Des milliardaires et des firmes privées de technologies et de santé publique liées au Mossad et à la CIA tirent profit des tueries de masse en pratiquant l’espionnage et le profilage orwellien de la population à son insu. Toujours sous le même prétexte sécuritaire, non plus seulement contre le terrorisme mais dans ce cas-ci pour soi-disant contrer, voire prévenir les tueries de masse.

 

Un tel contrôle orwellien des populations n’est pas nouveau (voir par exemple la connexion CIA-Facebook), il ne fait que prendre une nouvelle forme et trouver une nouvelle source de légitimation. Peu de gens comprennent qu’il s’agit bien d’une guerre perpétuelle menée contre toutes les populations par ce que des certains appellent « l’État profond », terme vague et général, utilisé habituellement pour éviter de devoir nommer les noms des personnes impliquées. Comme d’autres avant elle (nous pensons notamment à Michael Collins Piper), la journaliste récemment primée Whitney Webb est justement en mesure de nommer les noms, et c’est ce qui rend son travail si précieux. Et comme toujours son travail vient confirmer ou du moins corroborer ce que d’autres avant elle avaient déjà pointé du doigt (et notamment en direction d’Israël…).

Comment la CIA, le Mossad et « le réseau Epstein » exploitent les fusillades de masse pour créer un cauchemar orwellien   À la suite d’une autre fusillade de masse ou d’une autre crise catastrophique, des « solutions » orwelliennes vont être imposées à un public américain effrayé par un réseau d’influence très organisé, pas seulement autour de Jeffrey Epstein, mais d’une litanie de crimes et d’une histoire effrayante de plans pour écraser la dissidence interne aux États-Unis.

How the CIA, Mossad and “the Epstein Network” are Exploiting Mass Shootings to Create an Orwellian Nightmare  Following another catastrophic mass shooting or crisis event, Orwellian “solutions” are set to be foisted on a frightened American public by the very network connected, not only to Jeffrey Epstein, but to a litany of crimes and a frightening history of plans to crush internal dissent in the United States. (by Whitney WEBB)


Le Procureur Général des États-Unis, William Barr, annonce officiellement le programme orwellien Pré-Crime

With Little Fanfare, William Barr Formally Announces Orwellian Pre-Crime Program

 

Did Bill Barr Call His Shot? Unanswered Questions about FBI’s Foreknowledge of the El Paso Shooting By Whitney Webb William Barr’s warning that a “major incident” could occur “at any time” and “galvanize public opinion” around the unpopular encryption back-door policy he has been seeking seems to have come true in the weeks since the attorney general made those statements.

Sur les dangers liés aux algorithmes et à leur exploitation en vue d’un plus grand contrôle des populations, voir par exemple ce gentil petit documentaire en 5 parties All Hail the Algorithm, disponible en version originale anglaise et avec sous-titres français. Le documentaire The Great Hack (Netflix, 2019), sur le scandale de Cambridge Analytica, touche certains aspects du même problème, notamment dans la partie concernant la collecte d’algorithmes et leur utilisation en vue d’opérations de guerre psychologique, que ce soit dans un contexte militaire ou politique.

 

Plus d’articles de Whitney Webb sur ce blog:

Encore un peu d’information du FBI sur les Israéliens dansants. Pas de preuve fumante mais un pattern prouvé et reconnaissable de manipulation du terrorisme comme stratégie géopolitique.

De nombreux recoupements possibles entre les travaux récents de Whitney Webb sur l’affaire Epstein et ceux de plus longue date du regretté Michael Collins Piper sur la domination juive sur les États-Unis

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.