L’ère du conspirationniste idiot utile: l’influence cachée de la droite et des sectes à l’intérieur du mouvement dit « de vérité »

La crise du covid a accentué un clivage psychologique et social autour de la question de l’autorité de la science médicale. L’ultimatum a été posé ainsi: « ou bien vous vous soumettez aveuglément à l’autorité de la science ou bien vous rejoignez le monde miteux et hors la loi des sectes et autres rebelles antisociaux plus ou moins dangereux ». On nous force à choisir entre ces deux options comme s’il n’y avait d’autre possibilité, or le simple bon sens permet de voir qu’il existe quantité d’autres possibilités. Ce choix qui nous est imposé promet de créer davantage de problèmes, puisque les deux positions alternatives (Science monolithique vs Sectes fanatiques) sont mensongères, dès lors le choix est vicié à la base.

Nous avons discuté précédemment de la récupération du conspirationnisme (antivax ou autre) à des fins politiques et économiques: politiquement droitistes (nationalistes ou impérialistes), culturellement théocratiques et économiquement antisociales (capitaliste prédateur). Cela s’intègre dans le projet de récupération des religions, surtout des organisations chrétiennes, et des sectes en général par la droite politique et des grandes fortunes capitalistes industrielles, tel que commandé par le Pentagone après la Seconde Guerre mondiale pour assurer l’hégémonie du modèle économique américain. L’influence sectaire sur le conspirationnisme n’est en quelque sorte que la mise à jour, à l’ère d’internet, de ce vieux programme de récupération de la religion par des groupes intérêts politiques et économiques au service du gouvernement américain, plus particulièrement la Défense. Les sectes et les religions sont ainsi devenues de plus en plus des outils de manipulation psychologique et de « destruction créative » sociale pour des groupes de l’ombre et leur agenda politique et économique. Peu de gens se questionnent sur l’origine réelle des intox droitistes (anti-« théorie critique », anti « marxisme culturel », anti-woke, anti-antiraciste, anti-antifa) circulant sur les réseaux sociaux. Dans l’arène politique, ce sont souvent des sionistes comme le gouverneur de Floride Ron DeSantis ou le sénateur Rand Paul (fils du célèbre Ron Paul) qui attirent l’attention visiblement pour diriger le mouvement patrite ou dit « de vérité ». Le néocon sioniste DeSantis a passé une loi interdisant le boycott d’Israel (BDS), il milite pour toutes les causes antisociales (anti-communistes) et spécialement anti-gouvernement cubain. DeSantis propage l’obsession anti-woke, anti-LGBTQ, accusant les éducateurs de faire du « grooming » s’ils parlent d’orientation sexuelle (idée débile reprenant le délire de Qanon, qui accusait les démocrates progressistes d’être globalement pédophiles, or on sait maintenant que QAnon a été conçu par le même État profond qu’il prétendait dénoncer). C’est effrayant de voir comment la lutte contre les restrictions sanitaire et la vaccination obligatoire a fini par donner comme crédit à cet homme très louche (probable atout de la CIA, selon ce qu’on peut voir de son historique militaire plein de trous, exactement comme Buttigieg). DeSantis passe maintenant pour un héros libertarien du mouvement trumpien mais en mode ouvertement néocon et sioniste, comme l’expliquent Abbie et Robbie Martin dans leur récente émission de Media Roots Radio.

 Joe Rogan Endorses De Santis De Santis reçoit l’appui de l’animateur-désinformateur de la CIA Joe Rogan, qui a invité le désormais célèbre Dr Malone dans une entrevue aujourd’hui légendaire, le jour du nouvel an 2022, le célèbre Joe Rogan. On peut dire que Joe Rogan est sioniste car il a invité un néocon apologiste d’Israel juste après avoir invité Abbie Martin au sujet de sa lutte épique pour BDS en Georgie (où il a été interdit) et contre l’obligation de loyauté envers Israël imposée aux politiciens et gens du gouvernement dans certains États. De même, De Santis reçoit l’appui de Jason Bermas, un ancien protégé d’Alex Jones qui doit sûrement se rappeler la grande dette qu’il a envers lui. Bermas a participé à l’équipe de Loose Change, célèbre docu amateur sur le 9/11. Il fait partie de ceux qui ne parlent jamais du CNP, alors qu’ils n’ignorent pas son existence, mais qui vont tout de même dénoncer Elon Musk, Peter Thiel, ces prétendus héros de la mouvance de droite conspi anti-woke. Il se bat à grands cris contre le technofascisme, vax obligatoire, Big Pharma, Bilderberg… Mais il présente Bolsonaro, grand ami des Américains, comme un héros de la lutte contre la tyrannie médicale globale. Misère… On dirait que le mouvement « truther » actuel est monté exprès pour mettre en vedette certains des pires sionistes radicaux droitiers qu’on trouve dans le paysage politique international !  Ce mouvement est piloté par les pires forces droitières sionistes de l’échiquier politique, il sert leurs intérêts et tout cela sent très mauvais. Comme des rongeux de balustres qui se cachent derrière la religion, qui s’en servent pour défendre d’autres intérêts, eux se cachent derrière le mouvement de «  »résistance à la tyrannie » qui est bien souvent un joli mot pour dire combattre comme des ennemis de l’humanité à exterminer tous ceux qu’ils voient comme « communistes » c’est-à-dire tous ceux qui ne sont pas avec eux dans leur volonté de fusion de la droite religieuse avec le pouvoir politique et économique. La technocratie médicale voire la crise globale pandémique ont pu été lâchés volontairement sur le monde par les forces de droite qui savent très bien, comme de parfaits escrocs, comment récupérer la grogne populaire anti-gouvernement, puisqu’ils manient parfaitement la rhétorique populiste. Ces « héros » de la lutte contre la tyrannie médicale globale et du wokisme comme Bolsonaro et DeSantis sont aussi pro-Trump, comme le sont d’ailleurs les conférences de médecins new age droiters antivax pro-Trump, aux côtés de David Icke, du général Flynn… Comble de la contradiction: c’est le président Trump lui-même qui a rendu possible l’opération Warpspeed et la vaccination ! 

Un autre exemple dans la série des sionistes devenus de grands héros de la lutte anti-« dictature sanitaire »: Glenn Beck! Un des pires de tous. Ça fait plus d’une dizaine d’années qu’il sort un discours conspi anti-NWO, anti-Soros, de limited hangout (divulgation limitée), d’abord sur FOX news puis ailleurs, discours servant en fait uniquement les intérêts de la droite, puisque le blâme est toujours mis sur la gauche… C’est un grand ami de Bibi Netanyahu : il le présentait comme modèle à suivre à son émission. (Surtout à l’ère du président Obama, car à ce moment les liens se sont resserrés fortement entre les sionistes et la droite religieuse et conspi américaine, unis dans leur haine d’Obama le « radical communiste » LOL.)

The Bilderberg hype. Peddling sensationalism and manufacturing dissent. Some thoughts.

RE: « PATRIOT OF THE WEEK GLENN BECK TAKES ON THE W.E.F. AND KLAUS SCHWAB »

Quand je vois que les propagandistes néocons sionistes habituels sont déjà prêts à aller en guerre contre Schwab et Bourla, je me demande où est-ce qu’on est en train de nous mener en bateau. Non pas que j’apprécie Schwab et Bourla, mais je me demande ce que les sionistes nous préparent là et si ce pdg juif de Pfizer ne fait pas un peu exprès, si ça n’est pas une op.

-Bourla op mondialiste onusienne

-récupérée par le sionisme néocon des Tucker Carlson et Glenn Beck…

Glenn Beck est un grand promoteur de la théorie du complot du Great Reset et du transhumanisme. C’est du limited hangout très limité, mais en plus ça sert clairement un agenda mystérieux (la question est quel agenda exactement? pas clair) car les médias et les sionistes comme Glenn Beck ou Tucker Carlson ne propageraient pas cette théorie si celle-ci allait en sens contraire de leurs intérêts! Pensez-y!

 Transhumanism | Glenn Beck and Robert Malone

 Voyez ici Glenn Beck a invité Robert Malone pour répandre sa théories sur le World Economic Forum et le transhumanisme qui passerait par la porte d’entrée des vax ARNm. C’est exactement la même bouillie pour les chats qu’on lit partout sur internet à gauche et à droite dans la dissidence, les réseaux sociaux et les médias alternatifs. C’est toujours le même discours et il très souvent répété et diffusé TEL QUEL dans les grands médias par des agents désinformateurs notoires alliés ouvertement au sionisme, comme Tucker Carlso et Glenn Beck. Ça ne veut pas dire que out est faux, mais ça devrait vous mettre sur vos gardes, vous devriez être en train de vous demander où est l’arnaque dans cette histoire, et à quel moment vous vous êtes faits avoir par leur propagande, où sont les mensonges et les déformations dans ce paquet de vérités génériques diluées répandues par Malone.

 En tout cas, si ça n’éveille pas la méfiance, alors on a officiellement affaire à des cerveaux morts ou carrément des têtes vides…

 Glenn Beck ce légendaire débile de l’époque Obama, grand ami perso de Bibi Netanyahou, qui accusait Obama de tous les maux, le présentant comme un communiste qui allait imposer le NWO avec l’aide des pays communistes, de l’Iran, etc! Il invitait carrément Bibi à son émission durant la présidence Obama pour bitcher le gouvernement « communiste » d’Obama l’antichrist, son abandon d’Israel, etc. C’est la même chose que le Tea Party or quantité de conspirationnistes ont adhéré aveuglément aux conneries droitistes du Tea Party, ces manifestants manipulés idiots utiles des grands capitalistes de Wall Street qui financent ces opérations astroturf droitistes.

 Voir ici la couverture du dernier livre de Glenn Beck édité par Simon and Schuster (rien que ça?!)

 Dénonciation du « Great Reset », George Soros, Klaus Schwab et ses fachos…

 Ça n’inquiète vraiment personne de voir ce discours repris intégralement et diffusé massivement par les pires désinformateurs sionistes, comme Glenn Beck, gâce aux plus grandes maisons d’édition du courant central (mainstream)?

 Moi qui croyait que ce discours était banni, censuré car trop dérangeant… On voit que cette prétendue « censure » permet à certains qui savent tirer leur épingle du jeu de se mettre en vedette comme « diseurs de vérité » et ainsi gagner en crédibilité, voire devenir encore plus crédibles que les grands médias (pensons seulement aux millions de vues de l’entretien du Dr. Malone sur les ondes de Joe Rogan). La « censure » un peu suspecte de ce discours réussit à met en valeur une vieille propagande droitiste, creuse et générique, servant des intérêts douteux, comme les sionistes alliés à la droite conservatrice, religieuse, voire libertarienne.  C’est un fait connu des experts : la censure est recherchée exprès par ces propagandistes de droite pour faire contraster leur fausse lumière libératrice sur un fond de noirceur oppressante. Comme dans le film La Matrice, Sion est la ville des libérés de la Matrice… Pour être pris au sérieux comme « diseur de vérité » il faut bien entendu créer au préalable une impression de censure comme preuve de « rebellitude authentique », car sans elle, pas de crédibilité aux yeux des « patriotes » les plus « avertis » (LOL).

 Un médecin américain, Vladimir Zelenko, avait prophétisé l’année dernière que deux milliards de personnes périraient des effets d’une vaccination mondiale. L’homme suggère aujourd’hui que ceux qui ont encouragé à la vaccination contre le Covid-19 devraient être « exécutés ». Le média complotiste Vivre Sainement s’est empressé de relayer ces propos (source : Conspiracy Watch/Twitter, 30 mai 2022).

🇺🇸 Vladimir Zelenko suggère que ceux qui ont encouragé à la vaccination contre le #Covid_19 devraient être « exécutés ».

L’année dernière, il prophétisait que 2 milliards de personnes périraient à cause du vaccin dans l’hypothèse où tout le monde se ferait vacciner ⤵️ https://t.co/IdqEKKWJVH pic.twitter.com/O5AxeexfRz

 Voilà où ça nous mène de suivre les chèvres de Judas, les traîtres meneurs-influenceurs, agents provocateurs, véritables pousse-au-crime dont la mission consistait à nous emmener sur la voie de la révolte violente, de l’assassinat, du lynchage, du terrorisme, de la guerre civile, pour faire des truthers une menace pour la société et pour la paix. Faire des truthers une menace objective même si cette menace peut également, par ailleurs, être très exagérée dans le discours médiatique et la perception du public. Le problème n’est pas que dans l’appel à la violence objective physique et meurtrière, il est également dans la rhétorique qui y mène, dans le discours vengeur de milliers de conspis, surtout les conspis antivax exacerbés par la dernière vague pandémique, qui rapportent bien souvent des idées venant d’articles un peu douteux qu’ils ont lu sans réelle compréhension, sans réelle formation scientifique pertinente au sujet.  L’exemple de Zelenko et ses supporteurs montre que des conspis convaincus d’avoir tout compris sont dangereux à la fois pour leur cause et pour la société.

D’autres prétendus héros des conspis sont directement et plus ou moins intensément reliés à Jeff Epstein et Ghislaine Maxwell, c’est le cas par exemple d’Elon Musk et RFK Jr. Mais à l’arrière-plan, on trouve souvent à l’origine des sectes de la CIA, plus ou moins proches des sionistes, comme la secte Moon (fasciste religieux), Falun Gong (anti-communiste chinois), les Mormons (libertarien anti-gouvernement), l’Église de scientologie (idem), etc. Le Council for National Policy, organisation politique et think tank moins connu que le Council on Foreign Relations mais non moins influent, travaille avec les groupes religieux-sectaires dans un objectf commun de propagande droitiste. Pratiquement toute la droite américaine en fait partie. Le CNP a été fondé par un chrétien évangélique sionist très influent, Tim LaHaie (proche de la pensée de Pat Robertson), sur la ligne de l’organisation conspirationniste John Birch Society, créée par de puissants intérêts corporatistes et par des jésuites et d’autres fanatiques chrétiens de droite.  Le président Trump fut typiquement le président rêvé par la JBS, d’Infowars et de FOX, un peu comme le fut avant lui le candidat présidentiel Barry Godwater. Le CNP fut intimement impliqué dans les opérations Contras, des escadrons de la mort en Amérique latine au service du Pentagone dans sa « lutte contre le communisme international », comme le révéla le scandale Iran-Contra (qui dévoila également l’existence d’une liste de dissidents, Maincore, visant à établir leur profil psychologique, un peu comme Cambridge Analytica des décennies plus tard). Les Contras étaient financés par la CIA avec de l’argent sale de la drogue, de la prostitution, le trafic de personnes et pire encore. Selon de nombreuses auteurs, incluant Victor Ostrovsky, Michael Collins Piper et Andrew et Leslie Cockburn, l’État d’Israël a repris plus tard le contrôle de l’entraînement des Contras (de même que des moudjahidines, dont certains éléments se retrouvèrent plus tard à constituer Al-Qaida); cela à la même époque où Israël et la diaspora sioniste opéra son virage droitier, voire extrême-droitier, tel qu’exposé dans maints articles de ce blog.

Josh Reeves a documenté il y a dix ans l’influence du Council for National Policy à l’intérieur même du mouvement dit patriotique ou nationaliste américain, voire du mouvement « de vérité » post-9/11, beaucoup plus récent. Plus récemment, il débusquait dans The Spellcasters (15$US) l’influence scientologique qui imprègne la quasi totalité du mouvement dit « de vérité ». Ce qui lui a valu d’être mis au ban d’internet, son travail étant presque introuvable sur les moteurs de recherche google ou youtube. Ces connexions vont bien plus loin encore que les célèbres scientologues ou parascientologues ou ex-scientologues que sont Louis Farrakhan, Jim Marrs, Alex Jones, Oliver Stone. Il faudrait ajouter à cela l’OTO (voir Crowley), qui est influencé par la scientologie au moins depuis l’infltration de l’agent du renseignement militaire de la Marine du nom de L. Ron Hubbard. Sur ce blog, nous avons pointé du doigt l’influence de l’OTO dans la mouvance Trump, or il s’agissait vraisemblablement d’un paravent de plus pour la scientologie, d’autant plus que Trump lui-même a des liens très significatifs avec ce groupe. Ce blog a également documenté l’influence et l’infiltration de groupes nationalistes par des scientologues, souvent pour le compte de la CIA mais surtout d’Israel et du Mossad, comme le soulignait Michael Collins Piper depuis le début des années 1980, et surtout en référant à l’exemple de la destruction de l’IHR qui est du ressort de sa propre expérience personnelle (voir le document Coup d’État, de Michael Collins Piper, disponible sur balderexlibris). 

 Josh Reeves: The Spellcasters vesves Scientology

Josh Reeves-The Spellcasters Preview-Scientology and The « Truth Movement » Section One.

Josh Reeves-The Spellcasters-1947-Preview

Josh Reeves 2-1-20 This is War (Sur le livre « Comment Trump a sauvé la scientologie » écrit par un « spin doctor » scientologue)

Le plus important documentaire de Josh Reeves, sur le Council for National Policy

The Secret Right Volume One

Sur les liens d’Alex Jones avec le CNP, Joel Skousen (CNP) et Phyllis Schlafly (CNP et scientologue)

Exposing Alex Jones and the CNP Part 1 (RIP Charlotte Iserbyt)

Exposing Alex Jones and the CNP Part 2

Exposing Alex Jones and the CNP Part 3

Quelques recherches complémentaires sur la droite religieuse par Jon Swinn (Expose the Enemy)

The Religious Right Revealed Pt1 – Expose the Enemy


The Religious Right Revealed Pt2 – Expose the Enemy 

The Religious Right Revealed Pt3 Expose the Enemy

Le conspirationnisme sous contrôle:

Le super sioniste antisocial « libertarien » Ron DeSantis est considéré comme un héros du côté des obsessifs antivax et anti-restrictions pseudo-covidiques. Il s’est fait prendre en photo aux côtés d’un Chabad Loubavitch Dr Zelenko, qui tenait récemment, dans un article très lu, des discours radicaux contre la vaccination anti-covid et l’influence des grosses familles riches sur les politiques sanitaires et Big Pharma. Il semble que ce sont de plus en plus les pires sionistes (comme le « libertarien » Rand Paul) qui prennent le contrôle de ce mouvement miteux et sectaire. Récemment, Owen Shroyer d’Infowars (récemment coincé comme petit joueur agitateur des émeutes du 6 janvier au Capitole) faisait la promotion de ce texte incendiaire écrit par Zelenko. Ce dernier fait entre autre la promotion des (7) lois de Noé… un programme radicalement antichrétien introuvable dans la Bible. Écouter:

John Brisson: Chabad Adherent « The Great » Dr. Vladimir Zelenko is a Proponent of the Noahide Laws – Short

D’un autre point de vue, il y a également lieu de s’inquiéter d’un éventuel « retour parousique du messie » Trump, car les signes semblent l’annoncer… d’après ce que Donnie Darko (@DonnieDarkened) a rassemblé comme info. Il semble que quelque scripteur shakespearien, auteur de cette fable convenue qu’est l’histoire officielle, souhaiterait faire de Trump « l’homme de péché » dont parle la Bible. Josh Reeves sonnait l’alarme il y a quelques années sur le fait que les forces occultes nous préparent un système dictarorial extérieurement très effrayant seulement pour mieux mettre en valeur leur « sauveur » qui le vaincra en apparence (apparence mensongère puisqu’ils sont unis derrière le rideau), afin de pouvoir élever leur prétendu sauveur au rang du retour du Christ lui-même. 

VIDEO Most people cannot fathom that the « Deep State » and Trump rivalry is nothing more than a Hegelian Dialectic Ritual.  

There is the « Great Reset NWO. » (Darkness)  

And the « Great Awakening NWO. » (False Light)  

This is the Masonic « Darkness to Light. »  

Trump is the [False] « Savior. »

Le documentaire qui suit (70min) dit ce que je répète sans cesse depuis le début de la pandémie et même depuis le début du prétendu Grand réveil, comme John Brisson et plein d’autres, chrétiens ou non. Le Grand réveil ou « Great Awakening » (pseudo-spirituel) face à la Grande réinitialisation ou « Great Reset » (wokeness, liberal leftist, godless, cancel culture, LGBTQ, etc.) n’est rien qu’une mise à jour, une version récente de la vieille guerre culturelle de la droite. Pendant que la présidence Biden, impopulaire au max, ne fait que renforcer la guerre culturelle que cache ce prétendu Grand réveil. Le documentariste expose la dialectique utilisée en utilisant comme moi l’image du pendule qui va dans une direction pour mieux revenir dans l’autre direction, comme lorsqu’on compresse physiquement un ressort il faut s’attendre à une décompression du ressort de force égale.

The Coming Pendulum Swing: Woke Going Broke and False Light Pushback [TEASER TRAILER]

The Coming Pendulum Swing: Woke Going Broke and False Light Pushback | Part 1

 Extrait:

@DonnieDarkened · 13 July 2022 The ‘Great Reset’ is clearly and blatantly evil because it is designed to lead people to the false light of the ‘Great Awakening.’  It is a very powerful deception and an example of the Masonic Hegelian Dialectic. « From Dark to Light »  The Beast will rise from the False light.

 The REAL Purpose of Trump – The SATANIC Age of Aquarius and the Occult Unveiling

  IT’S HAPPENING – The Occult Unveiling – The False Apocalypse

@DonnieDarkened  · 17 avr. Bill Maher draws connection from King Cyrus to Donald Trump even going as far to say that Cyrus is mentioned in Isaiah 45 and Trump is the 45th president.  Later in the clip, a reporter asks if Trump believes he’s the second coming of God.  Trump then nods his head yes.

(video) Note: Maher est probablement Franc-maçon, il est en tout cas athée d’origine juive et sioniste.

@DonnieDarkened · 18h “Benjamin Netanyahu admits that Donald Trump is the modern King Cyrus leading the world into a new era of man.”   Why is virtually no one paying attention to these signs?

Housatonic Live Ep 29.4: Guest John Brisson chat – Choosing between WHO terror and “Light-wing” conservatism saviors

Sur le conspirationnisme de David Icke comme outil du courant occulte d’Alice Bailey, longtemps avant le phénomène MAGA-Trump:

David Icke Debunked

Qui est David Icke? Icke Debunked intégral (2010)

Les réseaux new age des médecins du circuit de conférences MAGA:

Trump’s New Age Doctors Network

Trump’s New Age Doctors Network Pt2

Blasphemous « Second Coming » of Donald Trump

Trump essuie un nouveau revers avec la nouvelle enquête qui ne révèle finalement aucune indication d’une quelconque fraude électorale visant à lui faire perdre les dernières élections. (S’il y a une chose que Trump déteste et ne peut assumer, c’est d’être perdant, loser, alors il s’entête à faire du déni et de l’inversion accusatoire, accusant les autres de trafiquer les résultats alors que c’est de plus en plus son propre camp qui est suspecté d’avoir tenté de trafiquer les votes.)Mais les deux points de vue sont faux: la grande erreur des deux camps c’est imaginer à tort que les élections américaines ne sont pas truquées et pourraient arriver à un résultat honnête démocratique. Trump croit peut-être sincèrement que les élections allaient le faire gagner. Ses détracteurs disent qu’il n’y a pas de fraude. Mais tous oublient que le résultat final des élections américaines sont toujours une fraude! Al Gore aurait dû être élu dans bien des comtés américains, mais c’est Bush fils qui est rentré, à la surprise de tous, alors que des milliers de gens criaient à la fraude. Le cas de l’élection Bush-Gore (2000) est un cas patent de contradiction dans le discours des médias, car à ce moment les médias remettaient généralement en question le résultat de l’élection (les flash mobs dans les bureaux de scrutins, orchestrés par Roger Stone ont été dûment dénoncés), on parlait même ouvertement de fraude et on questionnait légitimement l’intronisation de Bush fils, mais on a fini par s’habituer au fait que rien ne pouvait changer le résultat final, qu’il fallait accepter Bush fils comme président. Même lors de l’élection de Trupm en 2016, les médias et le camp démocrate parlait d’interférence russe dans les élections, qui auraient faussé les résultats des élections, qui auraient volé à Hillary la présidence des USA. C’est ce qui a donné le Russiagate. Maintenant en disant qu’il n’y a pas la moindre trace de fraude électorale, c’est comme si les médias rejetaient eux-mêmes le grand récit du Russiagate en disant que cette fois-ci, contrairement à 2016, rien n’est venu trafiquer les résultats, on a eu des élections propres, propres, propres, pures et sans tache…

Penser dialectiquement et faire preuve d’imagination ne semblent pas faire partie du coffre à outil des conspis… Ils font preuve d’un manque de sens critique dans leur critique de la critque des théories conspis. Ils savent que l’expression théorie du complot vise à discréditer une idée, mais parce qu’ils pensent de manière unilatérale et simpliste, binaire, ils oublient de faire la critique de la critique de la théorie du complot, ils oublient de faire preuve d’esprit critique vis-à-vis de cette analyse qui vise simplement à discréditer le concept de « conspirationniste » de la même façon que les grands médias cherchent à discréditer des diseurs de vérité en les affublant de l’épithète « conspirationniste ». C’est juste répondre du tac au tac, automatiquement comme un objet passif et inanimé qui agit en réaction à une poussée.

Les conspis voient les choses de manière binaire et simpliste quand ils disent que les tueries sont faites exprès pour imposer ensuite un plus grand contrôle des armes à feu. C’est possible voire même probable que ce soit le cas (les réseaux stay-behind font ça depuis longtemps), mais il faut voir plus loin que ça, il faut voir la dialectique qui va s’enclencher par la suite. Car les choses ne vont pas en ligne droite comme on croit avec la pensée abstraite et statique coupée du flux dynamique du vivant. Les choses n’avancent pas linéairement, de manière lisse et uniforme. On oublie que cette poussée (action) vers un plus grand contrôle des armes à feu va créer une réaction prévisible et prévue, une radicalisation plus grande et une grande peur suivie de révolte vis-à-vis ce contrôle des armes à feu! Ce genre de poussée a un effet débilitant qui va accentuer la radicalisation et le délire paranoiaque de milliers voire de milions de conspis. Puisque les conspis sont devenus une force politique à eux seuls, cette provocation les visant eux spécialement risque de créer un chaos (récupéré ensuite par les autorités) dans lequel ils joueront le rôle d’idiots utiles. On leur prépare un beau rôle de déclencheur du chaos global final…

Les grands médias eux-mêmes nous révèlent que des agents fédéraux ont été mis au courant de l’imminence de la tuerie une demi heure avant les faits. Ils admettent aussi que les deux tireurs récents aux USA ont été nourris dans leur haine et leur radicalisation sur des sites de communication favorisés par l’extrême-droite comme Discord, par des gens qui sont possiblement des fédéraux.  Bref on fait tout pour nous pousser dans le camp des conspis, pour qu’on finisse éventuellement à s’échouer dans la secte d’Alex Jones, de ceux qui nient l’authenticité et la réalité des tueries (alors que les tireurs sont souvent des conspis).

Were the Buffalo and Uvalde Shooters Groomed by the Feds?

https://t.co/9SwEtn5Ig7

Je pense aussi qu’il y a du vrai dans cette idée qui peut sembler comique: le complot est de faire de nous tous des conspirationnistes! Le complot de nos jours, dans cette nouvelle étape, cette nouvelle phase, m’apparaît surtout de faire de nous tous des conspirationnistes (alias des sectaires)… Il devient de plus en plus dur de ne pas être conspirationniste et c’est probablement prévu comme ça car de toute évidence ils nous laissent **eux-mêmes** savoir ces choses (voir le concept de gaslight) !

Ce qui va faciliter ensuite les lois pour interdire la libre pensée, comme étant dangereuse, portant au conspirationnisme… Et comme le rapportent les médias « plusieurs tireurs fous sont radicalisés par des idées conspirationnistes ». Les idées conspirationnistes sont systématiquement associées aux sectes (dans les faits et pas juste dans la propagande médiatique), ce qui facilite leur discrédit et par voie de conséquence la marginalisation de toute pensée critique.

Les choses évoluent dialectiquement, donc, pas en ligne droite. Pas juste une interdiction unilatérale venue des hautes sphères, mais une corruption des basses classes et de la classe moyenne (notamment par des idées conspirationnistes), corruption de la pensée par une drogue, un raccourci de non-pensée, une dépendance sabordant l’autonomie réelle (par la répétition des discours et idées d’un autre), donnant à l’utilisateur l’impression d’avoir tout compris, alors que la réalité est autrement plus compliquée et alambiquée… Les sociétés secrètes créent des oppositions contrôlées depuis la nuit des temps, alors c’est rien de nouveau ou de surprenant de suggérer que le conspirationnisme lui-même est « sous contrôle ». Ce qui qui aide ensuite à terme à discréditer toute tentative de pensée critique tentant de s’objecter aux projets débiles de la classe dominante.

Le conspirationnisme rend fou également, ce n’est pas qu’une déclaration à l’emporte-pièce. Il nous met en porte-à-faux avec tout ce qui « vient du courant central » et de la société en général. Il rend antisocial, ce qui est un élément clé pour la suite, car en adoptant ce cadre antisocial les conspirationnistes font du tort à leur santé mental et à la cause qu’ils prétendent défendre. Ils oublient ou ignorent par exemple que le courant des « médias alternatifs » donne souvent un journalisme de piètre qualité rempli de partisannerie ne faisant que commenter les nouvelles des grands médias, ne sortant jamais de scoop journalistique fracassant de manière indépendante et autonome. Qui plus est, ces médias alternatifs plus marginaux et obscurs, souvent ouvertement antisociaux (contre les « moutons » de la société ils prônent la rébellion et la haine), sont souvent encore plus facilement contrôlés par la désinfo des services de renseignement, services qui ont pour priorité de corrompre et polluer le puits des sources journalistiques indépendant des relais médiatiques officiels.

Le conspirationisme a une pensée courte qui coupe la réflexion. Il consiste souvent à sauter aux conclusions avant d’avoir mené une enquête réelle, cela consiste souvent à élire une croyance dans un super marché des croyances à rabais, au lieu de prendre la peine d’enquêter longuement par soi-même sur la complexe réalité et réaliser que les choses sont bien plus complexes que les idées toutes faites et le prêt à penser des milieux conspis, qui est presque toujours assujetti à quelque mouvance politique ou culturelle étrange (SECTAIRE notamment et sioniste de plus en plus!). Pour rappel, une grande part du conspirationnisme est inféodé à des sectes nées de sociétés secrètes et liées à la mouvance fasciste tenue par l’État américain. On ne peut pas se limiter à déplorer le fait d’être injustement traité de fous pour avoir suggéré une idée de nature ou d’apparence conspirationniste. Il faut aussi écouter les discours des conspis du web et constater leur état mental, leur niveau d’intoxication, pour comprendre que même si les grands médias eux aussi intoxiquent le peuple ça n’est pas du tout une excuse et ça ne sera jamais une excuse pour faire l’autruche, faire du déni en ce qui concerne l’intox qui se répand du côté des conspis.

Je trouve que le discours critiquant la critique des « théories du complot » est très simpliste, il s’en tient à dire que le comcept est fallacieux et émis par les conspirateurs eux-mêmes. On oublie à quel point les théories conspis fabriquent à la chaîne des millions d’idiots utiles, car ces théories sont très souvent diffusées par des agents désinformateurs! Les conspis tombent dans le piège qui nous est tendu en prenant trop souvent parti pour des hommes de paille conspis mis de l’avant par les grands médias eux-mêmes. Les conspis reprennent sans réfléchir leurs arguments faibles, qui font du tort au mouvement, l’entraînent dans des voies de garage. Si les médias journaux ou télé attaquent un truther conspi, alors les truthers conspis à la maison se disent que ce qu’a dit le truther conspi est nécessairement la vérité pure ou très proche de la vérité. Raisonnement fallacieux et minable!! Ils ignorent que les médias font souvent exprès de manipuler un mouvement en leur donnant un héros à suivre, qui sera ensuite critiqué par les médias pour lui donner de la crédibilité aux yeux de  ses suiveurs. Les suiveurs sans cerveau se disent que si les médias l’attaquent c’est forcément parce qu’il dit vrai et donc il faut le suivre. C’est le même piège qui s poussé des millions de conspis dans les bras de Trump, simplement parce que les médias l’attaquaient! La scientologie procède de cette façon aussi: les attaques contre elles dans les médias ont du bon pour la secte puisqu’un grand nombre de gens penseront exactement le contraire d’une idée si celle-ci est défendue et imposée par les médias. Simple exemple de psychologie inversée, mais qui semble pourtant trop compliqué pour le petit cerveau BINAIRE des truthers…

Dans l’interview plus bas, Robbie Martin a invité un vieux de la vieille du mouvement qui déplore comme moi l’obsession très louche et réductrice sur la démolition contrôlée et qui a vite perû que le mouvement se mettait à suivre aveuglément la pensée de ses leaders, focalisant exclusivement sur la démolition contrôlée (toujours non-prouvée, donc gigantesque perte de temps). Il y a plus de 15 ans que je critique les conspis qui s’en tiennent à ce discours réducteur, dilué et sans impact (puisqu’on est pas ingénieur ni expert dans le domaine et que cela n’a rien à voir avec les questions géopolitiques). Ce vieux de la vieille me donne raison.

Ils se font passer pour des radicaux anti-gouvernement mondial pro-milices pour faire avancer leur agenda (gouvernement mondial) plus vite, comme des agents provocateurs (traîtres). Ces radicaux anti-gouvernement serviront de repoussoir pour mettre en valeur le gouvernement mondial, pour pousser les gens dans les bras de ce gouvernement mondial, qu’ils fuient le mouvement anti-gouvernement mondial rempli de dingues.

La droite fait exprès de s’associer à la bonne idée de liberté pour pousser la gauche à rejeter et combattre cette idée (ex : liberté en éducation défendue par la droite pousse la gauche à combattre la liberté en éducation, comme le veut la nature guerrière de la vie politique). Mais en fait ils ne défendent pas la liberté, ils sont encore pire, ils font entrer les grandes corporations et les partenariats publics-privés, data-mining, charter schools, virage numérique partout. Le faux mouvement anti-gouvernement mondial tenu par la droite est une entreprise de perfectionnement, R&D en temps réel de la guerre psychologique et rien de plus (Erik Prince et compagnie).

La droite et extrême-droite essaie de nous vendre l’idée de IQ lié à la race, parce que ce sont les mêmes qui ont poussé les tests de QI, l’eugénisme et la psychométrie et la biométrie. Ça va tous ensemble. Mais aun niveau de la propagande on dit que ce sont les « woke » (la gauche) qui veulent la biométrie et la psychométrie (pour profilage, afin de détecter la présence d’idées d’extrême-droite comme signes de maladie) et que la droite serait libertarienne et voudrait nous libérer de cette tyrannie biométrique et psychométrique. Et ces libertariens vont nous sauver en critiquant les idées « woke » et en faisant la promotion de la race en lien avec le QI.

Roe v Wade, qui donne l’apparence d’une victoire droitiste sur la gauche avorteuse, est l’application de la stratégie de la tension, dans le but de créer plus de conflit, de division, sur les grands axes gauche-droite, bien au-delà de l’arène politique, jusque dans la société, plus de guerre sociale, entre individus et entre groupes, moins d’entente sociale.

Peter Thiel est un bon exemple d’opportuniste qui participe à des activités de pillage de données et puis ensuite qui prend la posture du rebelle qui critique et condamne ces activités. Il a participé à faire de Facebook une opération de pillage de données personnelles pour l’élaboration du profil psychologique des usagers avant de se mettre à critique Facebook pour cette raison. Il a participé au pillage de données (par Palantir=CIA) de dossiers médicaux des vaccinés et des testés PCR durant la crise pandémique avant de se mettre à critiquer les mesures restrictives sanitaires et le passeport-vax obligatoire. Thiel est souvent accusé de racisme pour ses positions anti-woke et son financement de think tank de droite, mais c’est pire encore il veut remettre l’eugénisme à la mode, car la prochaine étape pour lui c’est de piller nos données génétiques, pour combiner enfin cela avec le bagage de données qu’ils ont déjà comme le profil psychologique et le dossier médical, et là ils vont enfin découvrir le mot magique pour ouvrir la caverne d’Ali Baba et s’emparer du plus gros trésor, le contrôle presque total, à l’ère où les données sont le nouveau pétrole (« data is the new oil »).

Ce nouveau livre, que je qualifierais de « pas anticonspis », dit en gros la même chose que moi (il y a un peu de vrai dans QAnon même si c’est distortionné et faux). Il termine même son résumé (quart de couverture) sur la même interrogation que moi: et si la théorie du complot Qanon était fabriquée par les conspirateurs (soit le même État profond qu’elle prétend combattre) dans le but précis de brouiller les pistes et discréditer une fois pour toute, par association, toutes les théories du complot sérieuses touchant à ces sujets controversés ? 

J’abonde encore plus dans le même sens depuis que j’ai entendu Ari Fleischer (juif sioniste et Skull and Bones) sortir une théorie typiquement qanonienne (droitière) expliquant les récentes fuites des infos confidentielles concernant Roe v. Wade par un complot du Deept State. Au Canada, Maxime Bernier fait dans ce genre de conspirationnisme politique.  Ari Fleischer fut auteur des discours de Bush fils et de Stephen Harper, soit deux des plus récents instruments des néocons…

July 4 2022 by Michael J. Cat (Author)

This is the first and only book to answer your questions about Qanon.

Most of the rational world is currently asking, “What is wrong with these Qanon people?” My book, #Pizzagates of Hell: Unreal Stories of Occult Child Abuse by the CIA, asks, “What is right with them?” Sure, Qanon is an unhinged, mostly right-wing group of individuals that believe the world is run by a left-wing cabal of satanic pedophiles. But, by the time of the 2020 U.S. presidential election, their numbers were growing. And not just in the United States. There have been contingents in the U.K., Germany, and Australia. 89 Qanon supporters in the U.S. ran for Congress, suggesting that Qanon has come to represent a minor political constituency. My book doesn’t ask what sort of deranged media and cultural environment gave rise to Qanon. Instead, it asks what it is about their ideology that has caught fire. More specifically, it asks: is there something in the supposedly delusional ravings of this new political movement that might actually be accurate?

• Pedo cabal? Check. Notorious pedophile and spook Jeffrey Epstein had ties to two U.S. presidents, the king of Saudi Arabia, two Israeli prime ministers, and the British Royal Family.

• Occultism? Check. British intelligence relied on Aleister Crowley, the disputed grandfather of satanism, as a spy from World War One and beyond. U.S. intelligence agent Lt. Col. Michael Aquino was an open satanist accused of ritual sexual abuse of children at multiple daycare centers across the U.S. and possibly abroad.

• The Illuminati? Check. The Illuminati may not exist, per se, but numerous secret societies do exert undue influence on global affairs, from the Freemasons and Skull and Bones to Bilderberg and Le Cercle. It’s hard not to argue that we are ruled by a secret elite.

• Turning Us All into Sex Slaves? Question mark. Though the long-rumored Monarch Program is feasible when one examines the history of the CIA’s MK ULTRA, there is, so far, no proof of its existence.

Once we’ve asked what Qanon has gotten right, our next question is « what’s wrong with this picture? » Because, as much as there are seeds of truth at the root of many Q-driven conspiracies, there is also obviously something very off about them. The answer may be that the entire basis of Qanon is a conspiracy theory weaponized by the very deep state Qanon believers fear—an ideological weapon leveraging hordes of people for the benefit of the very pedo elite Qanon wishes to stop.

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.