À la suite de l’affaire Epstein et des récents troubles de la présidence Trump, le FBI rend public son dossier sur Roy Cohn, le fameux bras droit de Joe McCarthy et mentor de Roger Stone et Donald Trump

Nous parlions abondamment des sinistres Roy Cohn et Roger Stone en lien avec Trump dans nos précédentes chroniques (ici et ), or voilà que le FBI surprend tout le monde en divulgant ses dossiers sur Roy Cohn, ajoutant ainsi sa petite contribution aux attaques contre le président Trump de même qu’au scandale Epstein. Le tout se trouve sur le compte Twitter du FBI, rien de moins.

 

Il pourrait cependant très bien s’agir d’une tentative du FBI de donner de la traction au mouvement pour la destitution de Trump. Le plus grand danger ici, selon nous, serait d’envisager un président Mike Pence comme une meilleure option… Tout indique au contraire qu’avec Mike Pence à la présidence des États-Unis, le monde verrait se déchaîner le christianisme sioniste le plus rétrograde, délirant et apocalyptique qui soit. Guerre contre l’Iran assurée, donc. Et déclenchement probable d’une grande guerre mondiale débutant au Proche-Orient, dans laquelle certains voudraient voir l’ « Armageddon », la « Fin des Temps ».

 

 

READ IT: FBI releases file on Trump political mentor Roy Cohn – Raw Story

 

FBI releases file on Trump’s late lawyer Roy Cohn

 

FBI release files on Donald Trump’s former lawyer and mentor Roy Cohn | Daily Mail Online

 

FBI released files on allegations of bribery against Roy Cohn – Business Insider

 

 

 

Sur ce blog:

Alors que le président des États-Unis claironne la théorie du complot, certains voient la propagation de cette théorie particulière comme étant en soi un complot, une vaste manipulation, résultat d’un brouillage de piste professionnel conçu par les criminels eux-mêmes

De nombreux recoupements possibles entre les travaux récents de Whitney Webb sur l’affaire Epstein et ceux de plus longue date du regretté Michael Collins Piper sur la domination juive sur les États-Unis

Lew Wasserman, autrefois roi d’Hollywood: ses liens avec l’industrie du divertissement, le pouvoir politique, la mafia. Probablement l’homme le plus puissant à Hollywood pendant plus de 20 ans. Il a tout de même personnellement sélectionné l’acteur minable Ronald Reagan pour diriger le syndicat des acteurs d’Hollywood et plus tard devenir le candidat présidentiel des Républicains…

La « dissidence » à la Maison-Blanche ? (Retour au bercail?) L’antisémitisme du faux fasciste Trump: un leurre au service d’Israël et des intérêts Rothschild qui l’ont sorti de sa banqueroute (comme pour Churchill)

En Israël, la pègre juive dite « russe » favorise le sionisme le plus extrémiste, représenté par Avigdor Li(e)berman, leader du daech judaïque (« Jewish ISIL »)

La guerre psychologique permanente sur tous les fronts comme nouvel état des choses

Mise au point sur les chèvres de Judas: des relations très éclairantes de Malachi Martin, agent sioniste dans les coulisses de Vatican 2, avec les ennemis de Michael Collins Piper et de Willis Carto (Liberty Lobby, The Spotlight, l’ancien IHR, etc.). Malachi Martin était un ami mutuel et un collaborateur des agents de la CIA William F. Buckley et E. Howard Hunt. Malachi Martin a combattu les opérations de Carto en finançant les multiples procès de Hunt et de l’IHR sous contrôle de Weber (un proche ami des agents de la CIA Andrew E. Allen et Jared Taylor) contre Liberty Lobby et The Spotlight

Rappel sur les liens de l’ancien dictateur du Panama Manuel Noriega avec le Mossad et la CIA. Autre exemple révélateur du soutien sioniste et américain aux dictateurs anti-révolutionnaires et de l’entraînement des Contras (IRAN-CONTRA) après la Seconde Guerre mondiale.

La récente manifestation du « syndrome de Jérusalem » de Trump met en évidence, avant tout, la puissance des sionistes chrétiens, évangéliques ou autre, aux États-Unis

Le Nouveau Monde, Nouvel Israël? Sion en Amérique : la Maison blanche plus que jamais sous influence de la secte dominioniste. Ce puissant mouvement religieux et politique de droite voit en Trump le prophète devant accomplir le glorieux destin de l’exceptionnalisme états-unien

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.