecuted Iraqi minority reflects on life after Saddam

Outsiders are killing Syrian People, destroying Churches and mosques – Christian Bishop

Syria Militants Massacre Christian Village Population (Graphic Images)

Syrian Rebels Massacre Christian Village

Syrian Christians: ‘Why Is America at War with Us’

Armed Rebels Massacre Entire Population of Christian Village in Syria

Syrian Orthodox bishop and his assistant, beheaded by militants logistically protected by Israel and armed by NATO/EU/USA

Western backed Syrian terrorists behead Christians for helping military, as CIA ships in arms

Muslim family serves as guardians of old Madaba church

Israel brutally raids Catholic monastery in Jerusalem

Muslims protecting Catholic Christians during mass in Egypt

http://wp.patheos.com.s3.amazonaws.com/blogs/danpeterson/files/2013/08/BRmDegHCYAAiv7p.jpg

VIDEO – Le combat des chrétiens de Syrie

VIDEO – ‘Visit to Syria Christian village could be one-way ticket as rebels rage’ Al-Qaeda-linked rebels have attacked a Christian village in Syria – home to one of the world’s oldest monasteries.

 


Syrian Catholic Priest Exposes Endgame of Zionists

“Politicians all over the world whose true companion is a Janus-faced morality are one of [Syria’s] biggest problems. They lie in word and deed. Just look and seewhat happened in Iraq after the so-called liberation. To be closer to the truth, it should instead be called the destruction of Iraq. Western politicians are just carrying out a cynical plan. As early as 1982 the Israeli newspaper Kivonim wrote about ‘Israeli strategy in the 1980s,’ namely, that one state after the other in the Arab world would have to be destroyed [for Zionism to thrive].” —FATHER ELIAS ZAHLAWI

 

Armed Rebels Massacre Entire Population of Christian Village in Syria

 

Syrian Rebels Massacre Christian Village

La machine à produire du mensonge pour aller en guerre:

Pour monter l’Occident contre les NATIONALISTES socialistes insoumis et anti-juifs :

«  Hitler un tyran fou haineux et sanguinaire ». « Le nazisme responsable de l’Holocauste des juifs et autres. »

Résultat: Offensives Alliées, aidées par Résistants et communistes à l’Est, barbarie de la libération et de l’épuration.

 

Pour monter l’Occident contre Staline le NATIONALISTE socialistes russe insoumis, anti-juif et anti-sioniste :

«  L’URSS, le communisme une tyrannie, Staline un tyran sanguinaire » « Persécutions des juifs sous Staline »

Résultat: Guerre froide, aidée par les musulmans fanatiques moudjahidines.

 

Pour monter l’Occident contre les États NATIONALISTES arabes laïcs pluri-confessionnels  insoumis (« non-alignés ») et anti-Israël au proche-Orient :

«  Saddam Hussein, Kadhafi, Assad des tyrans sanguinaires fous haineux. » « L’antisionisme du monde arabe et musulman est le nouvel antisémitisme »

Résulat: Offensives de l’Otan, aidées par des barbares fanatiques salafistes wahabites qui décapitent les gens et exterminent des ethnies.

 


Pour monter l’Occident contre Ahmadinejad et le gouvernement insoumis (« non-aligné ») et anti-Israël
de la république islamique d’Iran:

«  Ahmadinejad est un fou qui veut rayer Israël de la carte » « lui et son gouvernement de Mollah fanatiques veulent la bombe nucléaire »

Résultat: Offensives à venir… Attentats anti-gouv iranien revendiqués par le groupe terroriste Mujaheedin e-Kalkh, semblable aux rebelles syriens et libyens.

 

 

Écouter :


E&R / Soral : rentrée 2012, partie 1 par ERTV

Alain Soral : entretien de septembre 2012

 

À lire:

Les arrières-plans occultes du « nouvel ordre mondial »

L’Histoire contemporaine: une « fable convenue »

Arrières-plans occultes de l’américanisation du monde

La science et le futur de la torture

Pourfendeur de l’Islam militant, ardent pro-Israël, Newt Gingrich n’en baisse pas moins la tête devant les terroristes iraniens du MeK

Le printemps arabe: « une incroyable opportunité pour Israël », selon l’ancien directeur du Mossad Meir Dagan et le Maj. Gen. et criminel de guerre Yoav

Al Qaida, Israël… même combat?

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.