La présidente de l’Argentine dit qu’il faut lire « Le marchand de Venise » de Shakespeare pour comprendre le problème des fonds vautours

À ceux qui ont cru qu’elle rigolait, elle a répondu que ce n’était pas de l’humour, car « l’usure et les suceurs de sang » ont été immortalisés dans les plus grands chefs d’oeuvre de la littérature.

Elle a parfaitement compris le problème des « Shylock »…

Les juifs hurlent à l’antisémitisme!

 

La présidente de l’Argentine invoque Shylock: la communauté juive en colère

Argentine Jews Enraged by President’s Shylock Comments Cristina Kirchner asserts Shakespeare’s Jewish money lender Shylock key to understanding ‘bloodsuckers’ undermining Argentina’s economy.

Argentinian president invokes Shylock, angers Jewish community

Kirchner evokes Shylock in talk of Argentina’s financial woes

La présidente de l’Argentine, Shakespeare et l’antisémitisme La présidente Kichner conseille à des étudiants d’examiner un méchant de Shakpespeare pour comprendre la crise de la dette

Argentine president evokes anti-Semitic conspiracy theory

Argentina’s Jews riled by President Kirchner’s ‘Merchant of Venice’ comments The president has made some uncomfortable tweets about Shylock and aggressive investment funds. Kirchner compares debt crisis to ‘Merchant of Venice’. Argentina’s Jews riled after president likens aggressive investment funds to Shakespeare’s Shylock.

Argentine President Refuses to Apologize for Antisemitic Slur

Argentine president rapped for ‘Merchant of Venice’ link to nation’s money woes

Ziowatch: Argentine president rapped for ‘Merchant of Venice’ link to nation’s money woes

Connecting the Dots Between Greek Crisis, Argentina — and the ‘Shylock’ Canard

Argentine President Kirchner doesn’t understand why her Shylock comment angers Jews

ADL to Argentina’s President: Stop Reinforcing Jewish Stereotypes

Kirchner’s Jew Hatred Casts Cloud on Argentina

La présidente d’Argentine officialise son statut d’antisémite

Irresponsibly Calling Argentina’s President Kirchner Anti-Semitic

 

 

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:mIyr_MDeYKEJ:www.timesofisrael.com/8-july-2015-liveblog/
Argentina’s Kirchner in series of anti-Semitic tweets 

President evokes Shakespeare’s Shylock in talk on country’s financial woes, then refuses to apologize 

By Jonathan Beck July 8, 2015, 2:00 pm

Kirchner evokes Shylock in talk of Argentina’s financial woes

Argentine President Cristina Kirchner made an anti-Semitic remark during a visit to a high school that has infuriated the Jewish community in Argentina.

Last week, Kirchner said that in order to understand the economic situation in the country, pupils should read Shakespeare’s The Merchant of Venice, a play by the Bard where Jews are described as scheming, vindictive, greedy money-lenders.

According to Haaretz, Israeli officials are aware of the comments, but has so far avoided responding to the incident.

Kirchner toured Lugano on Thursday, a poor neighborhood of Buenos Aires which was instrumental in helping Kirchner’s preferred mayoral candidate. She then tweeted the main points of her speech. Kirchner has more than 2 million followers on Twitter.

In one of her tweets, she recounted how she asked children she met which Shakespeare play they were reading. The answer: Romeo and Juliet. “I said, have you read The Merchant of Venice to understand the vulture funds. They all laughed,” she tweeted.

“No, don’t laugh. Usury and the bloodsuckers were immortalized by the best literature for centuries,” she wrote in another tweet.

Cuando pregunté que obra de Shakespeare estaban leyendo, me dijeron Romeo y Julieta…

— Cristina Kirchner (@CFKArgentina) July 2, 2015

Le dije, tienen que leer El Mercader de Venecia para entender a los fondos buitres. Risas de todos…

— Cristina Kirchner (@CFKArgentina) July 2, 2015

No, no se rían. La usura y los chupasangre ya fueron inmortalizados por la mejor literatura hace siglos…

— Cristina Kirchner (@CFKArgentina) July 3, 2015

Vulture funds are funds that deliberately invest in companies or properties that perform poorly and may therefore be undervalued. They buy the debts cheaply, then sue the debtors, usually governments, for a higher price.

Argentina is trying to pay back debts to several such American-owned funds.

Kirchner’s connection between the funds and the play evokes a well-known anti-Semitic trope: that Jews control the world’s finances. By extension, her words could be understood as implying Argentina’s financial woes are the fault of the Jews.

The umbrella organization of Argentine Jews issued a statement expressing disdain with Kirchner’s comments.

She did not apologize. Instead, on July 5 she posted two tweets showing the program notes and an invitation from the Israeli Embassy in Spain to a production of the play by Habima, Israel’s national theater.

“The piece? The Merchant of Venice. The company producing? Habima, Israel’s national theater,” she tweeted. And in a consecutive tweet: “Who’s inviting? The Israeli Embassy in Spain. Notably, in Israel they like good literature and the best theater.”

“Goodness. Someone deserves the donkey’s head, as Shakespeare did in A Midsummer Night’s Dream,” she wrote.

La obra? El Mercader de Venecia. Compañía q la representaba? Habima Teatro Nacional de Israel http://t.co/bBE0HEOxPc pic.twitter.com/hC1Q8u69L6

— Cristina Kirchner (@CFKArgentina) July 6, 2015

Quién invitaba? La Embajada de Israel en España. Se nota q en Israel les gusta la buena literatura y el mejor teatro pic.twitter.com/IKk2eG5D0v

— Cristina Kirchner (@CFKArgentina) July 6, 2015

¿No lo leíste? Leelo, vale la pena, te vas a divertir. Es una muy buena comedia. Es Shakespeare.

— Cristina Kirchner (@CFKArgentina) July 6, 2015

 

Voir le marchand de Venise:

 

Lire le Marchand de Venise:

The Merchant of Venice by William Shakespeare

Shakespeare, William – Le marchand de Venise

Auteur : Shakespeare William
Ouvrage : Le marchand de Venise
Année : 1596 – 1597
Lien de téléchargement : Shakespeare_William_-_Le_marchand_de_Venise.zip

Le fond de l’aventure qui fait le sujet du Marchand de Venise se retrouve dans les chroniques ou dans la littérature de tous les pays, tantôt en entier, tantôt dépouillé de l’épisode très-piquant qu’y ajoutent les amours de Bassanio et de Portia. Un jugement pareil à celui de Portia a été attribué à Sixte V qui, plus sévère, condamna, dit-on, à l’amende les deux contractants, pour les punir de l’immoralité d’un pareil marché. En cette occasion il s’agissait d’un pari, et le juif était le perdant. Un recueil de nouvelles françaises, intitulé Roger-Bontemps en belle humeur, raconte la même aventure, mais à l’avantage du chrétien, et c’est le sultan Saladin qui est le juge. Dans un manuscrit persan qui rapporte le même fait, il s’agit d’un pauvre musulman de Syrie avec qui un riche juif fait ce marché pour avoir les moyens de le perdre et parvenir ainsi à posséder sa femme dont il est amoureux; le cas est décidé par un cadi d’Émèse. Mais l’aventure tout entière se trouve consignée, avec quelques différences, dans un très-ancien ouvrage écrit en latin et intitulé: Gesta Romanorum, et dans le Pecorone de ser Giovanni, recueil de nouvelles composé avant la fin du quatorzième siècle et par conséquent très-antérieur à Sixte V, ce qui rend tout à fait improbable l’anecdote rapportée sur ce pape par Grégoire Léti. Dans la nouvelle de ser Giovanni, la dame de Belmont n’est point une jeune fille forcée de soumettre son choix aux conditions prescrites par le singulier testament de son père, mais une jeune veuve qui, de sa propre volonté, impose une condition beaucoup plus singulière à ceux que le hasard ou le choix fait aborder dans son port. Obligés de partager le lit de la dame, s’ils savent profiter des avantages que leur offre une pareille situation, ils obtiendront avec la possession de la veuve sa main et tous ses biens. Dans le cas contraire, ils perdent leur vaisseau et son chargement, et repartent sur-le-champ avec un cheval et une somme d’argent qu’on leur fournit pour retourner chez eux. Peu effrayés d’une pareille épreuve, beaucoup ont tenté l’aventure, tous ont succombé; car, à peine dans le lit, ils s’endorment d’un profond sommeil, d’où ils ne se réveillent que pour apprendre le lendemain que la dame plus matinale a déjà fait décharger le navire, et préparer la monture qui doit reconduire chez lui le malencontreux prétendant. Aucun n’a été tenté de renouveler une entreprise si chère, et dont le mauvais succès a découragé les plus vifs aspirants. Le seul Gianetto (c’est dans la nouvelle le nom du jeune Vénitien) s’est obstiné, et après deux premières déconvenues, il veut risquer une troisième aventure: son parrain Ansaldo, sans s’inquiéter de la perte des deux premiers vaisseaux dont il ignore la cause, lui en équipe un troisième, avec lequel Gianetto lui promet de réparer leurs malheurs. Mais épuisé par les précédentes entreprises, il est obligé pour celle-là d’emprunter à un juif la somme de dix mille ducats, aux mêmes conditions que celles qu’impose Shylock à Antonio. Gianetto arrive, et, averti par une suivante de ne pas boire le vin qu’on lui présentera avant de se mettre au lit, il surprend à son tour la dame qui, fort troublée d’abord de le trouver éveillé, se résigne cependant à son sort, et s’estime heureuse de le nommer le lendemain son époux. Gianetto, enivré de son bonheur, oublie le pauvre Ansaldo jusqu’au jour fatal de l’échéance du billet. Un hasard le lui rappelle alors; il part en diligence pour Venise, et le reste de l’histoire se passe comme l’a représenté Shakspeare. On conçoit aisément la raison et la nécessité des divers changements qu’il a fait subir à cette aventure; elle n’était cependant pas tellement impossible à représenter de son temps sur le théâtre qu’on ne puisse croire qu’il a été induit à ces changements par le besoin de donner plus de moralité à ses personnages et plus d’intérêt à son action. Aussi la situation du généreux Antonio, la peinture de son caractère si dévoué, courageux et mélancolique à la fois, ne sont-elles pas l’unique source du charme qui règne si puissamment dans tout l’ouvrage. Les lacunes que laisse cette situation sont du moins si heureusement remplies qu’on ne s’aperçoit d’aucun vide, tant l’âme est doucement occupée des sentiments qui en naissent naturellement. Il semble que Shakspeare ait voulu peindre ici, sous leurs différents points de vue, les premiers beaux jours d’un heureux mariage. Le discours de Portia à Bassanio, au moment où le sort vient de décider en sa faveur, et où elle se regarde déjà comme son heureuse épouse, est rempli d’un abandon si pur, d’une soumission conjugale si touchante et si noble à la fois, que son caractère en acquiert un charme inexprimable, et que Bassanio, prenant dès cet instant la situation supérieure qui lui convient, n’a plus à craindre d’être rabaissé par l’esprit et le courage de sa femme, quelque décidé que soit le parti qu’elle va prendre l’instant d’après; on sait maintenant que, le moment de la nécessité passé, tout rentrera dans l’ordre, et que les grandes qualités qu’elle saura soumettre à son devoir de femme ne feront qu’ajouter au bonheur de son mari. Dans une classe subordonnée, Lorenzo et Jessica nous donnent le spectacle de ce tendre badinage de deux jeunes époux si remplis de leur bonheur qu’ils le répandent sur les choses les plus étrangères à eux-mêmes et jouissent des pensées et des actions les plus indifférentes, comme d’autant de portions d’une existence que le bonheur envahit tout entière. Cet entretien de Lorenzo et de Jessica, ce jardin, ce clair de lune, cette musique qui prépare le retour de Portia, de Bassanio, et l’arrivée d’Antonio, disposent l’âme à toutes les douces impressions que fera naître l’image d’une félicité complète, dans la réunion de Portia et de Bassanio au milieu de tous les amis qui vont jouir de leurs soins et de leurs bienfaits. Shakspeare est presque le seul poète dramatique qui n’ait pas craint de s’arrêter sur le tableau du bonheur; il sentait qu’il avait de quoi le remplir. L’invention des trois coffres, dont l’original se trouve aussi en plusieurs endroits, existe, à peu près telle que l’a employée Shakspeare, dans une autre aventure des Gesta Romanorum, si ce n’est que la personne soumise à l’épreuve est la fille d’un roi de la Pouille qui, par la sagesse de son choix, est jugée digne d’épouser le fils de l’empereur de Rome. On voit par là que ces Gesta Romanorum ne remontent pas précisément aux temps antiques. Le caractère du juif Shylock est justement célèbre en Angleterre. Cette pièce a été représentée avant 1598. C’est ce qu’on sait de plus certain sur sa date. Plusieurs pièces sur le même sujet avaient déjà été mises au théâtre; il avait été aussi le fond de plusieurs ballades. En 1701, M. Grandville, depuis lord Lansdowne, remit au théâtre le Marchand de Venise, avec des changements considérables, sous le titre du Juif de Venise. On l’a joué longtemps sous cette nouvelle forme.

Étonnamment, même certains médias de Corée du Sud ont compris:

South Korea media repeat anti-Semitic canards ahead of merger vote  “Jews are known to wield enormous power on Wall Street and in global financial circles,” according to a column on a South Korean news website. “It is a well-known fact that the U.S. government is swayed by Jewish capital.”

Anti-Semitic stereotypes surface in South Korean media

When is a canard not a canard? When it is “Jewish achievement!”

Samsung removes online cartoons mocking Jewish hedge fund founder

Apparemment, les Grecs aussi ont compris…


Grèce : le ministre des Finances veut détruire l’oligarchie

Référendum grec : BHL montre son vrai visage

JEWISH “DEMOCRACY”: GREEK REFERENDUM INVALID

Crise grecque: une conspiration des Rothschilds et des sionistes

90% des Grecs estiment que les Juifs ont trop de pouvoir dans la finance

90 % des Grecs estiment que les juifs ont « trop de pouvoir dans le monde des affaires »

JEWS FURIOUS ABOUT GREEK REFERENDUM

Why is Greece the most anti-Semitic country in Europe?

Israel’s lesson to Greece

Politician who said Jews don’t pay tax appointed as Greece’s defense chief

Juifs : pourquoi tant de haine ? Du Nouveau Testament à Goebbels en passant par Shakespeare et même Marx, pourtant d’origine juive, les mêmes clichés ont participé à l’extension de la calomnie.

Ce n’est pas la première fois que la présidente de l’Argentine a des problèmes avec cette communauté…

Argentine Jews reject any dialogue with Iran in bombing

Nisman et Israël battus à plate couture dans leur guerre contre l’Argentine

La présidente argentine a déchu de leur nationalité les soldats sionistes qui participent aux massacres de Gaza. Qu’en est-il en France?

Argentina’s foreign minister quits AMIA Jewish center for blocking joint bombing probe

Rattled by Nisman death, spy chief flees Argentina

Adrian Salbuchi on the Power shift in Latin America

VIDEO – David Duke and Adrian Salbuchi on Argentina TV

Argentina to declassify all intel on Israeli Embassy bombing

Court clears Argentina president in Iran ‘cover-up’

La présidente argentine a déchu de leur nationalité les soldats sionistes qui participent aux massacres de Gaza. Qu’en est-il en France?

Alberto Nisman was a ‘scoundrel,’ Argentinian Cabinet chief tells reporters

Prosecutor claims Argentina’s president hid Iran role in 1994 bombing Alberto Nisman accuses Cristina Fernández of ‘fabricating the innocence of Iran’ over blast at Jewish community center offices that killed 85 people

L’Argentine a bien compris qu’elle a échappé de justesse à un putsch « orange » – rebondissement de l’affaire Nisman

Jewish Argentine journalist confirms that Nisman was a fraud

Argentina declassifies files on Jewish center bombing

Argentina declassifies files on Jewish center bombing Government acquiesces to investigators’ demands following murder of prosecutor probing 1994 attack

Israeli newspaper: Nisman no hero

Why slain prosecutor Alberto Nisman is no hero for Argentina – or the Jews The evidence gathered by Nisman openly contradicts his accusations, further weakening the investigation into the 1994 bombing of the Buenos Aires Jewish center.

Argentina’s president says she will cancel agreement with Iran on Jewish center attack Mauvaise idée!!

Argentina’s President (Kirchner) Sees Jewish Conspiracy?

Kirchner says US plotting to oust, kill her

July 2013 | Jewish ex-Argentina minister faces probe in bombing Carlos Vladimir Corach allegedly paid $400,000 to an auto mechanic who provided the car bomb that blew up AMIA Jewish center
ed note–So, an Argentine Jew is said to have paid off someone to bomb the AMIA Jewish Center in Buenos Aires in 1994 for which Iran was blamed. Argentina and Iran then sign a memorandum of understanding to open the case and investigate it and Jewish groups the world over are pissing their pants in the process?

We now know why.


Israel killed most AMIA bombers, ex-envoy to Argentina says
Jewish men look on as rescuers at bombing site - Bloomberg - July 18, 1994. 
Former Israeli ambassador to Argentina says Israel killed most people responsible for 1994 bombing.

ed note–most would view this as a diversionary statement from Israel done in the interests of making it appear that the Israeli narrative concerning ‘Iran and Hezbollah’ being responsible for the bombing of the AMIA center in Buenos Airies is more believable.
The fact is though that there may be some truth to this, as it is standard Mafia.Mossad practice to kill the perpetrators of crimes such as these in order to leave a cold evidence trail. As former Mossad Victor Ostrovsky wrote in his book The Other Side of Deception in speaking about Israel’s planned assassination of Pres. George H.W. Bush at the Madrid Peace Talks in 1992:

« Since the Mossad had all the security arrangements in hand, it would not be a problem bringing the killers as close as they wanted to President Bush and then staging his assassination. In the ensuing confusion, the Mossad people would kill the ‘perpetrators,’ scoring yet another victory for the Mossad. With the assassins dead, it would be difficult to discover where the ‘security breach’ had been, except that several countries involved in the conference, such as Syria, were regarded as countries that assisted terrorists. »

A Match To Remember For many Jews, today’s World Cup match between Argentina and Iran is far more than a soccer game — it’s a chance to remind the world of the deadly 1994 AMIA terror bombing.

Jews Put Spotlight on 1994 Terror Bombing at Iran-Argentina World Cup Match

L’Argentine accuse Israël de dissimuler des informations sur les attentats de Buenos Aires 

Pro-Israeli organizations in Argentina irked by Tehran-Buenos Aires bid

Iran pact slammed at AMIA commemoration

US lawmakers call for penalizing Argentina over Iran ties

Argentine president defends AMIA Memorandum with Iran

Israel launches ad campaign in Argentina to mark 1992 embassy bombing

Lest We Forget–Israel’s False Flags over Argentina

BREAKING: Prosecutor in Argentina Jewish center bombing found dead before hearing on Iran deal

Argentine Prosecutor Found Dead Hours Before Testimony Against President Fernandez

ADL questions timing and circumstances of Argentinian prosecutor Alberto Nisman’s death
Ils sont rendus complotistes maintenant? MDR!

Argentine president: AMIA prosecutor’s death ‘not suicide’

Enquête sur l’attentat de l’AMIA en Argentine : éclairage sur la mort du procureur Alberto Nisman Source: Entre la plume et l’enclume

Réactions juives: « complot! » « Pas un suicide! » « Le gouvernement, complice de l’Iran, l’a suicidé »
Alberto Nisman committed suicide? Let’s kill that lie Op-ed: Let nobody be fooled into thinking that the prosecutor who was about to testify against Argentina’s president chose to end his own life. And let nobody buy the second big lie now being spread: That the AMIA case has not been solved. It has. Iran was to blame  Read more: Alberto Nisman committed suicide? Let’s kill that lie

Thousands Protest ‘Suicide’ of Argentina Prosecutor Alberto Nisman Amid Terror Probe President Voices ‘Astonishment’ at Mysterious Death We’re All Nisman: Demonstrators rally against the government in Argentina after the death of prosecutor Alberto Nisman.
Les juifs sont inquiets. Le Mossad a probablement été obligé de liquider le gars parce qu’il s’était mis dans la merde et allait se faire arrêter par les méchants policiers argentins, alors valait mieux s’en débarrasser pour éviter un scandale aurait atteint une ampleur mondiale, levant le voile sur l’utilisation du false flag par Israel. Et quoi de mieux que de laisser planer le doute sur un possible assassinat par les services secrets argentins? Encore du false flag, cette fois pour éliminer un complice. Les juifs devraient comprendre que même eux et pas seulement les bons goyim sionistes, risquent d’être jetés après usages.

VIDEO – FLASHBACK 2008 – ‘Mossad Agent’ Found With Bombs, Explosives, Charged With Jewish Hate Crimes In New York City

VIDEO – FLASHBACK 2010 – ISRAEL BOMBED their OWN Embassy in London [another Mossad False Flag]Crédible? Elle sortait avec le gars bizarre du MI-6 David Shayler qui a déjà été transgenre…

VIDEO – Entretien avec Maria Poumier sur son documentaire « Amia repetita »

VIDEO – AMIA REPETITA. Le terrorisme sioniste en Amérique du Sud. Le nouveau film de Maria Poumier.
Important de s’informer sur le terrorisme sioniste en Argentine, dont on parle peu mais qui continue d’avoir un grand impact sur la politique de ce pays.

PressTV – Israel targets Argentina-Venezuela missile program

Israel angrily summons Argentina envoy over ‘truth commission’ with Iran

À ne pas manquer: la Ligue anti-diffamation du B’nai Brith contre le Jeu de la Passion dans la ville d’Oberammergau :

The Uncensored Passion of Christ
By Michael Collins Piper

You’ve heard about the “controversial” Passion Play of Oberammergau, which inspired Mel Gibson’s blockbuster film, The Passion of the Christ. Now, the uncensored and traditional rendition of the Passion Play is available in a beautiful new volume that preserves a relic of Christian history that so many enemies of Christianity would love to see buried forever.

This volume is a early 20th century English-language descriptive account of the Passion Play at Oberammergau as compiled in 1910.
UNADULTERATED

At right, the cover of The Passion Play at Oberammergau from the National Institute for Christian Solidarity — an uncensored account of the Passion Play before the ADL had it altered to meet its “political correctness” standards.

There is nothing like it available anywhere else.

It’s like reading a thrilling, colorful and epic novel.

Not only does this rendition of the play accurately reflect the traditional script of the play, but it also incorporates verbal imagery to describe what is happening in the play itself.
This volume — the traditional, uncensored rendition of the Passion Play — survives as a record of what was and what is: the Passion of the Christ that is so central to the Christian faith.
In fact, this volume is actually a more accurate rendition of the original Passion Play as it was presented from its original offering in 1634 and up until the 1980 presentation. In 1980, under pressure from Jewish critics, revisions were made in the play, laying the groundwork for additional changes in 1990 and in the “new” — even more censored — version in 2000.
The history of the play itself is quite remarkable. Presented by the townspeople of Oberammergau, a small community in Bavaria in southwestern Germany, a town of hardly more than 5,000 souls, it has been staged 40 times — every ten years (with multiple presentations on a periodic basis over several months) — since its premier on Pentecost in the year 1634.
Here’s how it began: In the middle of the Thirty Years War, after months of suffering and death from the plague, the Oberammergauers swore an oath that they would perform the “Play of the Suffering, Death and Resurrection of Our Lord Jesus Christ” every ten years. At Pentecost 1634, they fulfilled their pledge for the first time on a stage in a cemetery — above the fresh graves of the plague victims.
The production of the play became a major project for the entire village, young and old alike involved. The villagers spent vast time and energy building sets, preparing elaborate historic costumes, rehearsing their parts, making the Passion Play a community event in the grandest sense of the word: the play has had the proverbial “cast of thousands,” with as many as 2,200 people participating— almost half the people of Oberammergau.
Some who started out playing sideline roles ultimately came to play major parts themselves. Some “passed down” particular roles from father to son and mother to daughter. Every man wearing a beard in the play had to have a real beard. Participants went to great efforts to maintain their beards in preparation for the play.
As years went by, word about the play spread across Europe. Growing numbers came — almost as a pilgrimage — every time the play was presented. By the late 19th century, audience members came from around the globe. The Passion Play was emerging as a legend in its own time.
However, as the 20th century dawned, the steadfast commitment of the Oberammergauers was confronted by outsiders with an agenda all their own. Virtually all of the opposition to the Passion Play came from the outspoken leadership of Jewish circles, particularly in the United States. These critics of the Passion Play worked relentlessly to defame it.
The six hour play was last presented in 2000. The next scheduled presentations will be in the 2010 — unless, of course, the play’s critics — including Abe Foxman’s ADL — finally succeed in shutting it down altogether. In recent decades as many as 500,000 people in total have attended thevarious presentations, some 5,000 people per presentation — clearly no small venture.

Piper Michael Collins – The passion play at Oberammergau An historical introduction
By Balder, Saturday 11 July 2015. EnglishPPiper Michael Collins

Author : Piper Michael Collins
Title : The passion play at Oberammergau An historical introduction
Year : 2005
Link download : Piper_Michael_Collins_-_The_passion_play_at_Oberammergau_An_historical_introduction.zip

Had it not been for one particular event on a certain day some 2, 000 years ago, the bizarre and particularly brutal ancient Roman practice of crucifixion would have undoubtedly been forgotten. While perhaps millions died this way, it was the destruction of just one being upon the Cross that captured the attention of history. Although the crucifixion of Our Lord and Savior, Jesus The Christ, has been commemorated in countless illustrations and even film, Mel Gibson’s monumental The Passion of the Christ brought home the reality of our Lord’s last hours in a fashion unlike anything ever seen. Gibson’s film was not only a gigantic box-office smash in the United States-despite determined efforts to stop the film from being distributed-but it also was a major sensation, received favorably in all Muslim nations where Christ is revered as a prophet. In addition, when the film was screened for Christian audiences in Malaysia and in Indonesia, the world’s largest Muslim republic, The Passion of the Christ received popular acclaim. …

 

Voir aussi:

Le jeu de l’argent(v.o.a) The Secret Birth of the Federal Reserve

The merchant of Venice (Extrait fr.)

Die Rothschilds Aktien auf Waterloo – 1940 [ENG SUB]

The House of Rothschild: the Money’s Prophets

The Eternel Jew (English Sub)Jud Süss (S-T FR)

The Story Behind the Bernie Madoff Scandal – « The Gentiles did this to us! »

Autres vidéos ici

Sur ce blog:

Collection audiovisuelle et livresque de Michael Collins Piper (1960-2015)

Pourquoi les groupes occultes à la tête du monde anglo-capitaliste devaient à tout prix causer la ruine de l’Europe du Centre (Autriche et Allemagne) et de l’Europe de l’Est (pays slaves et Russie) pour maintenir leur suprématie dans l’avenir

Youtube ou ADLTube? De la suppression systématique des documentaires-biographies des représentants de la mafia juive, dont le rôle central dans le crime organisé aux États-Unis (et dans la dite « mafia russe ») doit rester un secret de polichinelle

Les milliardaires juifs et magnats des médias Haim Saban (Démocrate) et Sheldon Adelson (Républicain) en compétition pour le titre du plus grand juif fauteur de guerres mondiales, insistent qu’il faut bombarder l’Iran

Pire que la menace iranienne: la menace du boycott anti-Israël! Après la réunion secrète d’urgence organisée par le milliardaire juif Sheldon Adelson (parrain des Républicains) sur la menace que BDS représente pour les juifs, les puissants milliardaires juifs Adelson et Haim Saban (parrain des Démocrates) mettent en garde contre le « tsunami d’antisémitisme » qui suivra inévitablement la montée du mouvement BDS

Médiats juifs antijuifs? Trop de « complots juifs » dans les séries télé états-uniennes, selon l’ambassade d’Israël aux États-Unis

Encore une fois… comment le B’nai Brith peut-il parler d’une montée sans précédent de l’antisémitisme alors que personne ne critique le fait que le nouveau vice-président de la Fed est un ancien de la banque centrale d’Israël?

Médiats juifs antijuifs? Le milliardaire juif ultrasioniste Sheldon Adelson est « tout droit sorti des pages des Protocoles des sages de Sion » selon Uri Avnery, ancien membre de la Knesset et correspondant dans de nombreux médiats israéliens

Comment le B’nai Brith peut-il parler d’une montée sans précédent des sentiments « antisémites » alors que personne ne semble avoir remarqué la judéité de la nouvelle directrice de la Réserve Fédérale

Un milliardaire à la tête de l’empire médiatique de Rupert Murdoch (NewsCorp) met en garde contre la « nuit de cristal » qui vient par la gauche: le mouvement Occupy, parce qu’il s’en prend au 1% des plus riches du monde, lui rappelle « les persécutions nazies envers les juifs »

Médias juifs antijuifs? « Une affaire profondément juive », commente un journal juif au sujet de l’arrestation du milliardaire juif et « roi du fond spéculatif » Steven A. Cohen, fondateur d’un des plus importants fonds spéculatif au monde

Police anti-corruption ou anti-juive? Le grand rabbin ashkénaze d’Israël, qui remerciait Bush pour la guerre en Irak arrêté pour fraude et blanchiment d’argent

Police anti-corruption ou antijuive? Six ans de prison pour un ancien premier ministre israélien coupable de corruption, c’est pas rien…

Police anti-corruption ou anti-juive? Deux politiciens juifs de Montréal, incluant le premier maire juif de Montréal, arrêtés par l’unité permanente anti-corruption de la Sûreté du Québec

Les massmédias anti-juifs? Ils disent où va l’argent des universités

Les massmédias anti-juifs? Un Tweet d’une correspondante de la BBC à Washington réfère au pouvoir et à l’argent du lobby juif

Chavez aurait vite démasqué ce nouveau Pape argentin casher infiltré dans le monde hispanique

Un autre grand comique juif, Sheldon Adelson, qui s’autoproclame « le juif le plus riche du monde », appelle à bombarder l’Iran avec du nucléaire, donnant ainsi raison à Jack Straw

Le réseau criminalisé Netanyahou-Adelson-Romney

L’homme qui se prétend « le juif le plus riche du monde », Sheldon Adelson, donnera « tout ce qu’il faudra » pour empêcher une réélection d’Obama

Sheldon Adelson: « je suis le juif le plus riche au monde »

Ben Shalom Bernanke sacré « Personne de l’année » par le Time

Forbes Israël fait des listes de milliardaires juifs… mais aucun Rothschild n’y figure, c’est bizarre non?

Coup de filet de l’IRS contre l’évasion fiscale vers les banques israéliennes

L’administration Obama attaque Goldman Sachs

Enquêter sur Goldman Sachs serait antisémite

La crise financière attise l’antisémitisme, selon la Ligue anti-diffamation

« Nos excuses au Congrès juif, mais il y a une mafia juive. Et c’est la mafia financière… »

Chavez: Avigdor Lieberman est le « patron de la mafia »

Un Israélien à la tête du plus grand réseau de trafic humain de l’histoire des États-Unis

Israël et la traite des Blanches

Traite de personnes en Israël: un autre réseau démantelé

L’Holocauste justifierait le trafic d’organes

Blanchiment d’argent, corruption, trafic d’organes… c’est pas bon pour l’image de la communauté!

Dès 2006, Israël avait identifié la Suède comme le pays le plus antisémite au monde

Un rapport de l’ONU accuse les organisations médicales, l’armée et les rabbins israéliens de s’adonner au trafic d’organes

Abattage casher de l’économie et holocaustes des nations

Esclavagisme et holocaustes des peuples

Une croquée de plus de 50 milliards de dollars

Le Madoff de Miami, Scott Rothstein: 50 ans de prison pour un Ponzi de 1.2 milliards de dollars

Le Madoff torontois Tzvi Erez et son Ponzi de 27 millions de dollars

Un autre Madoff de Miami

Les intérêts Rothschild derrière Donald Trump

Les massmédias anti-juifs? Un Tweet d’une correspondante de la BBC à Washington réfère au pouvoir et à l’argent du lobby juif

Notre première liste d’antisémites

Seconde liste d’antisémites

« Rothschild du Nouveau Monde »: gibier de potence talmudiste, Edgar Bronfman Sr. en enfer. Son rôle dans la guerre en Irak et quelques autres de ses crimes moins connus

La montée du pouvoir financier juif Rothschild

Les grandes fortunes familiales qui contrôlent la finance et les affaires (trombinoscope)

Qui contrôle les États-Unis?

Qui contrôle la Réserve fédérale américaine?

Qui contrôle Goldman Sachs?

Qui contrôle le Council on Foreign Relations?

Qui contrôle les médiats?

Médias juifs antijuifs? « Une affaire profondément juive », commente un journal juif au sujet de l’arrestation du milliardaire juif et « roi du fond spéculatif » Steven A. Cohen, fondateur d’un des plus importants fonds spéculatif au monde

Ben Shalom Bernanke sacré « Personne de l’année » par le Time

Forbes Israël fait des listes de milliardaires juifs… mais aucun Rothschild n’y figure, c’est bizarre non?

Coup de filet de l’IRS contre l’évasion fiscale vers les banques israéliennes

L’administration Obama attaque Goldman Sachs

Enquêter sur Goldman Sachs serait antisémite

La ligue de diffamation « couvrirait les malversations de l’élite financière »

Les grandes fortunes familiales qui contrôlent la finance et les affaires

The New Babylon: extraits

Le terme « Shylock » sera retiré de la loi en Floride

Des leaders nés!

Réunion Bilderberg 2010

Contre le ZOG: À quand un mouvement « Un-Occupy »? Que les forces d’occupation se retirent

« Au moins 139 des 400 plus grands milliardaires sont juifs » Non seulement ils l’admettent, ils le proclament!

Rupert Murdoch dénonce la « guerre contre les Juifs »

Mafia juive: L’éditeur en chef du Jewish Chronicle: « Pourquoi j’aime Rupert Murdoch »

Chavez menacé par Israël

Chavez n’est plus: les nationalistes et les socialistes du monde entier savent à qui profite la mort de ce grand homme

La surclasse internationale

Enron aussi?

Les zaffaires zont bonnnes…

Les rois du crime organisé, c’est pas les Italiens…

Les nazis ont fait la vie dure aux Rothschild, confisqué leurs avoirs

Affaire Vivendi: Edgar Bronfman Jr évite de peu la prison

Le jeu des devinettes: qu’ont en commun Al Capone et la contrebande d’alcool durant la prohibition, Meyer Lansky et l’armement de tsahal, Jack Ruby et l’assassinat de JFK, la production d’anthrax à Grosse-Ile au Québec et la Seconde guerre mondiale, John McCain et Rupert Murdoch, la guerre contre le nationalisme québecois et le nouveau chef des finances du parti Libéral canadien?

Plus canadien que les Canadiens: Reichmann roi de l’immobilier

Arnaque à la Shoah de plus de 57 millions de dollars

Helen Thomas: « Le Congrès, la Maison Blanche, et Wall Street appartiennent aux sionistes »

Gilad Atzmon: Il n’est pas de business plus juteux que le Shoah Business

Fraude totalisant près de 7 millions$ : l’arnaque shoatique plus claire que jamais

Le racket de l’Holocauste

Le terme « Shylock » sera retiré de la loi en Floride 

Derrière la tragédie du 11 septembre et la guerre contre le terrorisme

11 septembre et tout le reste: c’était pas les musulmans!

Jérusalem occupée par l’anti-Christ

Jésus-Christ contre l’ethno-ploutocratie israélite

De l’anti-judaïsme classique

Aveugle synagogue

Avant qu’Hitler ne fût…

De la séparation

 

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.

By sparlaxy.de